^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

1er site français en environnement
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
2 173
Partager
par email
Vendredi 25 avril 2014, 13 330 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Tchat environnement et sciences

Vous devez être membre du site et connecté
pour afficher le tchat et y participer

Marre de la PUB dans
votre boîte aux lettres ?

Imprimez et collez notre étiquette STOP PUB sur votre boîte aux lettres et respirez !

Sondage Avril 2014

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Réchauffement climatique / changements climatiques

un parallèle entre climatologie et évolutionnisme

Vous n'êtes pas connecté en tant que membre du site, certaines fonctionnalités ne sont donc pas disponibles.
Pour les utiliser, vous devez être membre et identifié via la zone d'authentification ci-contre.

Répondre à ce sujetDerniers messagesRédiger un nouveau sujet

Terre statut un parallèle entre climatologie et évolutionnisme
Par MOUTON
1087 messages
Message posté le 13/02/2010 23:58

Après avoir lu qqs bouquins sur darwin j'ai bien envie de faire un parallèle entre les mentalités face à la découverte de l'évolution et de sa conclusion avec les mentalités face aux découvertes sur le réchauffement climatique.

Quel intérêt pour les gens d'accepter la vérité si elle paraît moins rassurante qu'un rêve? Croire que 2+2=5 n'est pas impossible comme le disait Orwell dans 1984, il suffit de trouver une bonne raison pour. La théorie sur l'évolution a mis plus d'un siècle a passé les portes des scientifiques et encore aujourd'hui c'est pas gagné. Pour le climat, le problème est que le temps joue contre nous.

Les qqs boulettes sur le résumé du GIEC posent des débats gigantesques sur la fiabilité de ce groupe d'experts alors que très peu de débats ont eu lieu sur les solutions aux émissions de GES et les explications scientifiques au réchauffement climatique. Tout comme sur l'évolution, tout le poids sera mis pour juger ceux qui osent remettre en cause un ordre établi. Les scientifiques vont en souffrir pendant un moment mais après avoir appris que nous ne sommes pas au centre du monde (copernic), pas au centre des êtres vivant (darwin), soumis à notre subconscient (freud), il faudra bien apprendre que l'homme a un impact proportionnel à sa population et sa consommation...

 

 
avatar statut Re : un parallèle entre climatologie et évolutionnisme
Par alpha
4060 messages
Message posté le 14/02/2010 00:20

il ne manque que le quatrième prophète

qui dit que le chomage va baisser et qui confond le co2 avec l'ozone

Mais pas de probléme avec les déficits (pour l'instant)

 
avatar statut Re : un parallèle entre climatologie et évolutionnisme
Par DEHELVET
983 messages
Message posté le 14/02/2010 23:00

Bonjour à tou.

'' ... Il faudra bien apprendre que l'homme a un impact proportionnel à sa population et sa consommation... ''

Et nous voici dans les questions existentiallistes. Il n'est pas faux de dire que plus nous sommes nombreux, plus nous avons d'impact sur notre environnement. Il semblerait que ce soit une vérité première... et pourtant !

Pas plus que le niveau d'une civilisation se mesure à ses avancées scientifiques, on ne peut mesurer l'impact de l'homme par son nombre ; ce serait faire un raccourci dangereux.

Si l'on regarde les avancées technologiques et scientifiques de notre humanité, nous devons admettre que nous sommes près du stade de l'homo superior. Et pourant c'est loin d'être le cas. La technologie de pointe, pour sa plus grande part, ne profite qu'à la guerre... et les avancées scientifiques qu'à ceux qui peuvent les maîtriser.

Pour le commun des mortels la compréhension de l'environnement reste très limitée, la connaissance aussi.

Il y a un énorme fossé entre les esprits d'avant-garde et l'humanité de base.

Alors, doit-on '' mesurer '' par rapport à un axe médian ?

Existe-t-il seulement une échelle des valeurs ?

Il en est de même pour l'impact de l'homme sur son environnement. C'est une question de conscience et non de nombre. Et tout passe par l'éducation.

Quand à la consommation, on ne peut la mesurer que par rapport à l'offre. L'exemple de la multiplication du pain dans le désert n'est pas une métaphore. C'est l'exacte réponse à nos problèmes de consumérisme.

Mais, l'homme étant à l'aube de devenir un Dieu, c'est lui qui devra faire des miracles.

Bonne soirée à vous tous. DEHELVET.

 
avatar statut Re : un parallèle entre climatologie et évolutionnisme
Par Christophe Magdelaine
4235 messages (Modérateur)
Message posté le 15/02/2010 13:33

Effectivement, remettre en cause un "ordre" établi demeure toujours périlleux et se heurte à la faiblesse de l'inaction. Il est tellement plus facile de ne rien faire mais il est aussi dangereux de faire vite et n'importe quoi.

 

Responsable du site notre-planete.info

 
Terre statut Re : un parallèle entre climatologie et évolutionnisme
Par poussiere de vie
Message posté le 15/02/2010 16:53

DEHELVET


Si l'on regarde les avancées technologiques et scientifiques de notre humanité, nous devons admettre que nous sommes près du stade de l'homo superior. Et pourtant c'est loin d'être le cas. La technologie de pointe, pour sa plus grande part, ne profite qu'à la guerre... et les avancées scientifiques qu'à ceux qui peuvent les maîtriser.


Non je ne peut être en accord avec ton analyse DEHELVET, le technologie de pointe profite a tous


exemples parmi temps d'autre


certains jugent sévèrement la compétition automobile (f1 et rallyes) mais la technologie de nos voitures et directement issue de la compétition automobile (sécurité, performance, économie de carburant et impact sur notre environnement), (Porsche et Ferrari travail sur des protos hybrides)  il en ait de même pour tout nos appareils ménager (blanc ou noir), beaucoup d'applications militaire son transmise aux applications civil notamment dans le domaine des communications satellites


Des recherches scientifiques sur les végétaux comme le blé ou les pois sauvages vont profiter aux populations et les variétés hybrides bien connus des jardiniers amateurs pourrons certainement concurrencer les OGM si décrier et a-prioris dangereuses pour l'environnement, la biodiversité et les populations paysannes (sauf pour les actionnaires de monsentos)


Christophe Magdelaine


Il est tellement plus facile de ne rien faire mais il est aussi dangereux de faire vite et n'importe quoi.


d'accord avec toi Christophe Magdelaine, on m'a souvent dit qui n'avance pas recul, j'ai toujours répondu, encore faut t'il allez dans la bonne direction, 


je pense qu'il vaut mieux faire une pause pour regarder la carte que de prendre une mauvaise route


 

 
avatar statut Re : un parallèle entre climatologie et évolutionnisme
Par douds membre premium
3372 messages
Message posté le 17/02/2010 15:39, modifié le 17/02/2010 à 15:56

la bonne raison pour ne rien faire en la matière, c'est que les PED ont été d'accord pour émettre moins de CO² à Copenhagen, mais à condition qu'on leurs donne la technologie la plus récente pour le faire. Ce à quoi les pays riches ont répondu que cette technologie était la propriété des compagnies privées (sur lesquelles elles n'avaient bien sûr pas de contrôle).

on en est là.

Alors les tellement graves fautes du GIEC ne sont elles pas bénignes? Dans tout exercice de résumé, il faut élaguer.Quels sont donc ces grands logiciens et grands lettrés qui trouvent qu'on a pas élaguer au bon endroit ? As t'on toujours besoin de groupes internationaux de météorologistes, à présent.

Voilà donc la façon de voir occidentale.

En politique extérieure, les pays pauvres doivent payer.

En politique intérieure, le réchauffement climatique serait non fondé en raison de "l'indélicatesse" du groupe GIEC ?

Quelle est la cohérence de ces deux prises de position, sinon celle d'un  "business as usual" teinté d'un "recadrement normatif"des milieux concernés

Compte tenu du fait que nous sommes sur la même planète, est ce la meilleure option si on veut être un peu futé? Est ce la meilleure vision du futur pour réellement nous en sortir.

A mon avis non, avec le taux de sortie actuel des ingénieurs des écoles d'ingénieurs  indiennes et chinoises, il faudra combien de temps pour que ces deux pays fassent leurs preuves au travers de politiques nationales d'équipement en énergies renouvelables.Car c'est ce qu'au dela de copenhag, c'est ce que nous faisons tous USA et Russie compris.

La chine est déjà leader mondial pour le silicium et le CES. Dans trois ans, ce sera pareil pour l'eolien. Dans quatre, ils fourniront à un prix imbattable des piles à combustibles de 500kW et des systèmes informatiques de gestion de réseau décentralisé, testés chez eux dans les communautés de Mongolie et dans les innombrables villes qui poussent comme des champigons. Dans cinq, les voitures electriques  à moins de 5000€ ? Où sera le bénéfice escompté ?

 

et le penser global ?

 
avatar statut Re : un parallèle entre climatologie et évolutionnisme
Par alpha
4060 messages
Message posté le 17/02/2010 22:37

citation :

je crois que nos importations viennent de plus en plus de l'étranger

(george w. busch)

Et nous ?

 
avatar statut Re : un parallèle entre climatologie et évolutionnisme
Par douds membre premium
3372 messages
Message posté le 18/02/2010 19:28, modifié le 18/02/2010 à 19:29

pour abandonner le terrain politique et économique et me rapprocher du point de vue de Mouton, je voudrais illustrer le problème à partir des nanotechnologies.

 

Aux pays Bas, de nombreuses émissions d'informations sur le sujet ont eu lieu. Et le débat sur l'introduction de nanos s'est paraît il fait sans trop de contestations. Reste à voir !

Le fait est que ce débat ne se produit pas avec la même sérenité en France. Et l'un des protagonistes se plaignait du manque de culture scientifique des citoyens. Je vais peut être choquer dans les chaumières mais je trouve que les besoins identifiés par les grands corps de recherche de l'Etat ne correspondent en rien aux besoins des gens. Certes quand le CEA nous offre de l'énergie électrique à profusion et que France telecom nous fournit des telephones cellulaires, mais tout le monde achète, mais en fait que veulent les gens sur le fond, de la nourriture saine, des moyens de chauffage bon marchés et des service de santé et d'éducation potables. Sur le fond le bon peuple a des besoins très simples, certains diront des gouts de ch....

la climatologie et l'évolutionnisme ne sont elles dans la même strastosphère intellectuelle?

 
avatar statut Re : un parallèle entre climatologie et évolutionnisme
Par alpha
4060 messages
Message posté le 19/02/2010 20:17

il y a toujours des innocents qui payent

la climatologie et l'évolutionnisme ne sont elles dans la même strastosphère intellectuelle?

les intèrêts à court terne et sauve ce qui peut

chacun pour soit et dieu pour tous

 

Répondre à cette discussion

Vous devez lire les règles d'utilisation du forum avant de poster votre réponse !
En répondant à cette discussion, vous acceptez les conditions d'utilisation des forums.

Votre nom ou pseudo :

Merci de répondre à cette question anti-script : sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre message :

Répondre à ce sujetSuivre les réponses à cette discussion par mail

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus