^ Publicité ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
10 649
Partager
par email
Jeudi 18 septembre 2014, 9 536 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Septembre 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Les londoniens se mettent au vélo

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualités

10 649 lectures12 juin 2006, 17 h 46

Les londoniens se mettent au véloL'accès au centre de Londres est restreint
crédit : C. Magdelaine / notre-planete.info

Dans la capitale britannique, les déplacements en vélo sont de plus nombreux, favorisés par un centre urbain où la voiture n'est plus la reine.

"Si vous avez moins de 15 km à parcourir, c'est le moyen le plus rapide pour vous rendre d'un point à l'autre", explique Angus, un Londonien qui se déplace en vélo depuis plusieurs années.

Les statistiques révélées par l'organisme des transports publics à Londres - Transport for London (TFL) - indiquent qu'en 5 ans, le nombre de voyages quotidiens effectués à Londres en vélo ont augmenté de près de 50%, passant de 300 000 en 2001 à 450 000 en 2005. Dans le centre de Londres, où la circulation automobile est restreinte, la progression est de 100% sur les grands axes, avec 119 000 déplacements hebdomadaires comptabilisés l'an dernier contre 59 000 en 2001.

Le vélo à Londres ne manque pas d'atouts :
- le centre ville est payant pour les véhicules particuliers (12 euros par jour) donc relativement dépourvu de voitures ;
- l'absence de congestion automobile en centre ville rend la pratique du vélo plus sûre au niveau de la sécurité et de la santé ;
- la vitesse moyenne de déplacement à Londres n'est que de 15 km/h contre 18 km/h en 1906 ;
- les transports en commun sont jugés souvent défaillants, imprévisibles et surchargés (notamment les bus) ;
- les investissements annuels pour la réalisation de voies cyclables sont passés de 5,5 millions de livres en 2000 (8 millions d'euros) à 20 (30 millions d'euros) l'an dernier et 24 millions (35 millions d'euros) sont prévus en 2006, selon TFL ;
- 500 km de pistes cyclables (pas forcément des voies sécurisées) sont disponibles et près de 400 km supplémentaires devraient être réalisés d'ici 2009/2010 ;
- l'objectif du maire de Londres, Ken Livingstone est d'augmenter de 200% le nombre de cyclistes d'ici 2020 ;
- les beaux jours arrivent et les nombreux parcs de la capitale rendent la circulation en vélo très agréable.

Notons que les attentats de juillet 2005 à Londres ont augmenté de 20% le nombre de cyclistes dans les semaines qui ont suivi. Une conséquence qui n'est plus visible depuis selon Silka Kennedy-Todd de TFL.

Des résultats encourageants mais encore bien faibles
Pour autant, seulement 2% des déplacements sont effectués en bicyclette à Londres, loin derrière des grandes villes européennes comme Amsterdam (28%), Copenhague (20%), Munich (12%) ou encore Berlin (5%), selon TFL.

Concernant Paris, "les résultats de l’Enquête globale transport 2001, comparés à ceux des enquêtes précédentes, l’indiquent clairement : après avoir connu son niveau le plus faible en 1991 avec 1,25 % (3,34 % en 1976 et 2,22 % en 1983), la part du vélo dans les déplacements hors marche est remontée à 1,31 % en 2001. Cette évolution est due, principalement, à l’augmentation très nette de l’usage du vélo à Paris intra-muros entre 1991 et 2001, en avance pour la première fois sur les autres départements d’Île-de-France." (IAURIF, 10/2005).
1,31%... Un pourcentage qui traduit une triste réalité : le vélo n'a guère sa place dans Paris complètement monopolisé par l'automobile qui rend le stationnement des vélos difficile et la pratique risquée dans une atmosphère souvent trop polluée.
Dans ces conditions, Londres, qui a eu l'audace, comme d'autres villes en Europe (Florence...) de restreindre son centre ville à la voiture, fait figure d'exemple...

Auteur

avatar Christophe Magdelaine / notre-planete.info - Tous droits réservés

Ajouter un commentaire !

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus