^ Publicité ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
42 322
Partager
par email
Mercredi 01 octobre 2014, 2 679 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Octobre 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Une météorite a explosé au-dessus d'une grande ville de Russie : du jamais vu depuis 1908 ! (vidéo)

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualités

42 322 lectures / 30 commentaires15 février 2013 ; révision : 28 janvier 2014, 09 h 45

météorite Russie TcheliabinskTraînée laissée par le météore qui a explosé au-dessus de Tcheliabinsk - Russie
© chelyabinsk.ru

C'est un événement exceptionnel dans notre histoire contemporaine : une météorite s'est abattue sur une large zone à 1500 km de Moscou, au-dessus de l'Oural, blessant plus d'un millier de personnes. Les vidéos témoignent de cet événement inattendu et impressionnant.

Alors que les télescopes étaient braqués sur l'astéroïde 2012 DA14 qui a frôlé la Terre, la ville de Tcheliabinsk (Oural – Russie), qui compte plus d'un million d'habitants, a été secouée par la violente explosion d'une météorite d'environ 10 000 tonnes.
Vendredi 15 janvier 2013 à 9 h 20 heure locale, un météore est apparu dans le ciel sous la forme d'une épaisse traînée dans le ciel. Pendant 32,5 secondes exactement, ce bolide spatial a traversé l'atmosphère à une vitesse d'environ 19 km/s (68 400 km/h), il s'est alors embrasé en se consumant en grande partie puis a explosé violemment sous la forme d'un intense flash lumineux aveuglant, d'une luminosité plus importante encore que le Soleil. Il s'est alors désintégré en plusieurs morceaux qui ont eux-même explosé.

Une météorite de 10 000 tonnes ! Du jamais vu depuis l'événement de la Toungouska en 1908

"Une météorite s'est désintégrée au-dessus de l'Oural, brûlant partiellement dans les couches basses de l'atmosphère. Des fragments ont atteint la Terre et sont tombés dans des zones peu habitées de la région de Tcheliabinsk", a indiqué l'antenne locale du ministère russe des Situations d'urgence dans un communiqué.

Selon la NASA, c'est la chute météorique la plus importante depuis l’événement de la Toungouska qui a eu lieu en Sibérie en 1908 !
L'occasion de répertorier ce phénomène dans une nouvelle page consacrée aux "super bolides" et "boules de feu" les plus significatifs.

Ce phénomène exceptionnel et impressionnant, n'avait absolument pas été prévu par les astronomes, l'astéroïde, trop petit, n'a pu être détecté par les télescopes. En effet, les télescopes de suivi et d'observation des astéroïdes ne pouvaient détecter l'arrivée de l'objet venant de cette partie du ciel.

Les conséquences de l'explosion du météore

Ce géocroiseur d'environ 20 m de large pour une masse d'environ 10 000 tonnes, s'est fragmenté à 30 km d'altitude, au-dessus de l'Oural. Une équipe de recherche internationale dirigée par des scientifiques de l'Académie des Sciences russes, de la NASA et de l'Institut SETI estime que les trois quarts environ de la météorite se sont évaporés au moment de sa fragmentation. Seule une infime partie (de 4 à 6 tonnes, soit moins de 0,05 pour cent) a heurté la Terre.

La puissance de l'explosion a été estimée à environ 600 kilotonnes d'équivalent TNT[1] avec une onde de choc qui a fait deux fois le tour de la Terre ! C'est bien plus que l'explosion du météore au-dessus de l'Indonésie en octobre 2009.

"Au début, une boule incandescente est apparue dans le ciel, se déplaçant à très grande vitesse et augmentant de volume. Ensuite, une puissante explosion a retenti, et environ sept fragments se sont éparpillés", précise la direction régionale du ministère russe de l'Intérieur.

Les conséquences furent notables : l'onde de choc a été ressentie à 90 km à la ronde. Cet événement a semé la panique parmi les habitants de Tcheliabinsk. "J'ai vu cette lueur terrifiante, et j'ai toujours mal aux yeux. L'onde de choc a soufflé les vitres dans les maisons alentour. J'ai éteint les lumières, fait asseoir les enfants sur le divan... mon Dieu, on aurait cru qu'une guerre avait éclaté !", écrit une résidente de Tcheliabinsk sur un des forums locaux.

Selon le gouverneur de la région de Tcheliabinsk, 1 600 personnes ont été blessées, 52 gravement, principalement à cause des bris de vitres qui ont été soufflées par l'onde de choc, indique le ministère russe de la santé. Environ 5 000 bâtiments et logements ont été endommagés par le choc de l'explosion, alors que les températures nocturnes descendaient à - 18°C.

Les autorités russes en alerte

Le ministère des Situations d'urgence a indiqué avoir mis en état d'alerte quelque 20 000 Hommes, ainsi que des avions et hélicoptères pour inspecter la zone touchée, tout en appelant la population à ne pas céder à la panique. "Il n'y a pas d'évacuation de la population, le niveau de radioactivité est dans la norme. Nous vous demandons instamment de ne pas céder à la panique", a indiqué l'antenne locale du ministère sur son site. Un déploiement de force plutôt disproportionné qui n'a pas manqué d'alimenter diverses rumeurs sur l'origine de ce bolide, comme celle d'un essai raté d'un prototype de fusée hypersonique russe.

La chasse aux fragments est lancée

Selon les autorités locales, le plus gros morceau de la météorite est tombé dans un lac aux abords de la ville de Tchebarkoul, comme en témoigne un trou d'environ 8 mètres de diamètre dans la glace.
Viktor Grokhovsky, membre de l'Académie russe des sciences et professeur à l'université de l'Oural a déclaré à Ria Novosti : "Il peut y avoir plusieurs points de chute des fragments de la météorite (outre le lac de Tchebarkoul). Nous ne sommes pas encore en mesure de définir la zone exacte, mais il pourrait s'agir d'une centaine de kilomètres carrés". Dans tous les cas, l'exploration du lac a débuté : "Nous confirmons que les particules de la matière retrouvée dans la région du lac Tchebarkoul par notre expédition sont de nature extraterrestre."

Après des premières plongées infructueuses et difficiles avec des températures très basses (- 20°C) et une épaisse couche de vase en profondeur (1,5 m environ), un gros fragment d'environ 650 kg a été extrait des eaux du lac en octobre par une équipe de l'Université fédérale de l'Oural menée par le professeur Viktor Grokhovsky. Par conséquent, la météorite a été appelée "Météorite de Tchebarkoul".

L'origine de la météorite

fragment météorite TcheliabinskFragment du météore : ses nombreuses nervures montrent qu'il a subi un choc avant de s'écraser sur Terre.
© Qing-zhu Yin / UC Davis
L'astronome Peter Jenniskens (SETI Institute) a calculé que ce bolide pouvait provenir de la famille Flora de la ceinture d’astéroïde présente entre Mars et Jupiter.

La météorite est de la classe des chondrites[3], c'est une pierre dont la teneur en fer est de près de 10%.

Selon l'académicien Mikhaïl Marov, de l'Institut de géochimie et de chimie analytique Vernadski de Moscou, cette météorite aurait presque le même âge (environ 4,452 milliard d'années) que le Système solaire. Les scientifiques ont déterminé l'âge de la météorite au moyen d'une analyse isotopique. Ces études ont permis aux chercheurs de mieux comprendre l'histoire et l'évolution du Système solaire, selon M.Marov.

Selon les chercheurs, il s'agit d'une chondrite ordinaire (une météorite pierreuse) qui s'est détachée d'un astéroïde lors d'un choc. L'orbite de la météorite semble être similaire à celle d’un autre astéroïde passé à proximité de la Terre - le géocroiseur 86039 (1999 NC43) - ce qui suggère que les deux faisaient sans doute autrefois partie du même objet.

Photos et vidéos du phénomène

De nombreuses photos et vidéos de l'explosion du météore et des dégâts engendrés sont disponibles sur le web et notamment sur ces deux pages russes :

Localisation géographique de l'explosion du bolide spatial

Une mise en garde pour le futur de l'humanité

Cet événement a alerter les autorités comme en témoigne la déclaration du vice-premier ministre russe Dmitri Rogozine en charge du complexe militaro-industriel : "L'humanité aura à créer un système de détection et de neutralisation des objets dangereux pour la Terre".

Selon l'Agence spatiale européenne, les "connaissances actuelles sur les objets géocroiseurs volant à proximité de la terre, des événements d'une telle ampleur peuvent se répéter qu'après plusieurs décennies, voir tous les 100 ans." Nous avons donc peut-être assisté à la "météorite de notre vie"...

Il n'empêche, dans une étude publiée dans le journal Science, le 7 novembre 2013, Qing-zhu Yin, professeur au Département des sciences de la Terre et des planètes à l'Université de Californie Davis souligne : "Si l'humanité ne veut pas suivre le chemin des dinosaures, nous devons étudier un événement comme celui-ci dans le détail".
Loin d'être extraordinaire, ce type de catastrophe se produit "bien plus fréquemment que nous avons tendance à le penser" ajoute Yin. Par exemple, 4 tonnes de matériaux provenant de météorites ont été collectés suite à une pluie d'étoiles filantes dans le Jilin, en Chine en 1976.

Soulignons enfin que cette météorite n'a aucun lien avec l'astéroïde 2012 DA14 comme ont pu le déclarer un peu rapidement certaines autorités russes. Toutefois, la violence de ce phénomène laisse présager le pire dans le cas d'un géocroiseur qui serait 13 fois plus massif comme 2012 DA14.
Dans tous les cas, l'explosion de ce météore montre combien nous sommes vulnérables à ce type de phénomène qui n'avait absolument pas été prévu : l'astéroïde est passé complètement inaperçu avant d'exploser.

Notes

  1. C'est 40 fois la puissance dégagée par la bombe atomique "LittleBoy" (15 kt TNT) qui a ravagée la ville japonaise d'Hiroshima le 6 septembre 1945. L'essai nucléaire nord-coréen du 12 février 2013 a eu une puissance estimée à environ 7 kilotonnes de TNT, c'est 85 fois moins puissant que la météorite russe.
  2. En 1908, un astéroïde a explosé au-dessus de la Sibérie, dévastant des centaines de km² de forêt et abattant des dizaines de millions d'arbres. Baptisé "événement de la Toungouska", cette explosion dans une région reculée et quasi inhabitée fait encore l'objet de recherches en ce qui concerne la nature même de l'objet qui en est à l'origine.
  3. Les chondrites sont des météorites primitives abondantes qui ont contribué à la formation de notre planète et des autres planètes de notre système solaire.

Sources

Auteur

avatar Christophe Magdelaine / notre-planete.info - Tous droits réservés

30 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Simone Kirk le 15/02/2013, 17:13
effrayant et intéressant à la fois !alerte
Strange le 15/02/2013, 19:11
Simone a raison les deux sentiments sont mélangés la stupéfaction on est impressionnés et en même temps c'est fascinant ...alerte
Tonton du 27 le 15/02/2013, 20:32
merci Monsieur Magdelaine pour les vidéosalerte
Inconnu le 15/02/2013, 20:55
Après de tel évènement, je pense qu'il est claire que nous avons encore beaucoup à apprendre et que nous ne sommes à l'abri de rien.

Certes nous surveillons les gros objets (astéroides, météorites) mais ceux qui ont une taille bien inférieur à une observation possible dans le ciel, cela pose de réel difficulté... comme le montre ces images.

je partage vos avis, la stupéfaction et le côté effrayant sont les 2 mots qui reviennent sans cesse.alerte
Petite Fleur le 16/02/2013, 12:07
Impressionnant !!! Tous les évènements naturels ne sont pas prévisibles...alerte
Jean-luc Bocquet le 16/02/2013, 13:15
Il aurait dû tomber dans le marais. On aurait eu une zone humide gratis.
Merci Christophe pour le lien.alerte
Hamoudkhodja le 16/02/2013, 18:04
Pourquoi une telle certitude qu'il s'agit bien d'une météorite? La désintégration d'un satelite artificiel en déperdition se déplaçant à la même vitesse , voire une expérimentation d'arme maléfique ne pourront-elles pas avoir des effets ou des apparences similaires?alerte
Zut le 17/02/2013, 11:13
mince, l'espèce humaine est toujours làalerte
GENEVE le 17/02/2013, 19:52
Tellement fascinant comme tout ce qui fait peur.... parcequ'incontrolable....alerte

Jean-luc Bocquet le 19/02/2013, 08:44

Message supprimé par la modération le 19/02/2013 à 10:13. Motif : aucune valeur ajoutée.

Christophe Magdelaine le 19/02/2013, 10:13
hamoudkhodja : il s'agit bien d'une météorite, des fragments ont été retrouvés ce jour.alerte
Syned le 22/02/2013, 14:36
Que cette expérience nous rassure, ce n'est pas demain que nous verrons la surface de la terre ravagée par un astéroïde de science-fiction !
Pourquoi les gros météores s'écrasent-ils toujours en Sibérie ? Ca fait le 2ème en 105 ans.
Autre question, imaginons-nous au temps de la Guerre Froide, et si il avait explosé au dessus de Moscou ou d'un silo nucléaire, les autorités militaires auraient-ils riposté contre les américains ?alerte
Strange le 22/02/2013, 17:13
Syned cela s'appelle de l'uchronie ...alerte
Nelly Piquet le 16/03/2013, 17:16
oh cela donne froid dans le dos !! c'est impressionnant nous finirons bien un jour par disparaitre comme cela.....mon dieu!!alerte
Terrien le 16/03/2013, 18:11
il y a plus à craindre des humains que des météorites...alerte

mehdi assem le 09/04/2013, 13:14

Message supprimé par la modération le 14/04/2013 à 11:50. Motif : prosélytisme religieux.

Aurorin le 09/04/2013, 14:57
Tiens l'autre illuminé qui se réveille, arrête de charrier.
T'en fait une toi de punition divine, le créateur devait pas beaucoup t'aimer pour te laisser venir au monde...
Non mais sérieux stop les provoques ou demande à Allah de te payer une greffe de cerveau d'occase.alerte
Bruno Gallesio le 29/04/2013, 16:03
que pouvons nous faire contre ce genre
de "cadeau empoisonné" venu du ciel auquel
il nia pas de responsable à incriminer,donc c'est la nature qui veut
faire ce genre de degats "heureux ceux qui
passent au travers,malheur à ceux qui sont
atteints"il ne reste plus que la solidarité humaine pour les aider à condition qu'ils sont restés en vie sinon
ils seront oubliés comme ceux qui sont
morts à la guerre .c'est dans l'ordre des choses Que faire d'autre ?alerte
Amine le 10/06/2013, 21:49
très effrayant 5outialerte
Miarka77 le 25/06/2013, 21:42
merci pour la mise à jouralerte
Ayor le 02/07/2013, 01:31
c magnifique et effrayant, peut être que l'espèce humaine sera détruite par se genre de phénomène, c la seule chance pour cette planète d'être sauver.alerte
Capucine le 26/08/2013, 14:20
C'est effrayant , si personne ne peut
prévenir de son apparition sur terre soi -
disant ( la météorite trop petite . )
Bizarre ...alerte
Thierry Narzis le 28/08/2013, 11:30
L'invasion a commencé.alerte
Drdub79 le 29/08/2013, 11:49
bon ben si ce n'est pas déjà dit... il semblerait en fait que ce n'était pas une météorite mais une éxplosion en vol d'un missile expériemental russealerte
Liloo le 17/09/2013, 18:51
C'est horrible tout ses evenement !!! Mon dieu et nous sava encore on vit pa la bah dans toute ses catastrophe on vit quelle que part ou il y a rien !!!alerte
Conrad le 18/09/2013, 21:05
Wāh super intéressant et effrayant à la foi je suis étonne que les satellites n'aient pas pu détecté ça.alerte
Christian bauloy le 29/11/2013, 19:34
On ne laissera pas à un quelconque astéroide le soin de tout détruire ici bas !!alerte
Elle le 28/01/2014, 13:55
On a rien vu venir notre technologie est pas au top .alerte

mehdi mountather le 10/02/2014, 15:52

Message supprimé par la modération le 10/02/2014 à 21:17. Motif : prosélytisme religieux.

Mathtyerefd le 13/06/2014, 17:17
grosse météoritealerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus