^ Publicité ^

1er média web de réinformation en environnement, écologie, nature et sciences de la Terre, depuis 2001

rss
21 539
Partager
par email
Mercredi 26 novembre 2014
125 connectés / 26 013 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Soutenez notre-planete.info

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Novembre 2014

^ Publicité ^

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Devenir éco-citoyen

Potager destroy

Vous n'êtes pas connecté en tant que membre du site, certaines fonctionnalités ne sont donc pas disponibles.
Pour les utiliser, vous devez être membre et identifié via la zone d'authentification ci-contre.

Répondre à ce sujetDerniers messagesRédiger un nouveau sujet

Terre statut Potager destroy
Par Aida
6 messages
Message posté le 26/08/2005 à 01:31
Bonjour, juste ce post pour pousser un coup de gueule: mon voisin vient de me polluer mon potager au desherbant total ! je vais être obligé de tout arracher et je ne sais pas si je pourrais replanter à cet endroit l'année prochaine ! J'ai un bout de jardin mitoyen avec la pelouse d'une très vieille dame à la campagne dans la nièvre, je viens d'acheter ce jardin avec une maison (c'était un lot) pour y passer une heureuse retraite (enfin j'espérais) j'ai besoin de manger des légumes autres que les pâtes, nouilles, etc pour des raisons de santé, j'ai donc semé des haricots, des courgettes, planté des tomates, des patates, etc... La personne qui entretient le jardin de ma voisine, a dû piquer une crise il a fait le tour du terrain de la voisine avec du desherbant total qu'il a probablement épandu au pulvérisateur un jour ou il y a eu du vent... tout est grillé chez moi sur un mètre et mes légumes ont jauni a plus de 3 mêtres de la clôture. J'ai enlevé 10 cm d'épaisseur de terre poluée aujourd'hui le long de la cloture (vu qu'il a plu pour éviter que cela ne dégouline plus) mais tout le reste est foutu, il va falloir mettre les legumes sur le tas de compost....et que je retourne au supermarché acheter des tomates dures et pas mûres. Bravo pour la campagne (village de 250 habitants) probablement un endroit ausi pollué qu'en ville.
 
Terre statut Re: Potager destroy
Par roundup-méchant?
1265 messages
Message posté le 26/08/2005 à 07:09
Avant tout Il serait peut-être judicieux de connaître le nom du produit utilisé.
Tous les déserbants n'ont pas le même effet. Certains ont des effets spectaculaires mais peu durables. D'autres sont plus incidieux.
Certains sont stokés dans le sol. D'autres non. Certains sont très solubles, d'autres non. Etc.

Autre éléments importants : comment ce désherbant a-t-il été épendu ? Par quel température ? Il y avait-il du vent ?

Que voulait traiter la personne qui a mis le déherbant ? Une allée ? Des massifs ?
Quel a été l'effet chez votre voisine 1/ sur les "mauvaises herbes" (le plantain et les petits trèfles ont-ils résistés ?) 2/ sur les arbustes qui sont à proximité ?

Quel type de terrain avez vous et dans que partie de la Nièvre êtes vous (le sol n'a pas les même propriété partout) ?

Enfin, quel type de pulvérisateur a-t-il employé (avec une buse standard ou une buse à jet dirigé ?)

Afin que vous puissiez à l'avenir ne plus courir de risque, il est important de savoir tout cela. Cela vous permettra peut-être de proposer une autre solution à cette personne qui, de toute évidence, n'est pas très compétente. Il est possible de lui proposer une autre technique qui respectera votre potager. Et ne pas vous facher avec votre voisine.

 
Terre statut Re: Potager destroy
Par Aida
6 messages
Message posté le 27/08/2005 à 00:46
Bonjour, au vu des effets, je dirais que le produit utilisé est un déseherbant "total", imprécision dûe au fait que ce ravageur de potager n'est employé qu'occasionnellement par ma voisine. Les craintes sont grandes quant au produit, vu que le dit ravageur est employé par la mairie du village et nous le suspectons d'employer un produit communal pour trottoirs, caniveaux, etc d'une durabilité élévée. Il y a probablement eu du vent (pieds de tomate et pommes de terre ont jauni à plus de deux mètres de la cloture) le jour de l'épandage certainement fait au pulvérisateur au vu des dégats collatéraux. Chez la voisine cela se présente par une saignée de 30 cm de large tout le tour du jardin, (le but présumé était de traiter les clotures mitoyennes) ou tout est grillé, herbes, (bonnes et mauvaises) buissons, plantes diverses (oseille, feuilles du bas des arbres). Chez moi c'est de la belle terre noire rapportée, (50 cm d'épaisseur, en dessous c'est du sol à vigne, calcaire). On essaye de contacter le gugusse afin de savoir quel est le produit utilisé... à suivre. La clôture mitoyenne est un simple grillage sur un petit muret de 10 cm, je vais faire quelques travaux cet hiver pour y mettre quelque chose de plus étanche et de plus haut. Je pense ne pas cultiver mon potager l'an prochain, j'ai arraché les pieds de tomate bien mûres les plus proches de la cloture mais ne sachant pas quels sont les risques encourrus à consommer le reste, je me demande si je ne vais pas tout enlever, PdeT comprises. belle saison de cultures. Amicalement
 
Terre statut Re: Potager destroy
Par roundup-méchant?
1265 messages
Message posté le 27/08/2005 à 09:19
La réglementation est aujourd'hui très stricte pour les municipalités... Même si les petites communes ne sont pas toujours au courant. Il faudrait faire une démarche pas trop brutale auprès du maire. Et ne pas trop en vouloir au gars qui a fait cela qui a cru "bien faire".

Vous en saurez plus quand vous connaitrez le nom du produit qui (je pense) doit contenir deux matière active : une qui brûle immédiatement la végétation (et qui doit être assez volatil) et l'autre qui est un anti-germinatif durable.
en général, il est interdit d'utiliser ces produits par temps de grosses chaleurs (plus de 20°) car il y a des risques de vapeurs qui brûle la végétation à proximité (sans toujours la tuer vraiment).

Ne paniquons pas tout de même. Il n'est peut être pas utile de ceinturer votre jardin d'un "mur" de protection.

Je pense (sans bien sûr en être certain) que se sont les vapeurs du à l'évaporation du produit (il a du faire chaud ce jour là) qui ont eu un effet spectaculaire de défoliant. Mais au sol, dans votre jardin, la dose doit être bien trop faible pour avoir un effet durable. Les dégats sont donc sans doute plus grave en apparence qu'en réalité.

En revanche, là où le produit a été mis directement sur le sol (la base de la cloture) les effets anti germinatifs seront durables. Mais là encore, je ne pense pas qu'il faille clore ou enlever la terre. Ces déserbants sont souvent assez stables et ne migrent pas si facilement avec l'eau dans le sol (voius en saurez plus quand vous aurez le nom du produit).

En résumé (je ne sais pas si cela va vous rassurer), je pense que les dégats sont réèls et durables au pied de la cloture mais sans doute superficiel au dela.

PS : la même mésaventure c'est produite chez moi... Mais là, le produit avait été mis sur toute la surface ! Il y fallut près de 5 ans pour retrouver une végétation normale.
 
Terre statut Peut-on risquer une plaisanterie de mauvais goût ?
Par roundup-méchant?
1265 messages
Message posté le 28/08/2005 à 17:09
PS : proposez donc à ce monsieur qui empoisonne la terre avec des déserbants "totaux", d'utiliser plutôr... du Roundup biodégradable !

Ce message est une plaisanterie. Vous l'avez bien compris, tant nous sommes tous ici bien conscient que le roundup est le pire désherbant de la terre, le plus polluant et le plus non-bio-dégradable. Alors que les autres désherbants (dont tous les déserbants pour cours et allées en vente libre partout) sont si inoffensifs que personne ne les cite ici.

Non, l'ennemi prioritaire, je le répète, c'est le Roundup ! Le seul dont on parle dans les forum. Le seul dont on connaisse le nom. L'ennemi !

En ce qui concerne les déshebants totaux qui empêchent toute végétation normale pendant des années, on verra après.

Heu... répétons que ce message n'est qu'une plaisanterie de mauvais goût...
 
Terre statut Re: Peut-on risquer une plaisanterie de mauvais goût ?
Par jamerik
22 messages
Message posté le 29/08/2005 à 13:35
J'étais en vacances et ce n'est qu'aujourd'hui que j'ai le plaisir de revenir sur ce forum.
Si j'ai bien compris, il y a eu un débat passionné sur le "glysophate" et tu en es ressorti un peu déçu par "que cela tournait en rond".
Je n'ai pas tout lu les échanges, et peut-être que ma question va venir comme un cheveu sur la soupe. Mais comme tu as l'air d'en connaître un rayon, je me lance donc.
Jusqu'à présent, je ne pensais que du bien du Round-up: un petit coup sur les mauvaises herbes, et hop on peut semer une semaine après. Pas besoin de bêcher en profondeur. juste un peu sarcler, et les ombilics font le reste. C'est spectaculaire et pratique. Le point clé, est qu'il était garanti "biodégradable". Cela voulait dire pour moi, qu'en final, au bout d'un certain temps, ma terre était exempte de produits toxiques, nocifs, ou autre: que de la bonne terre amendée par du bon compost, lui même alimenté par de bons déchêts exempts de produits nocifs, toxiques, ou autres ( je plaisante, bien sûr). Patatras!!! que n'apprends-je pas: on nous aurait menti. Le glysophate n'est pas si biodégradable qu'on le croit. Donc ma question: est-ce vrai ou pas ?
S'il ne l'est pas, cela fait donc un produit de plus, que l'on pourra déceler dans la cellulite de nos parlementaires européens. Et cela, je ne pense pas que ce soit bon.
Il faudrait que Mika nous explique quand même, les techniques utilisées par son père pour avoir en bio, de meilleurs rendements que les "traditionnels". (Je parle bien d'agriculture bio et non pas d'agriculture raisonnée)
 
Terre statut Re: Potager destroy
Par roundup-méchant?
1265 messages
Message posté le 29/08/2005 à 23:08
difficile de répondre si vite à un message qui comme le votre reflète bien des doutes qui sont les miens...

J'utilise depuis 25 ans le roundup. Chez moi, salamandres, crapauds sonneurs et autres grenouilles, carabes et orvets se multiplient à l'infini pour mon plus grand bonheur. Cherchez l'erreur ?
 
Terre statut Re: Potager destroy
Par Aida
6 messages
Message posté le 30/08/2005 à 00:36
bon, mon affaire de potager destroy n'avance pas, l'aspergeur ne veut pas donner la marque du produit qu'il a utilisé. Notez que je ne l'ai pas rencontré c'est la fille de la dame âgée d'à côté qui m'en a informé.Mais selon elle c'est un produit qu'il a l'habitude d'utiliser et il n'y a jamais eu de problèmes avec ... En gros la dame d'a côté est copine avec le maire qui envoie son employé tondre sa pelouse et passer du désehbant avec le produit dévastateur qu'utlise la commune... je n'aurais pas raison et puis je vient d'arriver dans le village (mois de mai) et n'étant pas originaire du village, ni de celui d'a côté ni même d'un de la région, je suis un étranger donc.... je vais déplacer mon potager et me barricader de cette voisine via une clôture qui protégera mon environnement (du moins je l'espère).
cordialement à tous
 
Terre statut excusez-moi : fausse maneuvre !
Par roundup-méchant?
1265 messages
Message posté le 30/08/2005 à 08:43
Exusez-moi du manque d'intérêt de mon précédent message... C'était juste un brouillon qui a été affiché invonlotairement...

Voila ce que je voulais dire :

Je me retrouve dans vos propos, votre incertitude sur le roundup. Si je suis venu sur ce forum c'est que depuis 2mois je fait toutes les recherches possibles (merci Google !) pour essayer d'y voir plus clair.

En fait, pour des raisons un peu particulières, j'utilise du roundup depuis plus de 25 ans tout en arrosant énormement. Mon terrain est devenu une réserve à batraciens. Les salamandres sont là à demeure, les grenouilles aussi. Quand on se ballade la nuit, il faut une lampe de poche... sinon on piétine les crapauds ! Un petit arche de Noé bien sympa.
Le comble : la petite mare que j'ai crée avec l'eau de drainage (et donc sensé être polllué au roundup non bio-dégradable) est tout plein de charmantes bestioles qui naissent et prospèrent pour mon plus grand plaisir.

Alors, vous comprenez que pendant longtemps, le roundup m'ait paru pas trop dangereux (même si j'avais un peu mauvaise conscience d'utiliser du "chimique" !); D'autant que ce fameux Roundup m'avait été conseillé par des responsables agricoles bio... du temps où Monsanto (l'inventeur du roundup) n'avait pas fait scandale avec ses semences OGM.

Je n'ai pas les compétences pour affirmer que le roundup est inoffensif. Et je ne serais pas surpris qu'il puisse avoir un effet pervers. Mais je n'ai pas encore lu aujourd'hui de textes convainquant en ce sens.

- Le cas typique est l'étude du professeur Seralini qui est cité à tout bout de champ dans les forums ou la presse. Quand on y regarde d'un peu plus près (voir le forum sur le glyphosate) ce n'est pas si clair. Et cette étude est moins convainquante que certain ne l'aimerait.

- Autre cas typique : le dernier article de sciences et vie (accessible sur le site du nouvels obs) qui présente comme une grande nouveauté le fait que le roundup tue les batraciens ! Alors que c'est marqué sur l'étiquette depuis toujours (comme je l'ai fait remarquer dans le forum glyphosate, la roténone est un poison foudrayant pour les poissons... et c'est pourtant un insecticide bio). J'utilise le round et j'ai plein de grenouilles... car je respecte le mode d'emploi.

- Plus troublante, l'étude sur l'étude sur les effet du roundup sur les oursins qui m'a été transmise via le forum glyphosate par christian.grasland. Là, il y peut-être une piste sérieuse sur les mauvais effets du roundup. Donc affaire à suivre : je vous conseille de la lire (j'en profite pour remercier christian.graland de cette communication).

D'autres part j'ai trouvé pas mal de texte sur la bio-dégrabilité du roundup... Textes qui montrent que la vitesse de dégradation est fonction du milieu (il semble que cela soit plus lent dans des sols forestiers des régions froides, très rapide dans l'eau, souvent très rapide aussi dans les sols cultivés de nos régions).

Des textes aussi très intéressant sur la présence du roundup dans l'eau. En voici un (de monsieur Bernard P AUXENFANS, sur le très intéressant forum de l'acta). J'espère que cela ne le choquera pas que je recopie ici ses propos qui semblent calmes et mesurés :

"Avant de crier haro sur le baudet, il faudrait rappeler qu’en Europe - quelle que soit la substance active phytosanitaire concernée - la limite de résidu maximum autorisé est de 0,1 µg/l (un dixième de microgramme par litre) pour toutes eaux potables distribuées --- c’est-à-dire l’équivalent d’un grain de sable dans une piscine olympique. Décidé arbitrairement dans l’U.E. en 1980, c’est un principe de précaution avant la lettre, correspondant alors à un niveau Zéro puisque non détectable! Elle n'est en général pas dépassée dans l’eau consommée, car les systèmes de traitements des eaux et notamment la désinfection au chlore - subie par toutes les eaux distribuées pour leur qualité bactériologique - éliminent le glyphosate.
A noter que l’OMS - Organisation Mondiale de la Santé - considère que la toxicité du glyphosate est si faible qu'il n'y a pas besoin de valeur guide ; néanmoins si questionnée, elle donne le seuil de 5000. µg/l - vous avez bien lu … CINQ MILLE µg/l.
Voir : http://www.who.int/water_sanitation_health/dwq/en/gdwq3_ann4tab.pdf
Aux USA, le seuil de résidu maximum dans l’eau du glyphosate est de 700. µg/l. Par contre, par exemple pour la Californie, l'état "vert" des USA, le seuil est de 1000. µg/l.

Les transferts de glyphosate vers les eaux superficielles sont liées à des phénomènes de ruissellement sur surface imperméables (type voirie, trottoirs, etc.) ou champs imperméabilisés (battants, compactés, etc. => promotion du non-labourage des sols...) suite à des pluies. Il peut aussi y avoir des phénomènes de dérive ou d'applications directes, notamment sur les fossés. On peut dépasser très temporairement les limites fixées pour l'utilisation de l'eau pour la fabrication d'eau potable qui sont d'ailleurs les mêmes pour toutes les substances.

Les solutions : la mise en place de la PAC avec les bandes enherbées (5 à 10 m) le long des rivières, l'arrêté préfectoral breton sur l'interdiction d'utilisation sur les fossés et la communication qui préconise l'utilisation de buses à dérive limitée.

A savoir qu’en France, ils n’y pas d’analyses indépendantes des eaux. Elles sont faites par les Services de l'État, notamment les directions régionales de l'environnement (DIREN) ou les Agences de l'Eau.

Ce sont des résidus temporaires et qui disparaissent rapidement, MAIS le glyphosate est biodégradable. Il peut être appliqué quasiment toute l’année. Ces soi-disant « résidus » sont légèrement au-dessus des seuils tolérés par l'EU, ils sont très au DESSOUS des seuils tolérés par l'OMS. Ils sont en grande partie dus à des erreurs des utilisateurs. Le traitement des fossés ou des berges de cours d'eau est évidemment très générateur de glyphosate dans les eaux, mais cette utilisation n’est pas recommandée depuis plusieurs années. D'ailleurs, un arrêté préfectoral breton vient d'interdire ces usages. Par contre, le ministère de l'Agriculture ne veut pas interdire les usages semi-aquatiques (donc dans l'eau), car certains lobbys, certains Instituts ou gestionnaires de marais veulent conserver ces usages contre les plantes invasives … que rien d’autre ne contrôle. Par contre, rares sont ceux qui sont prêts à parler favorablement des produits phytos et de l'utilité du glyphosate en particulier. Ce n'est pas "Politiquement Correct".

fin du texte de Monsieur Bernard P AUXENFANS

Bref, en ce qui me concerne... je poursuis (comme je peux car cela me dépasse souvent) mon enquête. Si vous le souhaitez, nous poursuiveront cet échange : vous avez utilisé vous aussi ce produit. Qu'avez-vous constaté ?
 
Terre statut Re: Potager destroy
Par princesse mononoké
451 messages
Message posté le 30/08/2005 à 18:01
J'ai filé une grosse baffe à mon enfant histoire de l'éduquer. En effet, il allait de tous les côtés, un peu trop à sa guise. Un enfant ça pousse comme je le souhaite. Je l'ai blessé à l'oreille en le frappant. Oups j'avais cru bien faire.
 

Répondre à cette discussion

Vous devez lire les règles d'utilisation du forum avant de poster votre réponse !
En répondant à cette discussion, vous acceptez les conditions d'utilisation des forums.

Votre nom ou pseudo :

Merci de répondre à cette question anti-script : sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre message :

Répondre à ce sujetSuivre les réponses à cette discussion par mail

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus