^ Publicité ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
129 289
Partager
par email
Jeudi 30 octobre 2014, 48 343 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Octobre 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Un nouveau "continent" de déchets a été découvert dans l'océan Atlantique Nord ! (vidéo)

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualitésProposer un article

129 289 lectures / 112 commentaires12 mars 2010 ; révision : 20 juin 2014, 11 h 14

dechets_fragments_oceans.jpgFragments de déchets collectés en mer
© Sea Education Association

On la croyait spécifique au nord-est de l'océan Pacifique, la célèbre "grande plaque de déchets du Pacifique" a également son équivalent dans l'Atlantique Nord : un nouveau continent de déchets déjà plus grand que la France a été découvert !

En 1997, le capitaine Charles Moore, fondateur de l'Algalita Marine Research Foundation, découvrit la "grande plaque de déchets du Pacifique" (Great Pacific Garbage Patch), une zone océanique dans l'océan Pacifique qui, avec les courants marins, concentre les déchets que nous rejettons directement en mer mais surtout ceux issus de nos activités terrestres.
En 2007, de nouvelles observations avaient montré que cette zone s'accroissait constamment et atteignait déjà 3,43 millions de km², soit une surface plus importante qu'un géant comme l'Inde !

Or, des scientifiques viennent de révéler que cette "plaque" a son équivalent dans l'océan Atlantique !
D'une profondeur estimée à environ 10 mètres et d'une superficie équivalente à la France, la Belgique et la Grèce réunies (environ 1000 sur 2000 km), cette décharge flottante s'est formée à moins de 1000 kilomètres des côtes américaines. Elle est située à environ 930 km des côtes américaines, et son centre se trouve à la latitude d'Atlanta.

Cette immonde découverte est le fait de la Sea Education Association (SEA). "Beaucoup de personnes ont entendu parlé de la grande plaque de déchets du Pacifique mais ce problème demeurait encore inconnu dans l'Atlantique" a déclaré Kara Lavender Law, un océanologue de la SEA.
Plus de 7000 étudiants encadrés par l'association américaine pendant 22 ans ont pu directement observer et collecter des déchets marins sur une zone située entre 22 et 38 degrés de latitude Nord. Cette nouvelle alarmante a été révélée lors de la plus grande manifestation concernant les sciences océanographiques : l'American Geophysical Union's 2010 Ocean Sciences meeting qui s'est tenue à Portland, le 23 février 2010.

dechetsCarte indiquant l'emplacement où les débris marins en plastique ont été collectés par les navires de la SEA
© SEA

Et pourtant, cette "zone de concentration, correspondant à la mer des Sargasses, est déjà décrite en 1869 par Jules Vernes ! Elle concentrait alors ces algues brunes flottantes, dont elle tire son nom, et les débris naturels provenant du Mississippi." précise François Galgani, responsable de projets environnementaux à l'IFREMER.

Un nouveau "continent" de déchets

Cette nouvelle "plaque de déchets" résulte de l'accumulation de déchets plastiques : bouteilles vides, bouchons, sacs... et des milliards de débris dont la masse unitaire n'excède pas un dixième de celle d'un trombone. Dans certaines zones, les observateurs ont relevé jusqu'à 200 000 fragments de déchets par kilomètre ! Ils peuvent s'accumuler jusqu'à 20 mètres de profondeur comme en témoignent les vagues qui les ramènent à la surface.

La grande majorité de ces fragments est issue de déchets de consommation qui proviennent de décharges à ciel ouvert et qui ont été emportés par le vent, mais aussi de rejets via les fleuves et les navires en mer.
Guidés par les courants marins, ils s'accumulent ensuite formant des plaques de déchets océaniques. Ces observations confirment qu'il y a sans doute beaucoup d'autres accumulations. En effet, "compte tenu des courants marins, deux autres zones réserveront probablement d'aussi désagréables surprises au cours des prochaines années, toutes deux au large de l'Amérique du Sud : l'une du côté Pacifique, au large du Chili et l'autre du côté Atlantique, au large de l'Argentine", a précisé l'Agence Science Presse.

Ces morceaux de plastique souillent durablement l'océan. L'Algalita Marine Research Foundation estime qu'ils ont infiltré tous les niveaux de la chaîne alimentaire des océans et entraînent la mort d'environ 100 000 mammifères marins et d'un million d'oiseaux de mer chaque année ! Ce "poison" nous affecte également puisque nous consommons des poissons qui ingèrent ces fragments de plastique.

Conséquence directe de notre surconsommation irresponsable, ces déchets plastiques empoisonnent insidieusement des espaces aussi immenses que les océans, le berceau de la vie sur Terre. Or, il est impossible de nettoyer les océans... Seule solution : freiner sérieusement notre consommation de plastique et opter pour des plastiques rapidement biodégradables.

L'expédition 7e continent

En mai 2013, une équipe de professionnels de la mer menée par Patrick Deixonne, Président d'OSL et membre de la Société des Explorateurs Français, s'est rendue dans le gyre d'Atlantique Nord, en mer des Sargasses, pour effectuer des prélèvements, évaluer l'importance du 7e continent de déchets et sensibiliser l'opinion publique à cette catastrophe écologique silencieuse.

L'expédition "Septième continent", est rentrée fin mai en Martinique après un périple d'un mois : ses observations dépassent malheureusement les prévisions les plus pessimistes...

Pour l'expédition, "le concept de continent est imagé mais non représentatif de la réalité. Le 7° Continent existe bien par l'étendue de la zone polluée mais sous une forme diffuse. Effectivement, nous avons croisé de plus en plus de macro déchets à l'approche de la zone de concentration des courants : seaux, flacons, botte, casques de chantiers, plastiques divers. Mais ce n'est pas ce qui était visible à l'œil nu qui était le plus impressionnant à l'intérieur et autour de la zone du gyre. C'est ce que nous avons trouvé juste sous la surface, visible seulement si on s'approche de près : des particules de plastique sous forme de paillettes très petites en quantité très importante. Nous naviguions sur un océan de plastique invisible à l'œil nu ! Ces paillettes sont les résultats du travail de la mer et du soleil sur les macro plastiques qui finissent en mer."
"Ce ne sont pas les macro-déchets les plus impressionnants", explique Patrick Deixonne, "Ce sont les grandes soupes de déchets, formées de petites particules de plastique. Un des moments les plus marquants est lorsque nous avons été plusieurs à y plonger le bras : il a fallu ensuite utiliser des pinces à épiler pour retirer les petits morceaux de plastique de notre peau. Imaginons la baleine bleue qui ouvre grand sa gueule pour avaler tout ça !".
Laurent Morisson, un des membres de l'équipage, ajoute : "Au début de l'expédition, nous observions des baleines, des dauphins, des oiseaux. Puis ils ont disparu et nous avons commencé à voir du plastique partout..."

L'un des objectifs de l'expédition était de cartographier le "continent", en liaison avec les organismes scientifiques. "Régulièrement, des photos optiques et radar de la zone où nous nous situions étaient prises par satellite", témoigne Romain Toutlemonde, chargé de l'intendance à bord. "Nous devions alors décrire ce que nous voyions à droite, à gauche et à l'avant du bateau, notamment en matière de macro-déchets, et aussi relever les paramètres donnés par des bouées gyroplastic" (température, salinité, présence de phytoplancton et de plastique).

"Nous souhaitons estimer la quantité de plastique présente par unité de surface, et aller plus loin", précise Alexandra Ter Hall, chercheuse au CNRS, à l'Université Paul Sabatier de Toulouse. "Nous allons évaluer la concentration en polluants organiques persistants (POP) et en métaux lourds contenus dans ces plastiques. Nous allons aussi analyser le biofilm qui se forme à la surface des plastiques : il semblerait que des bactéries étrangères au milieu océanique s'y installent. Nous ne connaissons pas leur impact sur les écosystèmes."

Patrick Deixonne souhaite déjà repartir l'année prochaine sur un autre gyre, dans l'océan Atlantique Sud ou dans l'océan Indien.

Note

Le terme "continent" est bien sûr exagéré, il faut sans doute plus y voir une concentration importante de déchets, la plupart du temps microscopiques, qui flottent et convergent sur une large zone dont la forme et la localisation précises varient au gré des courants. Mais la superficie de cette zone est comparable à celle d'un continent.

Source

Huge Garbage Patch Found in Atlantic Too - National Geographic

Auteur

avatar Christophe Magdelaine / notre-planete.info - Tous droits réservés

112 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Commentaires 41 à 90 sur 112
Bry le 08/04/2011, 14:38
Moi tout bêtement je ramasse les bouteilles plastiques canettes et autres déchets échoués au bord de la riviére dans ma ville, et je constate hélas qu'en dehors des services municipaux qui passent 2 ou 3 fois par an, je suis apparemment la seule personne à le faire bénévolement et "se son propre chef".
Je crois qu'il y a encore beaucoup de travail pour donner une conscience écologique autre que passive à la grande majorité de nos concitoyens.alerte
Audren paris le 16/04/2011, 09:37
terrible découverte...et les annonces publicitaires google sur la meme page ne nous rassurent pas "Sac papier ou plastique, à vous de choisir parmis nos collections ...
Conteneurs ...Emballages sacs, cartons, rigides pour...(piqures, gaze,...) ...
ce n'est pas un continent mais une planète entière qui se profile!
alerte
Dufeu Vinsobres le 08/05/2011, 23:57
On s'en tamponne: Tant que l'on ne s'attaquera pas au vrai problème qui est la prolifération exponentielle de la seule et unique espèce nuisible de La Terre: Tant que l'on n'organisera pas (virus ou autre chose?) la stérilisation de l'espèce humaine,c'est indémerdable donc autant s'en foutre en espérant que cela fera crever l'espèce humaine le plus vite possible pour que vivent normalement les animaux,leurs tortionnaires ayant disparus,quelle bonne nouvelle ce serait pour eux.alerte
Jean fils de Jacques (France) le 18/05/2011, 03:48
Je ne serais pas surpris qu'on trouve la même chose en Méditerranée. J'ai visité Beyrouth il y a 15 ans, et là, sous prétexte qu'il y avait eu la guerre, on entassait tous les détritus sur la plage avec des bulls, ensuite la mer en emportait pas mal, le reste formait une digue gagnée sur la mer... pendant combien d'années ?
Et il y a beaucoup d'autres pays riverains qui ne sont guère plus regardants.alerte
Gérard Malandrini le 19/05/2011, 09:55
POUR SE QUI EST DE LA POLLUTION DES MERS , JE L'AI VECU AUX ANTILLES , DANS LA MER DES GRENADINES , C'ETAIT DE NUIT ,J'AI EU LA PEUR DE MA VIE ,CAR A LA SURFACE DE L'EAU IL Y AVAIT DE TOUTES SORTES DE DETRITUS SOLIDE ,DONT UN TRONC d'ARBRE ENTIER QUI ETE PLUS GROS QUE NOTRE VOILIER ,ET QUI AURAIT RISQUE DE CREUVER LA COQUE DU VOILIER SI NOUS L'AVIONS COGNE ,DONC SA DEVIENT MEME TRES DANGEREUX DE NAVIGUER DANS CES CONDITIONS LA .
LA POLLUTION A MEME ATTEINT UN AUTRE DOMAINE , CELUI DES SATELLITES , JE N'Y SUIS PAS ENCORE ALLE ,MAIS MEME SI JE POURRAIS Y FAIRE LE VOYAGE un jour , SA DONNE A REFLECHIR . alerte
Daniela, Suisse le 25/06/2011, 19:52
Bonjour,

Si le terme continent est exagéré, alors que voulez vous mettre à la place ?!alerte
Le gard en france le 01/07/2011, 08:18
cela est alarmant et nous tous somme responsable .Il est grand temps de faire quelque chose
le dechet devrais diminuer en grande partie les enballages les bouteilles en plastique etc.
pourquoi pas denouveau les bouteilles en verre? et ainsi le reste comme dans le temps
lisettealerte
JP ROUSSELOY le 10/07/2011, 10:31
et si les miliards de dollars prévus pour une hypothétique randonnée sur MARS étaient plutôt consacrés au nettoyage de notre TERRE ???alerte
Bry le 15/07/2011, 14:50
Mon seul espoir c'est la fin de la ressource pétroliére, car c'est celle ci qui permet le gaspillage et la producion des déchets (les plastiques étant des dérivés du pétrole ) que nous connaissons. Malheureusement si les anti-nucléaires savent se faire entendre, c'est loin d'être le cas des anti-pétrole et autres décroissantistes!alerte
Lyd - pf le 27/09/2011, 06:35
Je viens de me rendre compte qu'un continent se forme Avec les déchets que l'on jette dans la mer. Quels dispositifs pour améliorer cela ? Qui se souci de cela? alerte
Sahiba le 27/09/2011, 15:14
Se soucier...!
Pomper ces déchets et en faire du combustible ou autres produits!
Imaginez, sur 7 milliards d'êtres, 50% se motivent pour changer les choses....je crois qu'en 24heures nous constaterions un changement extra surprenant! Mais....
Pour la boxe, le foot, le yéyé et sans oublier le plus grand menteur pompeux (un humain appelé "Pape") il est possible de réunir des centaines de milliers de personnes...OUI/NON?...
Mais pour s'occuper de réajuster les multiples erreurs....là...?
Oh l'être humain quel égoïste et égo-centriste! Oui j'ai lu un commentateur qui disait du blablablabla....lui en premier, mais bien loin d'être le seul, tristement! alerte
GFP Québec le 28/09/2011, 01:52
Il me semble, puisque les océans concentre tout déchets flottant, que l'on pourrait réussir assez facilement à récolté de façon rentable cette matière première. On peu le récolter par pompage filtrage ou par filet à mailles fines. Il serait facile dans faire un combustible car les résidus végétaux peuvent bruler aussi mais, j'ose espéré qu'après avoir enlever les gros morceaux de bois on pourrait former par simple broyage, thermoformage et brassage un genre de mur épais isolant. Il est vrai que ce ne peut pas porter de charge mais l'isolation du plastique est appréciable.alerte
Aurélienne le 15/10/2011, 19:19
La carte montre des données alarmantes. Et, je me demande, à propos de courant marin dont parlait Christophe... est ce que le réchauffement climatique les modifie ?alerte
Bulot le 21/10/2011, 15:41
D'après ce que j'ai trouvé sur le net, il peut les modifier, oui...
( http://www.manicore.com/documentation/serre/courants.html )alerte
Andria Zavrou,Chypre le 23/10/2011, 20:10
A fin de disparaitre cette large zone des déchets, il est nécessaire de faire des grandes efforts. Je suis optimiste que la majorité de gens obtient de plus en plus une conscience écologique.alerte
Angelina Tetteri Nicosie le 24/10/2011, 12:36
Cela m'étonnerait beaucoup que la réduction des déchets peut être pas. Pour faire disparaître, il devrait y avoir un intérêt dans le monde entier pour résoudre ce problème majeur.alerte
Rafaella Sofroniou, Chypre le 24/10/2011, 12:45
Le nouveau continent déchet dans la zone océanique avale tous les déchets rejetés directement en mer. Cette zone à environ 930km des côtes américaines ne cesse de s'approfondir. Cette plaque de déchets amasse de déchets plastiques emportés par le vent et les fleuves. Malheureusement, ce tas de souillures provoquent la mort des mammifères marins et d'oiseaux. Il est primordial qu'on arrêt la consommation en plastique.alerte
Yiannis Panayides, Chypre le 24/10/2011, 13:01
Mais est-ce qu'il y a de décisions déjà prises pour lutter contre la ré-apparence de ce problème avant qu'il soit très tard pour les espèces aquatiques de cet endroit-là ? alerte
Yiannis Panayides, Chypre le 24/10/2011, 13:04
Mais n'êtes-vous pas d'accord qu'il est essentiel de prendre des décisions pour lutter immédiatement contre la ré-apparence de ce problème avant qu'il soit très tard pour les espèces aquatiques de cet endroit-là ? alerte
Rafaella Sofroniou, chypre le 25/10/2011, 16:19
Nous savons tous que la planète est en danger, que l'humanité est menacée. Il faut réagir vite pour sauver notre génération et les générations futures. Il est temps que chacun prenne conscience de son impact sur l'environnement. Il est urgent de développer le tri sélectif et d'acheter des produits respectueux de l'environnement. Cela m'étonnerait que les gens ne jettent pas les produits plastiques dans la mer. Du même, il est indispensable de veiller à diversifier les types d'énergie. Quels gestes écologistes êtes-vous prêts à faire dans votre vie quotidienne. ???alerte
Franck Maximoff, Vanuatu le 19/11/2011, 20:37
Nous parlons de ce qui flotte sur les océans, avons nous oublier de parler de ce que l'on rejette volontairement ou involontairement dans nos océans, à croire que le remboursement de l'assurance de "container" encombrants rapporte plus que leur transfert et leur traitement !!!!

La poubelle est partoutalerte
Bry le 09/12/2011, 14:51
@ Raffaella Sofroniou : ce n'est pas "l'humanité qui est menacée", c'est au contraire l'humanité qui menace l'ensemble du Vivant, et c'est trés différent.alerte
Al1 - là-bas le 18/01/2012, 05:12
Lorsqu'il ni aura plus de pétrole, certains se battrons pour s'accaparer ces cochonneries !!alerte
Pascal , quebec le 06/02/2012, 04:36
jai été dans la marine canadienne et les déchets c'est a l'eau qu'ils allaient tous!!!et touts les bateaux(militaire ou commercial) du monde encore aujourd'hui gétent leurs déchets a l'eau. a vous de voir????alerte
Axiome le 09/02/2012, 21:37
je suis fonciérement d'accord avec toi maumaj gatineau je crois que malheureusement c'est la seule alternative qui nous reste étant donné le peu de conscience de l'etre humain.alerte
Robert bonin chibougamau le 19/02/2012, 20:35
AVEC TOUTES NOS avancés technologiques en matiere de recyclage l`homme pourrait les ramasser et les transformer en autre chose de plus utile pour la planete.alerte
Pierre-jean Bernard le 22/02/2012, 09:33
C'est tellemen horrifiant, pathétique et inconcevable que je ne sais quoi dire !!
C'est la première fois que j'en entends parler...
Je fais suivre sur facebook et tweeter sur mon muralerte
Pierre-Marc Brunelle, Sherbrooke Québec le 20/03/2012, 21:11
Je pense que l'ONU, au lieu de faire la guerre devrait créer une usine de recyclage flottante, qui sait, avec la valeur du plastique ça ne coûterait p-e pas si cher que ça?alerte
Willnile à lyon le 26/03/2012, 12:00
c'est tout de même désolant de constater ce je m'en foutisme récurant...quand va t'on s'apercevoir que la Terre est notre seule maison... les sommes astronomiques que l'on gaspille dans des guerres et autres conflits d'intérêt pourraient servir à des fins bien plus utiles. de toutes façons, on va payer nos erreurs, et trés chers. plus personne n'est à l'abri désormais, il serait temps d'y songer!!!!!.....alerte
Damien rimouski le 26/04/2012, 15:32
c,est plate pour les animauxalerte
Patrick Straub le 03/05/2012, 21:51
Il existe des gyres océaniques qui capturent les déchets dans l'hémisphère nord, il doit donc exister de semblables mers de plastique dans l'hémisphère sud...

http://en.wikipedia.org/wiki/File:Oceanic_gyres.png

Pour reprendre l'idée de merlin, je ne suis pas certain que le filtrage des déchets après aspiration, serait efficace, car certains éléments sont de la taille du plancton ou même plus petits encore... Mais au moins on pourrait éliminer les plus gros morceaux...alerte
Bry le 25/05/2012, 10:36
Il faudrait déjà se prendre en main : danx chaque commune (il y en a 36 000 en France) des écolvolontaires devraient se mobiliser et traquer le déchet , surtout plastique. Je l'ai fait moi même à titre individuel (ma commune est au bord d'une rivière, laquelle est évidemment polluée de déchets de toutes sorte, contrairement à ce que prétendent les autorités publiques), mais j'avoue d'être las de subir les regards moqueurs de certains ou les réflexions faussement amicales : "c'est bien ce que vous faites là", alors je réponds systématiquement "pourquoi ne le faites pas vous mêmes, je ne suis pas un domestique", et l'échange tourne parfois au vinaigre...alerte
Marcel Gérin le 25/05/2012, 14:18
@bry:
Votre réponse est mauvaise et "provocatrice!!!"....
-----"c'est bien ce que vous faites là", alors je réponds systématiquement-----
N'est ce pas, venez m'aider et demandez aux autres de vous, de nous aider.....
Mais l'homme est méchant, égoïste et hypocrite...
Alors pour le changer de tout ceci, ni vous ni moi en sommes capable, ni maintenant, ni dans 50 ans!
De plus il y a évidement ceux qui abusent des matériaux à déchets.....
L'industrie de l'emballage est loin de tomber en faillite!!!alerte
Bertrand à Villenave d\'Ornon le 03/06/2012, 09:34
Quand on habite le sud-ouest et qu'on se promène sur les magnifiques plages atlantiques, on s'aperçoit qu'en dehors des zones et des époques de nettoyage, les plages sont complètement souillées de débris espagnols(90 % ?)alerte
BOUABDALLAH TLEMCEN le 30/06/2012, 12:18
il faut trouver un remède pour arrêter cette pollution marine ou bien cette colonisation des déchets sur la mer. Les solutions existent mais la volonté reste vaine. Le milieu marin est très fragile essayant de le protéger et lutter contre toutes pollutions provenant du milieu continental........alerte
Mj41 à tours le 03/07/2012, 16:35
Je serais bien tenté de monter une association pour affreter un navire cargo pour aller récupérer toutes ces saloperies, les broyer, les compacter et les revendres à terre pour revalorisation... le seul problème : l'argent.
Qui serait assez fou pour financer mon projet...alerte
Joebar le 30/08/2012, 23:56
Affrètes un bateau de peche et fait toi sponsoriser par un grand groupe qui veut améliorer son image de marque. Tu pars à la peche aux plastiques avec un ou deux autres pécheurs. De retour, tu vends tous les matériaux recyclables et tu crées un nouveau métier les plastopécheurs et une nouvelle industrie de la pêche. Tu recevras la légion d'honneur de notre ministre de la production..... ;))alerte
Gerry1212 le 09/09/2012, 02:55
Nous faisons tout ce que nous pouvons pour ne pas voir ce désastre.alerte
Agneau St-Jean sur Richelieu Qc. le 16/10/2012, 03:33
il est trop tard pour faire quoi que ce soit, nous avons perdu !!!!!alerte
pcbman le 20/10/2012, 20:34
Le 1er mai 2003 j'etais très exactement (d'après mon journal de bord) à 20º.05 N. 60º.01 W, et ma route au 54 N. C'est à dire encore assez proche de Saint Martin, en direction des Açores. J'ai donc traversé toute la zone concernée par votre article, mais je n'y ai remarqué aucune trace de déchets, à part une vieille bouée et les restes d'un filet de chalut. Par contre il y avait beaucoup de méduses par 35º14 N, 39º48 W , des Physalies, qui sont mortelles au contact. et quelques tortues plus au nord ainsi que, cela va de soi, beaucoup de sargasses.
Est il possible qu'en si peu de temps, soit environ sept ans, autant de débris se soient accumulés là ?alerte
Christophe Magdelaine le 20/10/2012, 21:19
Claude Gas : merci pour votre témoignage. Il s'agit plus d'une soupe de débris microscopique que d'une décharge flottante macroscopique. Toutefois, il y a sans aucun doute des zones plus chargées et une situation qui empire.alerte
Murinoise le 25/11/2012, 00:31
Les grands bassins océaniques du Pacifique Nord et Sud, et de l'Atlantique Nord sont particulièrement touchés.Le programme des Nations Unies pour l'Environnement mentionnait en juin 2006 qu'on trouve des morceaux de plastique sur une profondeur d'environ 30 mètres. Ces gigantesques plaques de déchets s'étendent sur une surface d'environ 3,4 millions de Km2 soit près de 6 fois la superficie de la France. Elles sont formées de macro déchets (bouteilles, petits sacs, bouchons…), mais surtout de milliards de minuscules débris de sacs de plastiques et autant de granulés de plastique qui sont utilisés pour fabriquer les objets . « En certains endroits, la quantité de plastique dans l'eau de mer est jusqu'à 10 fois supérieure à celle du plancton, maillon élémentaire de la vie dans les océans (Charles Moore, Foundation Algalita! ». Ces fragments proviennent de décharges à ciel ouvert, emportée par le vent, ainsi que de rejets provenant des fleuves et des navires en mer. Mais, d'après une découverte très récente faite par l'équipe de Richard Thompson de l'université de Plymouth (Angleterre), une importante quantité des particules piégées dans les sédiments sont des morceaux de fibres synthétiques issus de nos vêtements lors de leur lavage. Dans les échantillons prélevés sur 18 sites côtiers dans les six continents, ils ont trouvé du polyester (56 %), de l'acrylique (23 %), du polypropylène (7 %), du polyéthylène (6 %) et des fibres polyamides (3 %). Ces particules ultralégères ne sont pas retenues par les stations d'épuration et descendent les cours d'eau pour finir en mer (leurs travaux sont publiés en ligne dans la revue américaine Environmental Science & Technology).
Conséquence directe de notre surconsommation irresponsable, ces déchets pétro-plastiques empoisonnent insidieusement les océans, le berceau de la vie sur Terre. Ils ont infiltré tous les niveaux de la chaîne alimentaire entraînant la mort d'environ 100 000 mammifères marins (dauphins, otaries, baleines, phoques…) et d'un million d'oiseaux de mer chaque année : poussins de Fous de Bassan, poussins d'Albatros.., www.midwayjourney.com/film-trailer sans oublier les sacs plastique retrouvés dans le ventre des tortues Luth. Ce "poison" nous affecte également puisque nous consommons des poissons qui ingèrent ces fragments de plastique. Or, chacun sait qu'il est impossible de nettoyer les océans... Seule solution : réduire drastiquement notre consommation de plastique, et pour se vêtir utiliser les matières naturelles comme le coton, la laine, la soie, le lin….
La Méditerranée est aussi malade du plastique, 290 milliards de microplastiques flottants, constituent une épaisseur de 10 à 15 cm, qui dérivent en Méditerranée, selon les données recueillies lors des deux campagnes scientifiques de l'Expédition MED (Méditerranée en danger) menées en 2010 et 2011 en Méditerranée nord-occidentale.alerte
Patmig32 le 08/12/2012, 02:21
dont panic les chinois vont récupérés ces déchet les recycler et nous les revendre bon marcher.Vous ette braillard!lolalerte
Patmig32 le 08/12/2012, 02:25
si vous avez envoyer un jour une bouteille à la mère,sa se peux qu'elle soit prise dans le trfic marin lol elle arrivera un jour a destination.alerte
Stephanie.bonnet1538@yahoo.fr le 23/12/2012, 09:07
quand allons nous agir je m'enguage la premiere s'il le faut pour recueillir les déchets contactez moi!!alerte
Patrick Battault le 31/12/2012, 16:13
sur je ne sais plus quelles iles paradisiaques (qu'importe le nom) ya des hotels de grand standing et juste plus loin ya des iles recouvertes de déchets provenants de ces iles.Quand vous voyagerez, tenez compte de ces iles!!!!alerte
Lucifers le 16/01/2013, 20:58
Vraiment crasse cette planète un constat l'être humain n'est pas attaché à sa vie et 100000 dieux n'aurait pas suffit à lui inculquer le respect de son environnement ni de sa nature et le "nous ne serons plus la demain est devenu son seul espoir" et puis si on envoyait nos déchets sur Venus ou Saturne on respirerait mieux pas sur la Lune ni sur Mars parce qu'un jour nous les coloniseronsalerte
Aurorin le 01/02/2013, 14:35
Diable Lucifers ! Comme vous y allez !

Envoyer nos déchets sur des planètes gazeuses situées à quelques heures d'années lumière, quelle idée brillante.
C'est Coca-cola qui va faire la tête si vous polluez leur source d'approvisionnement !alerte
Belgian fire le 16/02/2013, 18:45
Bonjour,pour moi qui ai naviguer c'est vrai,les océans sont de vrai poubelles en restant plus que poli,toutefois je ne suis pas d'accord non seulement il est possible de nettoyer cela mais aussi d' éviter que cela se reproduise encore faut-il une volonté tant citoyenne de la part des politiques que des équipages au grand complet,quand à l'équipement techniques mais oui il existe,mais ouialerte
Lalali LALALA le 23/03/2013, 03:27
Cécité cognitive,avidité, stérilité intellectuelle. Les humains seront des déchets survivants au milieu de déchets que leurs ancêtres stupides ont laissé derrière eux au nom de la science et du progrès. Il seront sommés de trouver une solution pour s'en débarrasser alors même que les fluides toxiques qui les entoure les coince dans la survie : la seule solution c'est qu'ils mutent et deviennent aussi moches que les aliens que leurs ancêtres stupides avaient imaginé, venir de l'espace : lol , non les aliens seront vos fils et vos filles, survivant difficilement entre ragondins et tarentules au milieu de déchets hautement toxiques.alerte
Commentaires 41 à 90 sur 112

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus