^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

1er site français en environnement
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
46 749
Partager
par mail
Vendredi 18 avril 2014, 28 449 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Tchat environnement et sciences

Vous devez être membre du site et connecté
pour afficher le tchat et y participer

Marre de la PUB dans
votre boîte aux lettres ?

Imprimez et collez notre étiquette STOP PUB sur votre boîte aux lettres et respirez !

Sondage Avril 2014

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

L’étiquette-énergie pour les voitures : un dispositif simple et efficace

Dernières actualitésAlerte mailFlux RSS / webmasters

46 749 lectures / 6 commentaires27 février 2006, 11 h 51

L’étiquette-énergie pour les voitures : un dispositif simple et efficaceL'étiquette-énergie pour les automobiles
Les voitures seront bientôt pourvues d'une étiquette-énergie semblable à celle qui existe pour les produits électroménagers.

Le Plan Climat[1] du ministère de l’écologie et du développement durable prévoit la mise en place obligatoire à partir du 10 mai 2006 (arrêté publié au J.O. le 10 novembre 2005) d'une étiquette-énergie sur les ventes de voitures neuves.

Cette nomenclature que nous connaissons déjà via les produits électroménagers permettra aux futurs acheteurs de juger rapidement de la consommation en énergie et des émissions de CO2 (le principal gaz à effet de serre anthropique) de l'automobile convoitée.
Cette étiquette avec une note de A à G, devrait inciter les Français à acheter des voitures plus propres et plus économes, comme en témoigne le succès de cette initiative sur l'électroménager.
Sept couleurs, correspondant à sept niveaux d’émissions, sont définies :
  • niveau A, inférieures ou égales à 100 g/km,
  • niveau B, de 101 à 120 g/km,
  • niveau C, de 121 à 140 g/km,
  • niveau D, de 141 à 160 g/km,
  • niveau E, de 161 à 200 g/km,
  • niveau F, de 201 à 250 g/km,
  • niveau G, supérieurs à égales à 250 g/km.
En achetant une voiture de classe A ou B, vous ferez ainsi des économies sur votre consommation tout en rejetant moins de CO2 dans l'atmosphère. Bien sûr, une voiture n'émet pas uniquement du CO2 mais bien d'autres polluants (directement ou indirectement) particulièrement nocifs pour notre santé qui ne sont pas pris en compte directement par cette étiquette-énergie.

Des mesures complémentaires pour inciter le consommateur

Le Plan Climat 2004-2012, dont l’étiquette-énergie figurait parmi les actions phares, a été renforcé depuis par des mesures complémentaires annoncées par le Premier Ministre :
- les véhicules aidés par crédit d’impôt (hybride, GPL et GNV) seront aidés à hauteur de 2000€ au lieu de 1525 €.
- un grand programme de R&D de 100 millions d’euros pour un véhicule sobre en carburant avec l’objectif de créer une voiture familiale émettant moins de 100 grammes de CO2 par km, ce qui n’existe pas aujourd'hui.
- atteindre l’objectif européen de 5,75% de biocarburants dès 2008 (au lieu de 2010) grâce à de nouveaux appels d’offres
- une majoration de la taxe à l’immatriculation sur les cartes grises pour les véhicules très émetteurs de CO2 (2). Cette majoration est ciblée sur les véhicules particuliers qui émettent plus de 200 grammes de CO2 par km, soit 8% de ventes. Aujourd'hui des véhicules familiaux sont disponibles en-dessous de ce seuil : il s’agit donc d’encourager l’achat de véhicule propre.

Les iniatives récentes des constructeurs

Actuellement, le topten des petites citadines n'affiche que des voitures qui émettent moins de 135g de CO2 par km avec une consommation moyenne de 5l/100 km. La fameuse Toyota Prius hybride sort première de sa catégorie (routière) avec des émissions de seulement 104g/km et une consommation de 4,3l/100 km.

Fin janvier 2006, PSA Peugeot Citroën a présenté deux démonstrateurs technologiques, les 307 et C4 Hybride HDi, dotés d’une chaîne de traction hybride diesel-électrique. La consommation moyenne de ces voitures se situe à 3,4 l de gazole aux 100 km et les émissions de CO2 sont de 90 grammes par km du « réservoir à la roue ». Ces chiffres constituent un record pour des véhicules du segment des voitures moyennes, segment le plus populaire du marché européen.

Enfin, PSA Peugeot Citroën et Renault ont décidé d’appliquer dès le 6 janvier 2006 l'affichage de l'étiquette-énergie dans leurs points de vente.

L'étiquette-énergie, la seule solution ?

Au final, et c'est fort peu relaté, des études menées récemment estiment que quelque 400 000 Européens meurent prématurément chaque année à cause de la pollution atmosphérique. Les maladies provoquées par la concentration actuelle de particules en suspension dans l’air entraînent plus de 100 000 hospitalisations supplémentaires chaque année. Des chiffres effarants...
En ce qui concerne les accidents de la route, au niveau européen, les chiffres donnent le vertige avec plus de 1 800 000 blessés et 45 000 morts en 2004 (Community Road Accident Database, 2005) ! Enfin, dans le monde, la route fait plus de 1,2 millions de victimes et entre 20 et 50 millions de blessés par an (ONU,03/2004).

L'étiquette-énergie ne résoudra pas ces problèmes majeurs et la meilleure solution est d'éviter au maximum d'utiliser son véhicule...

Généralisation de l'étiquette-énergie

L’étiquette-énergie deviendra également obligatoire pour les logements à partir du 1er juillet 2006, dans le cadre des diagnostics de performance énergétique obligatoires à l’occasion de toute vente (et de toute location à partir du 1er juillet 2007).

Notes

  1. Le Plan Climat 2004-2012, annoncé le 22 juillet 2004 par le Gouvernement, devrait permettre à la France de remplir son engagement au titre du protocole de Kyoto (émissions de gaz à effet de serre en 2008-2012 au même niveau qu’en 1990).
  2. La majoration sera de 2€ par gramme de CO2 supplémentaire entre 200 grammes de CO2 par km et 250 grammes de CO2 par km ; de 4 € par gramme de CO2 au-delà de 250 grammes de CO2 par km.
    La mise en œuvre de cette taxe est inscrite en Loi de Finances 2006 à compter du 1er juillet 2006.

Auteur

avatar Christophe Magdelaine / notre-planete.info - Tous droits réservés

6 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

avatar Brigitte Rollier, Antibes - 01/03/2006, 14:18

Enfin, un début de solution pour les véhicules particuliers mais est que cela suffira à enrayer la vague des 4X4 citadins (véritable peste écologique notamment sur la côte d'Azur ) et généralement assimilés à des véhicules utilitaires ( avec les avantages financiers que cela représente) alors que la plupart du temps rien ne le justifie ?alerte

avatar pascal C - lons le saunier - 01/03/2006, 19:27

bonjour, est-ce que quelqu'un sait à partir de quels critères d'utilisation sont calculés ces taux d'émission(ville,campagne, ligne droite...?) mercialerte

avatar Raoul VIORA Monaco - 03/03/2006, 18:56

Pour la question des critères je crois qu'il s'agit de consommations en cycle mixte urbain - route. ceci doit figurer dans les fiches officielles d'homologation des véhicules.
A proposo de l'article sur les 400.000 européens morts prématurément en 2004 du fait de la pollution atmosphérique provenant des voitures et notamment des particules émises par les moteurs diesel, j'avais formulé des remarques, un souhait et une question, mais il n'y a pas eu de suite. serait ce que les Filtres à Particules sont vraiment aussi parfait qu'on semble le penser en Europe et surtout en France ? alerte

avatar bernadette paris - 12/09/2007, 16:35

c'est coolalerte

avatar Mr je sais tout - 23/10/2007, 14:22

L'étiquette-énergie, la seule solution ?

Au final, et c'est fort peu relaté, des études menées récemment estiment que quelque 400 000 Européens meurent prématurément chaque année à cause de la pollution atmosphérique. Les maladies provoquées par la concentration actuelle de particules en suspension dans l’air entraînent plus de 100 000 hospitalisations supplémentaires chaque année. Des chiffres effarants...

En ce qui concerne les accidents de la route, au niveau européen, les chiffres donnent le vertige avec plus de 1 800 000 blessés et 45 000 morts en 2004 (Community Road Accident Database, 2005) ! Enfin, dans le monde, la route fait plus de 1,2 millions de victimes et entre 20 et 50 millions de blessés par an (ONU,03/2004).

L'étiquette-énergie ne résoudra pas ces problèmes majeurs et la meilleure solution est d'éviter au maximum d'utiliser son véhicule...alerte

avatar Forest Roger Tarbes - 05/11/2007, 10:13

quel est l'avantage du filtre anti particules sur l'emission de CO2 ?alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus