^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
141 340
Partager
par email
Mercredi 23 juillet 2014, 28 293 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Sondage Juillet 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Le débit du Gulf Stream ralentit, vers un refroidissement en Europe ?

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualités

141 340 lectures / 53 commentaires03 décembre 2005 ; révision : 06 décembre 2005, 09 h 52

circulation thermohalineLa circulation thermohaline
crédit : UNEP

Une nouvelle étude note que le débit du Gulf Stream aurait diminué de façon significative, ce qui pourrait entraîner un refroidissement climatique majeur en Europe

C'est la revue scientifique britannique Nature qui a publié le 1er décembre les résultats d'une étude menée par Harry Bryden, Stuart Cunningham et Hannah Longworth, du National Oceanography Centre, de Southampton.
Régulièrement (1957, 1981, 1992 et 1998) des navires de recherche et des capteurs effectuent des sondages près du 25e parallèle pour connaître la température de l'eau, la pression, la salinité, la vitesse et la direction des courants de surface et du fond des océans. Ainsi, ils obtiennent une mesure de l'intensité du Gulf Stream.
Ces données valables pour 2004, enregistrent depuis 1957 une baisse de 30% du débit la dérive nord-Atlantique qui est passé de 20 millions de tonnes d'eau/seconde à 14 millions de tonnes d'eau/seconde. Si le Gulf Stream, en surface, évolue peu, les courants de retour les plus profonds auraient diminué de 50%. Ces résultats se retrouvent dans certaines simulations océaniques mais dans des proportions plus modestes.

"Les études précédentes menées au cours des 50 dernières années montraient une circulation océanique et un transport de chaleur de part et d'autre du 25e parallèle relativement constant. C'est pour cela que nous avons été surpris que les chiffres de la circulation océanique en 2004 soient si différents des estimations précédentes", a relevé le Pr Bryden.

Le réchauffement climatique en cause

D'après les scientifiques du National Snow and Ice Data Center, la banquise arctique se réduisait d'environ 8% tous les dix ans. Un phénomène inquiétant qui s'amplifie et semblerait devenir durable puisque ces quatre dernières années, la formation de glace durant l'hiver a été de 20% inférieure à la période 1978-2000, et que la température moyenne à la surface de l'océan Arctique était, entre janvier et août 2005, de 2 à 3 degrés Celsius plus élevée qu'au cours des cinquante dernières années.
Lorsque la banquise fond, le niveau de l'eau n'augmente pas pour autant puisque le passage de l'état solide à l'état liquide de l'eau n'induit pas une augmentation du volume d'eau. C'est la fonte des glaciers terrestres qui contribue à l'élévation du niveau des océans. Il n'y a donc pas, ici, d'élévation possible du niveau des océans.
Pour autant, en fondant, la banquise introduit un surplus d'eau douce qui pourrait contribuer à freiner la circulation thermohaline qui redistribue la chaleur sur Terre.

Vers un nouvel âge glaciaire en Europe ?

"Les implications de ces observations sont considérables", estime Detlef Quadfasel, chercheur à l'institut d'océanographie de l'université de Hambourg (Allemagne), dans un commentaire publié par Nature. "Les relevés paléoclimatiques montrent que les températures de l'hémisphère Nord peuvent s'effondrer de plus de 10 ºC en quelques décennies et que ces changements abrupts sont intimement liés à des interruptions de la circulation océanique."

La dérive nord-atlantique qui adoucit en partie le climat de l'Europe occidentale transporte une partie de la chaleur tropicale du golfe du Mexique vers l'Atlantique nord, c'est la prolongation du Gulf Stream. Ce courant joue un rôle majeur dans l'équilibre climatique que nous connaissons.
"La chaleur qu'elle transporte apporte une contribution substantielle au climat modéré de l'Europe maritime et continentale et tout ralentissement de la circulation océanique aurait des implications profondes pour les changements climatiques", affirme l'étude.
L'interruption de la circulation océanique dans l'Atlantique pourrait faire baisser, d'ici à 2100 de 4°C les températures moyennes en Europe, ce qui plongerait notre continent dans des hivers très rigoureux avec des zones de froid localisés... Rien de comparable pour autant avec une glaciation en Europe.

La circulation thermohaline

Stéphane Foucart, dans le journal Le Monde, précise que "le Gulf Stream se divise en deux flux de retour. Le premier - qui circule dans le sens des aiguilles d'une montre - est constitué d'un courant de surface chaud, qui descend vers les côtes de l'Afrique de l'Ouest pour revenir ensuite vers l'Amérique centrale. Le second monte vers l'Atlantique nord, s'y refroidit et, ayant ainsi acquis une densité supérieure, plonge pour se transformer en courant profond. Ces eaux profondes retournent quant à elles à leur point de départ en descendant le long des côtes nord-américaines."
En effet, au niveau planétaire, actuellement, les eaux de surface des mers de Norvège et du Labrador, plus salées avec la formation de glace, plongent entre 2 000 et 4 000 mètres de profondeur (on parle de l'Eau Profonde Nord Atlantique) et circulent lentement vers les autres bassins océaniques. Dans le même temps, les eaux tropicales chaudes de surface remontent notamment vers le pôle Nord. Cette circulation lente (environ 1 500 ans) atténue les différences de températures entre les latitudes.

Un phénomène complexe encore peu prévisible

Ce phénomène est toutefois très complexe et les physiciens ajustent régulièrement leurs modèles climatiques pour tenter de prévoir les conséquences de cet affaiblissement. A ce titre, ils sont demandeurs de relevés encore plus précis et réguliers. Alain Colin de Verdière, professeur d'océanographie physique à l'université de Brest note à ce titre que "les mesures ont été faites sur une seule section et au cours d'une période très courte, environ un mois. Rien ne dit que ces mesures auraient été les mêmes deux mois ou un an plus tard." De plus, remarque Didier Paillard, chercheur au Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement, "l'océan est observé depuis peu de temps et nous n'avons pas le recul nécessaire pour avoir l'absolue certitude que les changements mesurés ne sont pas, par exemple, le fait de variations naturelles". Un fait que ne contestent pas les auteurs de l'étude qui confirment pour autant les simulations climatiques réalisés avec le réchauffement de la Terre.

Cette hypothèse qui est très loin de faire l'unanimité dans la communauté scientifique est toutefois de plus en plus acceptée comme une hypothèse probable car l'étude des climats passés montre que l'affaiblissement et le la disparition temporaire du Gulf Stream a eu des précédents.
Le dernier coup de froid enregistré dans les glaces du Groenland et en Europe s'est produit non pas en période glaciaire, mais il y a 8 200 ans au coeur de la période chaude actuelle. Il résulte d'un apport massif d'eau douce dans l'Atlantique nord depuis la Baie d'Hudson : cet évènement montre que, même en période interglaciaire, un apport massif d'eau douce peut entraîner un refroidissement significatif (typiquement 5°C pendant 40 à 200 ans) (Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement, 11/2004). Si cet épisode devait se reproduire, le réchauffement climatique en cours serait alors, pour l'Europe occidentale, fortement atténué, voire inexistant.

Liens

Current velocities of the Gulf Stream - DEOS

Auteur

avatar Christophe Magdelaine / notre-planete.info - Tous droits réservés

53 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Commentaires 1 à 50 sur 53
Claude Duval, Rotangy le 17/12/2005, 14:02
Est-il possible de savoir comment les spécialistes expliquent qu'on puisse retrouver des mamouths congelés il y a 8500 ans avec de l'herbe dans l'estomac ? Si l'on comprend facilement leur mort lors d'une tempête de neige qui les aurait surpris, comment expliquer qu'ensuite on ne soit pas revenu à des conditions climatiques entraînant la disparition des carcasses ? Est-il ridicule de penser à un changement brutal du climat (sur un an au lieu des 10 ou 100 ans évoqués....)alerte
Meerts, Nicolas Bruxelles le 27/11/2006, 20:42
Je crois que oui, c'est absurde... Même si ce courant disparaissait du jour au lendemain, l'inertie thermique de l'océan ne permettrait pas un refroidissement si brutal...alerte
David, st nazaire le 14/08/2007, 16:52
le changement climatique est une réalité et la disparition du courant océanique en est une de ses conséquences, et pas la moins grave.La planete régule le taux de GES et elle le fait à nos depend. bien fait...alerte
Gand Jean-Paul, 119, rue Rochebrune, 93110 Rosny-s le 16/08/2007, 15:26



Madame, Monsieur,

En tant que néophyte parfait, je pencherais néanmoins pour l'hypothèse d'un affaiblissement du Gulf Stream, dont les conséquences se traduiraient par une accélération manifeste -- qui ne s'est jamais autant fait sentir que cette année, en particulier cet été -- de l'évolution climatique, avec, paradoxalement, un refroidissement de la température et des précipitations importantes en Europe de l'Ouest et, a contrario, une élévation de la température dans les pays d'Europe de l'Est et d'Europe centrale, qui ne sont pas sous influence océanique. Par exemple, à Noirmoutiers, en Vendée, où régnait tout au moins jusqu'à présent un microclimat, le mimosa n'a pas fleuri en février... En outre, cet été, toujours en Vendée et également en Bretagne, les températures sont fraîches pour la saison. alerte
Claude roubaix le 02/10/2007, 13:23
à claude Duval: étes vous en train de nous faire un remake "du jour d'aprés"(film)alerte
Martinez thomas riencourt le 07/12/2007, 12:42
le gulf stream va s'arrêter quand? est-ce vrais
ou faux?alerte
Martinez thomas riencourt 80 le 07/12/2007, 12:47
Les hivers vont-il devenir de plus en plus rude et neigeux? Ce refroidissement sera-il aussi avec la baisse de l'activité solaire?
alerte
Yo le 18/01/2008, 23:51
http://mykwan.free.fr/gulfstream
Un petit dossier pr vous aider à comprendre comment fonctionne le gulf stream.alerte
Leuca Nicolas, Marseille le 01/06/2008, 17:18
L'inertie thermique est effectivement une des propriétés de l'océan qui atténue considérablement les variations brusques de la température de l'air sur les régions côtières(sans toutefois les anihiler). Mais si ces variations sont dûes, comme semblent le préciser ces études, à un changement au niveau de l'océan, il devient utile d'évoquer son inertie thermique pour appuyer ces thèses et non les réfuter, à savoir que la baisse de température de la surface océanique conterebalancerait efficacement la hausse des températures dûes à l' "effet de serre".alerte
Inupik le 16/07/2008, 21:01
Je trouve fascinant que la terre est son propre système d'asservissement. Et le plus frappant c'est de voir qu'il va y avoir grâche à cela une nouvelle répartition du climat. La planète a souvent été confrontée à des changement climatiques parfois très brutaux (météorite il y a 60 millions d'années) mais cela ne l'a pas empéché de tourner et de retrouver sa stabilité. Par contre ce sont les éspéces qui a chaque fois en ont fait les frais et de grands renouvellements se sont opérés. alerte
Marc lavert le 03/09/2008, 14:55
je pense que la température pourrait étre plus froide que les scientifiques le pense car il n'avait pas prévus que la température monte aussi vite a cause du réchauffement climatique. si les courant chaud se circule plus ce n'est pour autant pour les courants froids.
alerte
Marc lavert le 03/09/2008, 14:59
ma question peu vous sembler étrange mais imaginer que il n'y est pas de soleil.
a votre avis quelle température ferait il sur terre.
alerte
Leuca Nicolas Marseille le 11/09/2008, 16:01
S'il n'y avait pas de soleil, la photosynthèse de pourrait pas se faire, les caractéristiques chimiques de l'atmosphère seraient bien différentes et la vie sur terre ne serait pas telle que nous la connaissons actuellement.
Dans des conditions pareilles, il semble bien difficile d'évaluer objectivement une température qui "pourrait" régner à la surface du globe....
Cela dit, en occultant ces données, la terre serai sans doute recouverte de glace, mais cela n'est qu'une supposition......alerte
Louis G, Québec le 07/10/2008, 17:33
Depuis que la Terre existe, ils y a eu de nombreux cycles qui ons faconnés notre planète comme celà ce produit actuellement, et nous en sommes peu responsables car voyez vous notre système solaire se réchauffe actuellement. Et de gros changement terrestre se profiles a l'orizon, je ne suis prophète et je n'ai aucun trous dans mon chapeau. Tout ce que je vous demandes, écoutés attentivement ce qui se passe. "Pendant que nos gouvernement jase et que nous sommes occupés à nos petites vies, Notre ce Dérègle" alerte
Stéphane - Paris le 08/10/2008, 14:41
Je ne suis pas d'accord avec Nicolas. Il y a des points où il suffit de quelques degrés en + ou en - pour changer un état. Par exemple lorsque l'eau se transforme en glace.
Aujourd'hui la Terre est de 0.8°C en dessus de l'évolution normale.
4°C en + serait une limite pour des conditions de vie acceptables, 5°C serait une mort assurée pour l'humanité.alerte
Mennicken belgique le 19/10/2008, 14:19
Ne pas croire à toutes ces sornettes. Vivre ce qui est devant nos yeux à chaque instant, suffit. Des petites variations ne sont pas mesurables... Ils se sont trompé de 3 milliards pour la démographie mondiale...alerte
Salima, Marseille le 04/11/2008, 14:50
C'est quelque chose qui existe depuis la création de la planète je ne vois pas comment du jour au lendemain il disparaitrait.. alerte
Soki nantes le 04/11/2008, 18:35
trop bien la carte sa ma aider dans mon devoi

merci a tousalerte
Delpech Couëron le 15/11/2008, 22:32
Je ne comprends pas que la dernière mise à jour date de 2005. Que s'est-il passé jusqu'à aujourd'hui ?

Depuis plus de dix ans, je vois le climat devenir de plus en plus instable ! Que faut-il penser des travaux des scientifiques puisqu'ils modèlisent toujours en deça des véritables changements constatés par des gens de terrain ?

Voilà mes interrogations !alerte
Rudaz chambéry, 73 le 21/11/2008, 14:57
alors que les scientifiques penchaient pour un risque d'arret du gulfstream une étude norvégienne a démontré que le tapis roulant avait tendance à s'accélérer... Comprendre le phénomène du gulfstream est capital car cette machine à laver à dimension terrestre constitue une énergie fondamental dans la dynamique des saisons et la régulation des températures terrestre.

alerte
Sebastien, liege 12/12/2008.14. le 13/12/2008, 15:18
c est nous les hommes responsables de la destruction de ce que dieux nous a donnealerte
Sebastien - nantes le 20/01/2009, 11:29
Si le gulfstream est le principal élément climatique de l'europe Occidentale, j'aimerais que quelqu'un m'explique pourquoi Seattle - situé à la même latitude que Nantes et dont la côté est balayée par des courants relativement froids - bénéficie du même climat que Nantes justement ???
alerte
Loulou et son pote, Pont-ste-maxence le 20/01/2009, 16:38
Le grand danger, avec le réchauffement, serait la fonte de la glace du Groenland, et donc une forte arrivée d'eau froide, et douce dans le gulf stream, et provoquerait des dégats sur le courant chaud et salé; pouvant provoquer son arret; et avec lui, une probable glaciation en Europe.
Paradoxalement, un réchauffement entrainerait une glaciation.alerte
Denis Laforme ,Canada le 22/01/2009, 00:56
Tout cela était prévu depuis longtemps, mais personne ne voulait y croire. Trop d'eau douce s'écoule du Groënland ou encore proviennent de la fo9nte de la banquise de l'Arctique. Voir mon blog sur : www.denis-laforme.over-blog.com alerte
Leger n d de briançon le 30/01/2009, 14:30
on nous explique souvent que la terre se réchauffe a cause de la pollution !! mais que savons nous des fonds marins qui peuvent se réchauffer du à l'activité volcanique ..alerte
Margot and lili de london le 26/09/2009, 17:49
est ce que tous ca est vrai? est ce que nos arriere arriere arrierearriere arrierearriere arrierearriere arrierearriere arrierearriere arrierearriere arrierearriere arrierearriere arriere petit enfant auront une chance de survivre ? car , d'apres le texte oui!alerte
Quebec le 27/10/2009, 06:12
bon, et bien, chaques chose en son temps, donc, ce sera pour demain maniere de parler !alerte
Yodus, Macon le 08/12/2009, 23:04
Le réchauffement climatique : le grand mensonge du XXième siècle pour stopper notre dépendance au pétrole alors qu'une ère glacière nous attends au tournant.alerte
Christophe Magdelaine le 09/12/2009, 10:32
@ Yodus, Macon : vous avez tout à fait raison sur l'ère glaciaire, elle est prévue pour dans 30 000 ans environ, vous êtes très prévoyant, belle preuve d'altruisme pour les générations futures.alerte
Boucher cheissoux 87460 le 09/01/2010, 10:18
L'hypothèse d'un refroidissement en europe va de pair avec le réchauffement climatique. A contrario se sont les pays du sud qui vont encore plus se réchauffer. ce que je crains, c'est qu'en europe, on dise: le réchauffement c'est une foutaise et qu'on continue à augmenter le niveau de co2alerte
MARIUS le 12/02/2010, 13:21
Bien sûr il est évident que si l'on a froid c'est parce qu'il fait de plus en plus chaud , Gulf Stream ou pas tout est dans le CO2 voyons! alerte
Marine, 88270 le 22/02/2010, 12:33
Tout n'est que Désinformation ou mauvaise information. Le peuple est juste mal informé. je ne dis pas que si les états, ou même les médias leurs expliquaient tout, ils arrêteraient d'émettre des tonnes de GES, car tout le monde n'est pas désintéressé.
ère glaciaire due au Réchauffement, bien sur que c'est vrai ! Le monde est rempli de paradoxe, alors pourquoi pas le plus énorme de tout les temps ?
Je travaille sur les mécanismes du réchauffement climatique pour un devoir et j'avoue être perdue. Entre théories, certitudes et mensonges, où trouver de l'info ?alerte
Yves, Paris le 12/05/2010, 08:09
Bravo Marine, tu es certainement sur la mauvaise pente du scepticisme, mais tu es enfin la preuve qu'une petite partie de la population réfléchit encore un peu. Ce blog est fort triste mais je n'en veux aucunement aux blogueurs, ils ont étés les victimes consentantes des medias alarmistes. De plus, en jouant sur la fibre écologique que nous avons tous, il a été bien facile de donner à une majorité des certitudes qui malheureusement ne sont fondées sur rien. J'ai pas mal lu et écrit à ce sujet. Je ne me suis pas cantonné à une théorie ou à une autre même si je suis de plus en plus convaincu. Pour la littérature grand public Le pacte de N. Hulot et la Vérité qui dérange de Al. Gore sont d'incontournables references qui donnent une impression d'ensemble avec des vérités et des erreurs. On a peur et on a honte de s'être développés comme on l'a fait. J'ai hésité très longtemps avant de lire le livre de Claude Allegre sur l'imposture climatique. Il était tellement diabolisé par les medias que je m'attendais à en rire, voire à être écœuré par une littérature subversive produite pourtant par un ancien ministre. Mais je suis tombé des nues. Le bouquin est pas mal du tout et met en lumière pas mal de tromperies. Le dernier bouquin de Courtillot (Nouveau voyage au centre de la terre) est excellent et beaucoup plus à mon gout, son style doctoral soft et systématique est admirable. Il fait une démonstration, il n'agresse personne. Les rapports complets du Giec ne sont pas facilement accessibles mais les resumes de 50 a 100 pages le sont , c'est la que j'ai commence à mesurer le manque de rigueur du Giec. La toute premiere fois que j'ai lu un tel résumé, j'étais un rechauffiste écologiste convaincu mais j'ai lu ce résumé comme je le fais dans mon travail, avec un stylo à la main et je l'ai annoté… J'ai fini par le gribouiller, tellement j'avais de remarques et questions. A qui les transmettre, pourquoi ? Je me suis considéré comme bien prétentieux et j'ai abandonné en me disant que le travail sérieux devait être derrière et que je n'avais aucune légitimité à remettre un tel travail en cause. La seule chose que je pouvais conclure était que le résumé soulevait de nombreuses questions.
Tout cela n'est pas un complot mais une coïncidence d'opportunités qui ont abouti à un énorme engouement pour la cause. Opportunité financière pour Al Gore, qui, par le biais de sa participation dans le Chicago Climate Exchange (bourse carbone) touche son pourcentage sur les milliards échangés, le jackpot interviendra lorsque les US adopteront ce principe. Opportunité financière pour bien des chercheurs en mal de financement et de notoriété. L'argent n'a pas d'odeur et puis la cause anti pollution est juste alors la fin justifie les moyens mêmes si elle doit être fondée sur une fraude intellectuelle. La grande majorité des sceptiques qui se déclarent au grand jour sont soit retraités soit a l'abri du besoin, les autres ruminent en attendant des jours meilleurs.
Il y a aussi l'opportunité écologique, celles qui a su fédérer justement une majorité bien pensante. Qui peut citer une étude scientifique sur l'effet de serre du CO2 ? Non la cause est entendue pour le grand public qui est convaincu de l'existence se nombreuses études à ce sujet puisqu'il y a consensus scientifique…Et bien non, il n'y a pas de mesures labo sur le sujet, ce n'est pas facile à mettre en œuvre. Alors le public doit savoir comment on a évalue l'effet du CO2 au Giec. On a supposé que les modèles informatiques pouvaient contenir et simuler tous les autres phénomènes climatiques plus ou moins bien connus, on leur a fait régurgiter la température résultante mondiale pour voir qu'elle ne collait pas a la réalité. On a ensuite introduit la composante de « forcage radiatif » du CO2 pour faire coller le modèle avec l'augmentation de température du 20eme siècle. Il suffit ensuite d'anticiper les teneurs futures en CO2 pour que les modèles donnent une estimation des températures futures. On demande enfin à plein de scientifiques d'évaluer l'impact de cette augmentation de température. Tous ces scientifiques ne contrôlent pas les hypothèses et surtout ne les valident pas même si on les range dans les milliers de scientifiques du consensus. Ils font leur boulot, certainement très bien, et ils sont payés par les contribuables à travers l'ONU et le GIEC pour cela. Je suis sur de pouvoir obtenir des budgets pour étudier l'évolution de la reproduction des grenouilles en Normandie en fonction du réchauffement climatique, cela ne fait pas de moi un « rechauffiste ». A propos de citer une étude fondamentale sur le CO2, je peux le faire. Deux Physiciens théoriciens Allemands ont publie une étude (115 pages pas faciles pour les non physiciens) dans un journal scientifique de premier plan qui démontre calculs imparables en main que l'effet de serre du CO2 n'existe quasiment pas (c'est tout autre chose qui maintient la terre en température). Le Giec aurait pu utiliser sa même méthode numérique en substituant au CO2 des paramètres caractéristiques de l'activité solaire. Ils ne l'ont pas fait, le soleil est même quasiment considéré comme une constante dans ses modèles, l'irradiance totale ne variant que de moins de 0.2%. Pourtant V. Courtillot et bien d'autres ont étudié d'autres paramètres solaires beaucoup plus pertinents pour trouver une corrélation avec la température bien meilleure que la corrélation avec le CO2. Mais cela s'oppose à la théorie écologiste qui plait tant à une telle majorité. Il faut noter cependant que tout le monde est écologiste (même Allegre !) mais les limites sont atteintes lorsque cela doit toucher au porte monnaie. Voir l'echec de la taxe Carbone.
Il y a l'opportunité médiatique. Le réchauffement climatique, devenu depuis peu par la force des choses le « changement climatique », est une manne extraordinaire pour les medias. On amplifie les conclusions du Giec qui elles même sont déjà une exagération des résultats d'études scientifiques qui vont dans le bon sens, assorties de références multiples à des brochures ou parutions d'activistes écologistes. Le public adore . En plus c'est une manne intarissable, durable même. Il suffit de faire passer l'idée que tout phénomène un peu hors du commun est du au changement climatique et on tient un article de plusieurs pages avec des photos à faire frémir. On n'a pas fini d'en voir. Il nous reste à créer le « weather channel » comme aux US ou des gens passent leur journée devant cette chaine à l'affut de la prochaine tornade ou coup de froid avec un mètre de neige. Mais ou sont les études scientifiques, on en parle peu et pour cause, elles démontrent qu'il ne se passe rien de si exceptionnel sur ce plan la. Il faut surveiller ses sources et ce n'est pas un article du Monde ou Libe qui dira la vérité sur ce sujet.
Il y a l'opportunité politique… Imaginez Sarkozy en train de déclarer que tout ca est un scandale et de refuser de se rendre à Copenhague. Ce serait un suicide politique. Alors ils sont nombreux et de tous bords à s'être déplacé pour se geler à Copenhague. Pour une fois qu'une très grande majorité de français est d'accord sur un sujet. Evidemment ce sera encore l'occasion de critiquer les uns et les autres sur leur mauvaise stratégie mais en attendant on occulte tous les autres problèmes graves de sociétés et problèmes économiques. On renvoie mêmes les problèmes écologiques aux calendes grecques. C'est la stratégie du Bouc émissaire, un écran de fumée, une cristallisation de l'opinion sur un sujet dont on fait croire que l'humanité toute entière depend.
Marine, tu es sur la bonne voie, ne lis pas les grands medias sur le sujet, c'est une perte de temps. Va faire un tour sur le site du Giec tu pourras télécharger leurs résumés, il y a de belles photos bien hors de propos. La lecture des résumés peut sembler ardue, c'est fort regrettable et c'est aussi le signe que peu de décideurs ont pu les lire. Ils ont certainement été lus pour eux. Va voir du coté de l'excellent site Pensée-unique qui foisonne de références scientifiques et d'explications très bien écrites et vulgarisées. C'est par un retraité de très haut niveau scientifique dont la seule motivation est la beauté de la vraie science et la recherche de la vérité. Tu peux lire la prose des papes le « l'écologisme » pour l'aspect sociologique et toucher du doigt ce que peut être un manque de rigueur scientifique (on peut toujours déclarer des vérités qui donnent des impressions, des tendances réelles, mais si elles ne sont pas quantifiées précisément alors on peut arriver à de mauvaises conclusions). Lis tout ce que tu peux sur le sujet, sur les deux théories selon les deux points de vue et oses te faire ta propre idee, ne te fais pas imposer une nouvelle religion. Vive la liberté de penser.
alerte
Scred Tours le 11/09/2010, 22:45
Journal "Le Monde": L'explosion et le naufrage de la plate-forme, fin avril, avaient provoqué la mort de onze employés et fait s'écouler quelque 780 millions de litres de brut dans la mer jusqu'à la mi-juillet.(elle a durée jusque mi-avril) "Libération": Un mois après l'accident, alors que BP a déjà déversé dans le golfe du Mexique 2,6 millions de litres de Corexit 9527 (dont la composition de propriété n'est pas public ! ) à changer pour le corexit 9500 ! Alors avec tout sa à mon avis le gulf stream va pas beaucoup apprécier ! Commencer à choper des vêtements plus que chaud :( !alerte
Seb. Bailleul le 14/10/2010, 17:05
Bonjour, ce matin j'ai entendu sur bfm.tv que les météorologues polonais prévoyaient l'hiver le plus glacial du millénaire( rien que ça!!!) pour les mois à venir... à cause du ralentissement du gulf stream. Quelqu'un aurait-il plus d'info? alerte
Christophe Magdelaine le 14/10/2010, 17:09
@ Seb. Bailleul : difficile à croire, le ralentissement du Gulf Stream n'étant qu'une hypothèse et la douceur de nos latitudes étant due aux vents d'ouest plus qu'à ce courant. Mais toute info à jour et sérieuse est la bienvenue.alerte
Seb. Bailleul le 14/10/2010, 17:22
Oui, difficile à croire... Mais comme cela a été dit sur une chaine dîte "d'information"... alerte
Pat_R, Gironde le 01/12/2010, 15:40
Aujourd'hui nous sommes 10°C en dessous des normes saisonnières. La circulation océanique aurait-elle une quelconque influence ?
Depuis l'année dernière une différence de hauteur du niveau a été noté sur les côtes d'Amérique du Nord. Cela pourrait-l être un indicateur pour les derniers hivers que nous avons connus glaciaux en Europe de l'Ouest.alerte
Christophe Magdelaine le 01/12/2010, 17:04
Une autre piste qui pourrait expliquer l'hiver précoce : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2563.phpalerte
Monique. échallens.5.12.2010 le 05/12/2010, 18:48
cet hiver qui commence semble plus rigoureux,cet été les températures été plus hautes.il ya un gros changement qui se prépare et cela est très inquiétant alerte
Gidel, Ile de France le 09/12/2010, 08:35
Plus chaud entraîne exode filtré vers les poles. Plus froid entraîne exode guerrier vers l'équateur. Plus chaud necessite maîtrise de l'eau (désalinisation plus énergie). Plus froid nécessite énergie infinie (fusion thermonucleaire contrôlée) et infrstructures enterrées.alerte
Lemaire Charles 4460 graçe hollogne le 13/12/2010, 12:23
Très bel article à suivre...alerte
Denys Élément le 18/12/2010, 18:31
Il n'a qu'avoir les changements avec les courants jet dans l'atmosphère pour comprendre tout ce qui se passe sur les continents Nord-Américain et Européen.
L'air chaud du Golfe du Mexique est pompé vers le nord du Québec qui est couvert de pluie et les Européen sont sous la neige.
C'est le monde en n'envers! alerte
Jacques le 18/12/2010, 20:39
Yves Paris @

""""J'ai hésité très longtemps avant de lire le livre de Claude Allegre sur l'imposture climatique. Il était tellement diabolisé par les medias que je m'attendais à en rire, voire à être écœuré par une littérature subversive produite pourtant par un ancien ministre. Mais je suis tombé des nues. Le bouquin est pas mal du tout et met en lumière pas mal de tromperies."""""

Allègre a été pris en flagrant délit de tricherie, il n'a pas été diabolisé par les médias, ces derniers n'ont fait que rétablir la vérité. Quant à son pote Courtillot les six études qu'il a publié avec le Mouël ont été régulièrement réfutées.



"""""Deux Physiciens théoriciens Allemands ont publie une étude (115 pages pas faciles pour les non physiciens) dans un journal scientifique de premier plan qui démontre calculs imparables en main que l'effet de serre du CO2 n'existe quasiment pas (c'est tout autre chose qui maintient la terre en température).""""""

Gerlich et Tscheuschner ont pondu une étude totalement loufoque et fausse, ces deux rigolos qui ont été réfutés en bonne et due forme ont non seulement oublié les limites de l'analogie entre véritable serre et atmosphère terrestre, limite mais en plus ils ont tout simplement oublié le soleil ou plutôt que ce dernier chauffe la terre, l'effet de serre ne faisant qu'en ralentir le refroidissement (voir comment ça se passe sur la lune). J'ajouterai que leur étude a été réfusée par toutes les grandes revues et qu'il leur a fallu deux ans pour qu'elle soit acceptée dans une obscure revue dont le facteur d'impact est inférieur à 1et dont la ligne principale n'est pas la climatologie.

Marine a raison de se renseigner mais encore faut-il qu'elle frappe à la bonne porte et penséeunique n'est pas la bonne porte tout comme terredu futur, skyfall, ou encore la climatologie.fr

Je lui conseillerai le site du CNRS, celui du LGGE de l'institut simon Laplace , ou encore l'ENS lyon.alerte
Alex Versailles le 23/12/2010, 07:43
Pour ceux qui savent lire la langue de Shakespeare, Josh Willis est un docteur en océanographie pour un laboratoire Californien.

Dans le lien ci-dessous, vous trouverez un échange de mail de ce scientifique, datant de septembre 2010.
http://pielkeclimatesci.wordpress.com/2010/09/22/e-mail-exchange-with-joshua-willis-on-the-diagnosis-of-global-warming-from-ocean-heat-content-changes/

Leurs travaux reposent sur des mesures de satellites et balises plongées dans les océans.
Leurs travaux analysent les variations de température sur la totalité du globe :
http://nsstc.uah.edu/climate/

Bonne lecturealerte
Morlu Rennes le 28/12/2010, 09:45
Bonjour! Qui pourra m'expliquer l'arrivée il y a 15 ans du CO² comme polluant ? Avant on parlait des pesticides, des hydrocarbures, des déchets fissiles et le CO² on le laissait se faire absorber par les plantes.
Est-ce pour absoudre les autres pollutions? Est-ce pour vendre et acheter des équivalents carbones??
Merci!alerte
Christophe Magdelaine le 29/12/2010, 09:31
@ Morlu Rennes : le CO2 n'est pas un polluant à proprement dit, seulement la fluctuation de sa concentration dans l'atmosphère influe celle des températures. Cela dit, vous avez tout à fait raison : accuser sans discernement le CO2 est une bonne manière de ne plus parler de polluants très préoccupants comme les particules fines par exemple. L'exemple du bonus écologique pour les voitures en France en témoigne : http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1456.phpalerte
Vincent Belgique le 18/02/2011, 04:43
le gulfstream ne se ralenti pas encore selon les instruments d'observation les plus récents :

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/oceanographie-1/d/le-gulf-stream-ne-ralentit-pas-malgre-les-radars_23202/alerte
François belgique le 06/08/2011, 22:46
bonjour, je n'ai aucune formation scientifique tous ce que je sais c'est ce que je vois chez moi au travers de ma fenêtre de maison ou de la camionnette, nous sommes le 06/08 et les arbres commence doucement à prendre une couleur d'automne il fait 12° dehors il pleut comme jamais. Alors réchaufffement de quoi, je suis pour la théorie du refroidissement co2 et/ou gulfsream je ne sais pas mais, j'en ai marre de voir des conneries de journaliste en mal d'info. On nous a annoncer une canicules cet année je ne sais pas où, je suis sûre que le 15 aout il va faire beau d'aprés la météo... Tous ce blabla pour venir à une chose chacun doit ce faire sont avis et s'y tenir sans inffluence.alerte
Arcticman le 07/08/2011, 09:57

@ François

Il ne faut pas confondre météo avec climat, ni planète avec son bout de jardin ou son patelin.alerte
Commentaires 1 à 50 sur 53

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus