^ Publicité ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
4 716
Partager
par email
Mardi 30 septembre 2014, 41 301 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Septembre 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Les effets sous-estimés des particules fines sur la santé

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualités

4 716 lectures / 11 commentaires28 février 2013, 11 h 11

pollution_Paris_tour_eiffel© C. Magdelaine / notre-planete.info

Selon une étude[1] publiée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'exposition à long terme aux particules fines[2] (PM2,5) peut être à l'origine de l'athérosclérose, d'issues indésirables de la grossesse ainsi que de maladies respiratoires chez l'enfant. L'examen des bases factuelles sur les aspects sanitaires de la pollution de l'air laisse aussi croire à l'existence d'un lien potentiel avec le développement neurologique, les fonctions cognitives et le diabète, et renforce le lien de causalité entre les PM2,5 et la mortalité cardiovasculaire et respiratoire. Cette recherche a été réalisée à la demande de la Commission européenne dans le cadre de la révision de la politique de l'Union européenne (UE) relative à l'air de 2013.

Le commissaire européen à l'environnement, M. Janez Potočnik[3], a d'ailleurs déclaré : « La politique de l'UE relative à l'air doit s'inspirer des dernières recherches scientifiques. Telle est la raison pour laquelle j'ai demandé à l'OMS d'entreprendre cette étude. Les liens ainsi mis en évidence entre la pollution atmosphérique et la santé humaine renforcent les arguments en faveur de l'élaboration d'une nouvelle politique ambitieuse : elle sera un élément clé de la révision de la politique relative à la qualité de l'air menée en 2013 ».

« Il y a quelques années seulement, en l'absence de données scientifiques claires à ce sujet, les normes et les réglementations en matière de pollution de l'air ne ciblaient pas suffisamment la santé humaine », a ajouté Mme Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l'OMS pour l'Europe. « Des années de recherche coordonnée par l'OMS ont permis de fournir les premières estimations quantitatives de la charge de morbidité imputable aux matières particulaires, et d'établir désormais des liens entre les polluants atmosphériques et les résultats sanitaires. Nous sommes confiants que ces nouvelles connaissances mèneront finalement à la formulation de politiques antipollution plus strictes afin de protéger la santé des citoyens européens. »

Plus de 80 % des Européens sont en effet exposés à des niveaux de matières particulaires (PM) supérieurs à ceux stipulés dans les lignes directrices OMS relatives à la qualité de l'air 2005. Chaque citoyen est ainsi privé en moyenne de 8,6 mois de vie.

Les résultats de recherches récentes mettent en évidence les liens existants entre les PM2,5 et la mortalité à des niveaux en dessous de ceux actuellement fixés par les lignes directrices relatives à la qualité de l'air, soit 10 µg/m3 par année. L'étude de l'OMS recommande par conséquent une révision des lignes directrices pour les matières particulaires d'ici 2015. Le rapport préconise également d'autres modifications à la législation de l'UE, étant donné que la valeur limite actuelle pour les PM2,5 fixée dans la directive de l'UE relative à la qualité de l'air ambiant est deux fois plus élevée que celle recommandée par les lignes directrices de l'OMS.

L'étude de l'OMS apporte de nouveaux éléments de preuve quant aux effets de l'exposition à long terme à l'ozone (O3) sur la mortalité respiratoire et les décès chez les personnes atteintes d'affections chroniques prédisposantes. Ceux-ci s'ajoutent aux conclusions antérieures sur les effets à court terme qui, d'ailleurs, font l'objet de la réglementation actuelle. Il s'avère aussi que l'exposition à l'ozone a un impact sur le développement cognitif et la santé génésique, dont les naissances avant terme. L'étude préconise l'élaboration de lignes directrices fixant les concentrations moyennes d'ozone à long terme.

Une nouvelle ligne directrice est également recommandée pour le dioxyde d'azote (NO2), un gaz toxique produit par le processus de combustion des systèmes de chauffage, de la production d'énergie et, en particulier, des moteurs des véhicules. De nouvelles études établissent un lien entre, d'une part, l'exposition à court et à long termes au NO2 et, d'autre part, la mortalité, les hospitalisations et les symptômes respiratoires à des concentrations égales ou inférieures aux valeurs limites actuelles de l'UE (qui sont fixées au même niveau que les lignes directrices OMS relatives à la qualité de l'air).

Un rapport technique complet relatif à l'examen des bases factuelles sur les aspects sanitaires de la pollution de l'air sera disponible au printemps 2013.

Notes

  1. "Review of evidence on health aspects of air pollution – REVIHAAP" First results - OMS Europe
  2. Les matières particulaires sont des polluants atmosphériques constitués d'un mélange de particules solides et liquides en suspension dans l'air, comprenant généralement des sulfates, des nitrates, de l'ammonium et d'autres substances. Parmi les principales sources de matières particulaires d'origine humaine, il convient de mentionner le chauffage domestique, les activités industrielles et la circulation routière. Les effets de ces particules sur la santé sont notamment à l'origine de maladies respiratoires et cardiovasculaires et du cancer du poumon.
  3. Le commissaire européen à l'environnement, M. Janez Potočnik, a proclamé 2013 Année de l'air pour les politiques de l'UE. Il s'agit de souligner l'importance de l'air pur pour tous et de mettre l'accent sur les mesures visant à améliorer la qualité de l'air dans l'UE.

Auteur

Organisation Mondiale de la Santé

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de notre-planete.info

11 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Bocquet Jean-Luc le 28/02/2013, 12:12
8.6 mois de privation de vie...
Ça en fait dites-donc !
Et si on les convertissait en filets mignons, carrés de poisson, beefsteaks,
magrets de canards, saumons, etc... ?
Si on les convertissait en CO2 ?
En Becquerels ?
En Euros ?
En PIB ?
Au fait :
Qu'est-ce qu'elles en pensent ces charmantes bestioles de ces calculs ?
Elles ne disent rien ?
Hé petit cochon, petit poisson !
Et toi petit lapin, tu dois bien avoir une idée ?
Tu ne sais pas compter ?
Pas le temps d'appendre !
Et puis silence Jean-Luc !
Dans ces grands charniers à ciel fermé, dans ces corridors de la croissance contre nature, on se recueille, queue en tire bouchon, cou déplumé ou croupion irrité !
Ne trouble pas la pousse des protéines !
N'empêche pas les villes humaines de grandir!
Que feraient leurs habitants sans nous ?
Et puis, même si t'es concerné :
Vive les particules fines !
Elles nous apportent un sursis !alerte
Kristall2002 le 28/02/2013, 12:51
Il y a certainnement eu une rupture de clavette ou de goupille.alerte
Jean-luc Bocquet le 28/02/2013, 13:17
Tout est lié.
On ne peux pas traiter un problème avant d'avoir étudié l'impact que le traitement aura sur les autres.
J'essaye donc de démontrer par l'absurde l'inutilité de tels calculs pris individuellement.
Faut-il toujours pontifier ?
La métaphore, le paradoxe et l'allégorie sont parfois bien utiles...alerte
Simone Kirk le 28/02/2013, 14:15
Et les gens continuent à acheter des diesels...alerte
Dédé le 28/02/2013, 17:51
C'est la faute à trop de taxes -tipp,tva
sur les carburants et des constructeurs qui veulent écouler des diéselsalerte
Zd le 28/02/2013, 20:24
l'état autorise les pesticides, les diesels (...), il marche sur la tête !alerte
Eugene nantes le 01/03/2013, 11:34
il est surprenant que dans tous ces rapports ont ne mesure pas les dégâts causé par l'aviation
une mesure simple la suppression de tous les avions dits légers et très polluants
ou la mise en place d'une super taxe pour tout pollueuralerte
Bernard Piquenard le 01/03/2013, 18:25
Un lien pour poursuivre et compléter le débat:
http://p5trc.emv2.com/HS?a=ENX7Cqni29uA8SA9MKJvwzjnGHxKLvGuxvcStGb5lw8W0bBhOG5mpqVsje_HhdAEqVKIalerte
Michelle Rivest Canada le 01/03/2013, 19:30
En matière de particules fines soyons plus précis car depuis longtemps les études sont concluantes. Un chauffage au bois émet en particules fines en 9 heurs ce qu'une automobile à essence émet en ayant parcouru 18 000 kilomètres ou un an d'utilisation environ. Suivi de loin par les moteurs diesel et les moteurs à deux temps. La combustion de solide tel que bois ou autres biomasse est catastrophique en rejet de particules fines mais malheureusement nos bons écolos aiment la vie archaique et encourage la pollution de l'air pour diminuer les GES. Sauver la planète et tuer les êtres qui y vivent ewst totalement insignifiant. Le dogme par des incompétents voilà! En lutte contre les pétrolière et en lien avec les foresterties....alerte
Dedereu le 06/03/2013, 01:32
La solution parfaite, pour se chauffer, gratuite une fois installée, sans particules, sans CO2, sans nucléaire radioactif, est fonctionnelle à www.dlsc.ca , qui stocke sous terre entre 5m à 30m, la chaleur du soleil perdue l'été pour se chauffer l'hiver, gratis à perpétuité !!
C'est ignoré ou méprisé par nous tous, même les écologistes qui n'en parlent jamais !!!
On n'y pensera que dans un siècle, bien après un Fukushima en France, inévitable tôt ou tard, car les hommes ne sont pas infaillibles à perpétuité, comme l'exige le nucléaire !!alerte

Agapanthe le 30/05/2013, 13:38

Message supprimé par la modération le 30/05/2013 à 14:09. Motif : hors-sujet.

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus