^ Publicité ^

1er média web en environnement, écologie,
nature et sciences de la Terre, depuis 2001

rss
4 249
Partager
par email
Lundi 22 décembre 2014
131 connectés / 22 926 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Décembre 2014

^ Publicité ^

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualitésProposer un article

Une tigresse de l'Amour remise en liberté dans l'Extrême-Orient russe

4 249 lectures / 11 commentaires16 mai 2013, 14 h 01

tigresse_Amour_Zolushka© IFAW

Une tigresse nommée Zolushka (Cendrillon en russe) a été remise en liberté dans le cadre d'une opération menée conjointement par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), le Phoenix Fund, le Special Inspection Tiger, l'A.N. Severtsov Institute of Ecology and Evolution et l'Académie des sciences russe.

Cette tigresse de Sibérie a perdu sa mère, probablement victime des braconniers, au cours de l'hiver 2012, une situation courante dans l'Extrême-Orient russe.

"L'habitat des tigres se réduit comme peau de chagrin. Leurs zones de chasse sont entamées par la déforestation et les feux de forêts, qui ont atteint des niveaux inégalés. Le déclin des populations de mammifères ongulés (leur principale source d'alimentation) pèse également lourdement sur leur survie", explique Maria Vorontsova, Directrice d'IFAW Russie. "Les tigres sont très recherchés pour la préparation de remèdes issus de la médecine traditionnelle en Chine, ce qui explique l'essor du braconnage. Tout cela entraîne une hausse de la mortalité des femelles tigres. Et les tigrons affamés et épuisés finissent souvent par arpenter les villages à la recherche de nourriture."

Cendrillon a dû être capturée et placée dans le centre de réhabilitation dédié aux espèces en danger construit par le Severtsov Institute of Ecology and Evolution et le Special Inspection Tiger, à proximité du village d'Alexeyevka, dans le Primorié.

Grâce aux efforts déployés par ces deux organismes et au soutien financier d'IFAW et du Phoenix Fund, Cendrillon a pu bénéficier d'un programme de réhabilitation unique.

L'animal a ainsi passé un an dans le centre de réhabilitation sous l'œil attentif des soigneurs qui se sont employés à la remettre sur pied et à préparer son retour à la liberté.

Cendrillon a donc appris à chasser et à traquer ses proies. Pendant six mois, elle s'est nourrie exclusivement de cerfs, de porcs et de ratons-laveurs vivants dans son vaste enclos.

Tout contact avec l'homme a été exclu, la surveillance ne se faisant qu'au moyen de caméras.

"La tigresse est désormais prête à retourner à la nature. Elle est en forme et réussit sans problème à traquer et à chasser ses proies tout en évitant le contact avec les hommes", explique le Dr Viatcheslav Rozhnov, Vice-président du Severtsov Institute of Ecology and Evolution.

"Grâce à l'expertise de l'équipe du centre de réhabilitation, Cendrillon est tout à fait prête à prendre un nouveau départ, seule.", affirme Sergei Bereznuk, Directeur du Phoenix Fund.

Cendrillon a été équipée d'un collier satellite et relâchée la semaine dernière dans la réserve naturelle de Bastak, dans le Primorié, où des rangers se chargeront de suivre son évolution. Les données recueillies par satellite montrent déjà que la tigresse s'approprie rapidement la réserve et laissent penser qu'elle s'habitue avec succès à sa nouvelle vie en pleine nature.

"Nous espérons aussi qu'elle mettra bientôt bas", affirme Mme Vorontsova. "Aujourd'hui, on ne compte plus que 3 200 tigres à l'état sauvage, dont environ 400 en Russie. Chaque vie doit donc être préservée si nous voulons sauver cette espèce de l'extinction."

Auteur

Fonds International pour la Protection des Animaux

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de notre-planete.info. Elles contribuent au débat

11 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Bernard PiquenardBernard Piquenard le 16/05/2013, 14:34
Enfin, une bonne nouvelle!alerte
HERMET - ST MAUR DES FOSSES le 16/05/2013, 14:52
L'humain détruit tout, pollue tout, mais il va bientôt disparaitre aussi ! C'est bien triste, la nature est si belle mais cela de donne pas plus de respect pour autant !alerte
StrangeStrange le 16/05/2013, 15:07
En voyant le titre de l'article sur mon portable j'ai eu pendant quelques dixièmes de seconde un sacré doute " Une tigresse de l'amour" ce sont les seuls mots qui apparaissaient sur l'écran :-))...
Oui c'est une bonne nouvelle espérons qu'un chasseur ne la prendra pas pour cible, il y a tellement de malades en circulation ...alerte
Simone Kirk le 16/05/2013, 17:57
Beauté en dangeralerte
Willnile à lyon le 16/05/2013, 22:02
c'est une trés bonne nouvelle!!!!!!! espérons que ces connards de braconniers ne vont pas la tuer, ce serait dramatique. Mais ca, je n'y crois guère même si j'ai bon espoir!!!!!!.....alerte
T le 17/05/2013, 08:13
c'est triste à dire mais ils auraient peut-être dû la garder en captivité (un parc gardé) car dans la nature, elle risque de se faire tuer par des chasseurs.alerte
Antoinette le 18/05/2013, 08:06
oui, c'est quoi la liberté maintenant,l'homme pense avoir le droit de tout avoir et faire comme bon lui semble, tous les autres êtres vivantes sont en danger de mort a cause de çaalerte
Petrusa france le 18/05/2013, 15:59
combien sont tues par des chasseurs moyennant finances !combien sont élevés pour ces chasses sans danger pour les tueurs c'est bien d'avoir sauvé cette magnifique tigresse l'homme est le pire prédateur ! trop peu protège cette nature merveilleuse et sans elle nous ne sommes rienalerte

Jean-luc Bocquet le 19/05/2013, 09:06

Message supprimé par la modération le 22/05/2013 à 10:52. Motif : prosélytisme politique.

Anne-Marie le 19/05/2013, 17:26
Pour protéger la nature et sa faune il faut aussi DE LA VOLONTE POLITIQUE et ce, dans tous les pays. Si on empêchait la vente de ces produits dans le commerce, je pense dans le cas présent à la chine et qu'on les sanctionne très lourdement (fermeture définitive des commerces par exemple ou saisie de leurs biens) il y aurait moins de braconnage.alerte
Hervé le 22/05/2013, 11:25
Pour lutter contre les braconniers il faudrait créer un groupe militaire international admis par tous les etats une sorte d'intervention type ONU mais pour ls animaux sinon on arrivera à rien etla faune des grands animaux va sans doute disparaitre. Evidemment c'est toujours un problème de moyen mais cette idée devrait être lancée mais comment?alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus