Notice: Undefined variable: idm in /home/npi/www/includes/commentaires.php on line 310

Notice: Undefined variable: idm in /home/npi/www/includes/commentaires.php on line 310

Notice: Undefined variable: idm in /home/npi/www/includes/commentaires.php on line 310
Quand les forages gaziers des Pays-Bas font trembler la Terre - notre-planete.info

^ Publicité ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
5 594
Partager
par email
Jeudi 23 octobre 2014, 2 059 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Octobre 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Quand les forages gaziers des Pays-Bas font trembler la Terre

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualitésProposer un article

5 594 lectures / 16 commentaires15 février 2013, 13 h 42

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72193.htm

La récurrence des séismes dans la région de Groningue (Nord des Pays-Bas) ces derniers temps est vraisemblablement liée aux forages gaziers. C'est ce qu'indique une étude officielle rendue publique le 25 janvier 2013.

L'extraction gazière est particulièrement intense dans cette région puisqu'elle abrite le plus grand gisement gazier terrestre d'Europe, hors Russie. Or en août dernier, des tremblements de terre ont commencé à se faire sentir. Depuis lors, ils semblent devenir plus fréquents et plus intenses, ce qui a conduit les autorités néerlandaises à enquêter et à réaliser des études sismiques dans la région.

Les résultats de l'étude estime que la magnitude de ces séismes pourrait à l'avenir atteindre 4 à 5 sur l'échelle de Richter. D'après les chercheurs, il y a 1 chance sur 14 que la zone soit touchée par un tremblement de terre d'une magnitude supérieure à 3,9 au cours des 12 prochains mois. En conséquence, l'autorité nationale de surveillance minière recommande de limiter le nombre de forages, pour une durée indéterminée, et préconise de renforcer certains bâtiments vulnérables.

Or, dans la province de Groningue, l'extraction de gaz constitue l'un des piliers de l'économie nationale. 97% des foyers néerlandais dépendent de ce champ gazier qui en 2011, avait rapporté 11,5 milliards d'euros à l'Etat. La proposition de réduction du nombre de forages dans cette région a ainsi été qualifiée d' "irresponsable du point de vue économique" par le ministre de l'Economie, Henk Kamp. Un débat est en cours au parlement néerlandais.

A signaler qu'environ 10% de l'approvisionnement total de la France provient du gisement de Groningen. Ce gaz est dit "à bas pouvoir calorifique".

Sources

Rédacteur

Joachim HUET

Origine

BE Pays-Bas numéro 43 (11/02/2013) - Ambassade de France aux Pays-Bas / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/72193.htm

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de notre-planete.info

16 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Thérèse Bichon le 15/02/2013, 15:04
Depuis que l'habitant n'est plus de la chair à canon pour l'Etat, elle ne vaut pas mieux pour l'essentiel des magnats de l'économiealerte
Simone Kirk le 15/02/2013, 17:05
Jusqu'où ira-t-on dans ces non sens ?alerte
Yves Betat le 16/02/2013, 19:04
Cet article ne nous explique pas comment et pourquoi ces forages sont à l'origine de tremblements de terre à répétition; j'aimerais bien connaître l'avis des scientifiques sur cette question; l'étude sismique doit bien apporter une explication, laquelle ?alerte
Bautzen le 16/02/2013, 20:48
il faut savoir ou est le non-sens , là , c'est trop tard , le mal est fait et c'est irrévocable.alerte
Jean-luc Bocquet le 17/02/2013, 12:24
"L'équilibre" de la croute terrestre est en constant déséquilibre.
Là encore il n'y a pas de dérogation à la règle universelle qui démontre chaque jour que tout est déséquilibre et en recherche provisoire d'équilibre.
Bien entendu beaucoup d'humains ne seront pas d'accord sur cette assertion surtout les politiciens dont chaque action vise à l'équilibre définitif...
Et pourtant.
Pour en revenir aux failles, elles sont partout, qu'elles soient principales ou secondaire.
Elles peuvent même être minuscules.
On peut même en créer par des actions inconsidérées.
Une faille est stable jusqu'au moment ou elle joue.
Le sous sol est un milieu hétéroclite, fragmenté.
En exploitant le gaz on modifie les forces en jeu. De ce fait, les argiles formant le "couvercle" du réservoir se déforment du haut vers le bas...
On trouve souvent des schistes au dessus des argiles.
Ils opposeront alors une certaine résistance en tous cas plus que l'argile, mais finiront par se rompre quand leur point de rupture sera atteint.
On peut injecter de l'eau pour compenser les pertes de volumes dans le sous sol afin de pallier ce problème mais ce n'est pas la panacée car l'eau ne circule pas à la même vitesse que le gaz puisé.
De plus l'eau est un excellent lubrifiant... (Voir les séismes le long des barrages qui sont dus à la fois au poids de l'eau et à la lubrification permanente.
Il n'y a pas qu'à Groningue ( Gro nine geun) que les phénomènes de tremblements de terre d'origine gazière se produisent.
En France à Lacq il y en a eu pas mal dans le passé.
L'extraction des gaz de schistes en produira aussi.
Construisez para sismique dans les futures zones d'exploitation car dans les prochaines années ça ne va pas gazer très fort pour l'Europe !
Avec ce gaz il va falloir aller au charbon.
Quitte à utiliser du béton, matériau qui, chacun le sait, n'est pas très respectueux de l'environnement
Mais il est tellement efficace !alerte
René Voujeaucourt le 17/02/2013, 16:24
-"L'équilibre" de la croute terrestre est en constant déséquilibre.
Là encore il n'y a pas de dérogation à la règle universelle qui démontre chaque jour que tout est déséquilibre et en recherche provisoire d'équilibre. -

J'ai plutôt l'impression qu'au contraire les forages gaziers rompent un équilibre quelque peu précaire.

D'autre part j'aimerais bien voir d'où vient cette fameuse règle universelle...alerte
Jean-luc Bocquet le 17/02/2013, 21:18
René : Réponse à l'arrache, vite faite.
Par exemple l'évolution mon cher René...
C'est un déséquilibre en vue d'arriver à un équilibre qui ne sera jamais atteint, car sinon :
Plus d'évolution.
J'espère que tu ne la nie pas ? Lol ! Bien sûr que non.
Un équilibre momentané mais qui n'est pas un équilibre maintenant.
Pourquoi ?
Parce qu'il l'est à nos sens, c'est à dire à des sens limités par le temps.
A des sens qui n'ont pas plus de perception à long terme et même à court terme qu'une étincelle s'échappant d'un feu de bois.
Je reprends ta phrase :
"J'ai plutôt l'impression qu'au contraire les forages gaziers rompent un équilibre quelque peu précaire.
Pas d'équilibre.
On peut même considérer que les tremblements de terre ont un peu aidé à ce qu'il n'y ait pas de catastrophe en déchargeant les tensions déjà présentes avant qu'elles n'aient été trop importantes.
Tu as parfaitement raison de le souligner.
L'équilibre est précaire. Plus que précaire puisqu'en constant déséquilibre.
En témoigne la dérive des continents.
Le climat, ton Hobby, en constant déséquilibre. Même s'il varie très peu il évolue, homme ou pas homme.
On va plus loin :
Le système solaire :
En constant déséquilibre. Rien n'est figé. Soleil en évolution donc en déséquilibre. Distance lune terre qui varie. Soleil qui chauffe plus qu'il y a un milliard d'années... Je te passe les chiffres. Tu les connais.
Ton organisme René qui commence à se fatiguer.. et qui de temps à autre me fatigue... comme le mien du tien... Lol ! . Ils sont chacun bien déséquilibrés.
Notre mort prochaine René : Le résultat de tous les déséquilibres...
La galaxie... En déséquilibre.
Mais peut-être qu'à l'échelle de l'univers la somme des déséquilibres forme l'équilibre ?
Moi, vois-tu je doute.
J'aimerais être comme toi, sûr de tout ... 9a aide à vivre... LOl !
Bonne soirée à toi.alerte
Jeannine Bouteille Nouvelle-Caledonie le 18/02/2013, 10:51
La planete va mal et de en plus nous avons des Catastrophes on va dire NATURELS, déséquilibre sur la terre et lUnivers terriblement inquiétant!!!!alerte
René Voujeaucourt le 18/02/2013, 15:49
-Par exemple l'évolution mon cher René...
C'est un déséquilibre en vue d'arriver à un équilibre qui ne sera jamais atteint, car sinon : Plus d'évolution.-

Désolé mais l'évolution n'a rien à voir avec un équilibre quelconque.

-En témoigne la dérive des continents-

En quoi la dérive des continents marque un déséquilibre ? quand vous marchez, vous êtes en équilibre et vous cherchez à conserver cet équilibre pas à l'acquérir, idem quand vous faites du vélo. Si vous n'aviez pas cet équilibre au départ vous ne pourriez pas avancer. Si on met des roulettes au vélo d'un enfant, c'est parce qu'il faut remplacer un équilibre qu'il ne possède pas encore; on lui crée donc un équilibre artificiel qui lui permet de progresser.

-Le climat, ton Hobby, en constant déséquilibre.-

J'ai l'impressions que vous avez une notion de l'équilibre bien personnelle et particulière. Néanmoins cette notion est erronée.alerte
Jean-luc Bocquet le 18/02/2013, 19:57
René.
On va commencer par le commencement.
Qu'est-ce que l'ensemble dual équilibre/ déséquilibre ?
Pour moi, il est l'état qu'il occupe en un instant T. L'instant suivant, il s'est modifié.
Le poids d'un atome, d'un quark suffit à créer un déséquilibre.
Ensuite tu développeras, par exemple, l'argumentation qui te permet d'affirmer avec conviction que l'évolution n'a rien à voir avec un équilibre/déséquilibre quelconque.
C'est bien de l'écrire, mais ce serait encore mieux de le démontrer, sans lien si possible, car c'est trop facile de se réfugier derrière ces paravents hétéroclites.
Du vrai René. De l'authentique. Pas du copié collé.
Moi, vois-tu, je vois l'équilibre comme un but de conscience, une vue d'esprit humaine, mais un but qui ne sera jamais atteint car l'évolution chemine de déséquilibre/équilibre en équilibre/déséquilibre.
Par exemple :
J'acquiers un avantage, j'en profite, je prolifère parce que tant qu'à faire je le transmets.
Mes descendants et moi épuisons aussitôt notre écosystème car nous détenons l'arme absolue face à laquelle les défenses de nos victimes sont inefficaces, ces dernières n'étant pas préparées à un tel stress.
Conséquence prévisible:
Je déséquilibre provisoirement le fragile statu quo.
"Statu quo qui pouvait se dénommer "équilibre" d'un instant et pour lequel on ne devrait employer que le passé ou l'imparfait.
Bien entendu chez nos victimes il finira (ou pas) par s'en trouver une qui élaborant des parades, les transmettra génétiquement.
Le cycle alors recommencera.
Mais de nombreux autres espèces opportunistes restent ou entrent alors en lice.
Elles vont profiter de moi, de mes faiblesses ou de mes forces.
Elles feront la même chose avec mes victimes.
Le déséquilibre devient la règle une nouvelle fois. La foire d'empoigne est là bien présente... (Comme sur Terre).
Et pourtant, a chaque instant il y a un certain équilibre mais bien différent de celui qui le précédait ou qui le suivra.
Voilà ce qui me fait dire que l'évolution est un processus tendant grâce à ses états d'équilibre/déséquilibre à atteindre un statut quo inter espèces mais que ce but sera à jamais impossible à atteindre, car les déséquilibres se créent à mesure de la progression du temps.
Le climat René :
C'est au pied d'une falaise en contemplant les couches alternées de craie et de silex que l'on se rend compte des cycles climatiques passés et de notre insignifiance.
Balancier...
Déséquilibre ?
En tout cas, pas de climat linéaire...
Et la gravité dans tout ça ?
Que penses-tu de l'objet en orbite qui finit par tomber ?
Pour la marche maintenant !
Elle fera l'objet, si tu le veux bien d'une autre discussion.
Bien entendu, je ne suis pas d'accord avec ta théorie... Lol !alerte
René Voujeaucourt le 18/02/2013, 20:48
Jean-Luc,

-Le poids d'un atome, d'un quark suffit à créer un déséquilibre.-

Rien n'est moins certain mais bref, si ce que vous dites est vrai c'est qu'"auparavant il y a équilibre.

-Ensuite tu développeras, par exemple, l'argumentation qui te permet d'affirmer avec conviction que l'évolution n'a rien à voir avec un équilibre/déséquilibre quelconque.-

N'inversez pas la charge de la preuve vous affirmez quelque chose, à vous de le justifier. La modification des gènes se fait de manière totalement hasardeuse et peuvent être positifs ou négatifs, rien à voir avec un équilibre quelconque. La recherche d'un soit-disant équilibre implique un déterminisme qui n'existe pas.

-J'acquiers un avantage, j'en profite, je prolifère parce que tant qu'à faire je le transmets.
Mes descendants et moi épuisons aussitôt notre écosystème car nous détenons l'arme absolue face à laquelle les défenses de nos victimes sont inefficaces, ces dernières n'étant pas préparées à un tel stress. -
Ce faisant vous rompez un équilibre existant.

La meilleure preuve de l'équilibre et l'existence de la vie la planète a une température globale moyenne de 15° ceci depuis des millénaires, le système climatique est en équilibre ça risque de changer avec notre intervention. Les cycles de Milankovitch amènent un déséquilibre par la modification de l'ellipse terrestre ça finit par une glaciation ou une déglaciation.

Certains se plaignent que l'homme commence à être trop nombreux car ce surnombre crée un déséquilibre.

L'univers est en équilibre grâce aux forces fondamentales et équilibre ne signifie pas immobilisme, l'univers est en expansion mais reste équilibré (on n'a encore pas vu deux planètes se percuter ou changer de sens de rotation.
Vous prenez deux corps à l'équilibre thermodynamique, ils le resteront tant qu'on n'amènera pas un moyen de le rompre.
Vous fonctionnez à l'envers mon cher Jean-Luc, notre environnement est très équilibré mais cet équilibre est fragile et tout tend vers la conservation de cet équilibre (tout comme la conservation de l'énergie).alerte
Jean-luc Bocquet le 18/02/2013, 22:10
René. Je ne vais pas refaire une polémique sur la thermodynamique, mais franchement, j'en suis encore à chercher un système thermodynamique à l'équilibre.
En théorie oui ( Et encore) mais dans les faits ?
Même le climat "stable depuis des millénaires..." l'est-il vraiment ?
Il l'est certes, mais en moyenne.
Le propre des moyennes, c'est marrant, étant de toujours fournir de la stabilité... Lol
La moyenne étant la résultante des nombreux à coups que la vie présente sur notre planète a dû compenser par une évolution de circonstance.
Maintenant :
"J'acquiers un avantage, j'en profite, je prolifère parce que tant qu'à faire je le transmets.
Mes descendants et moi épuisons aussitôt notre écosystème car nous détenons l'arme absolue face à laquelle les défenses de nos victimes sont inefficaces, ces dernières n'étant pas préparées à un tel stress."
Ce faisant vous rompez un équilibre existant tu me rétorques.
Certes, mais je n'ai pas commencé la chaîne.
Je l'ai prise en cours de route.
Je(nous) suis (sommes) le fruit d'une évolution.
Le phénomène que je vous ai cité et ma façon de l'appréhender s'est produit des millions de fois avant ma naissance, il continuera de le faire de nombreuses fois après ma mort.
Les prochains déséquilibres induiront donc bien un nouvel état qui ne sera en équilibre que le temps de créer un nouveau déséquilibre.
Et c'est ainsi que les futurs René et Jean-Luc qui sévirons dans les prochains millénaires sur le forum de Planète infos parleront de la même chose mais avec des termes différents.
Bonne nuit René.alerte
René Voujeaucourt le 19/02/2013, 09:32
-René. Je ne vais pas refaire une polémique sur la thermodynamique, mais franchement, j'en suis encore à chercher un système thermodynamique à l'équilibre.-

Tous les systèmes le sont jusqu'à ce que quelque chose vienne le rompre. Prenez le moteur de votre voiture, à l'arrêt il est à l'équilibre thermodynamique. quand vous le mettez en marche vous rompez cet équilibre par l'apport d'un travail donc de chaleur le système va donc chercher à revenir à l'équilibre, équilibre qui sera atteint une fois le moteur chaud (la différence étant que l'équilibre ne se situera plus au même niveau de température. quand vous allez couper votre moteur, vous allez de nouveau amener un déséquilibre en supprimant le travail donc l'apport de chaleur. Le système va gentiment revenir à l'équilibre en revenant à sa température initiale.

si vous prenez le bilan radiatif de la terre, le nombre de watts sortant est égal au nombre de watts entrant. Si vous amenez un forçage externe (augmentation de l'activité solaire ou augmentation de l'effet de serre) l'équilibre sera rompu et le système y reviendra en se réchauffant.

Vous faite la confusion entre recherche de l'équilibre et recherche de la conservation de l'équilibre. L'équilibre est présent dès le départ. Dans le cas contraire il n'y aurait pas de vie possible sur terre.alerte
Jean-luc Bocquet le 19/02/2013, 13:01
Sûrement pas René.
A l'arrêt mon moteur n'est jamais à l'équilibre thermodynamique.
Pourquoi ?
Parce que l'équilibre thermodynamique de mon moteur dépend du déséquilibre thermodynamique du milieu extérieur à ma voiture qui lui, comme tu l'écris est en constante recherche d'équilibre.
On est donc bien d'accord.
Équilibre théorique oui. Mais dans les faits, jamais.
Maintenant la Terre :
Alors là on dira ceci.
Toujours en recherche d'équilibre avec son milieu extérieur.
Pourquoi ?
Parce que le bruit de fond du big bang, la radiation résiduelle de Penzias et Wilson engendre encore une certaine "température".
Elle n'a pas toujours été ce qu'elle est actuellement.
Elle était beaucoup plus chaude il y a quelques centaines de millions d'années.
Le système solaire s'étant formé, à la louche il y a 6 milliards d'années et quelques, (A la brouette), la planète n'a donc cessé d'essayer de se trouver un équilibre qui n'a jamais été atteint. ( Et l'univers aussi.)
Même actuellement avec une température extérieure de l'espace profond ( -270 °c) l'équilibre est loin d'être là, même s'il varie très peu, et d'ailleurs il y a des irrégularités.
Toutes les choses sont donc en recherche d'équilibre, mais jamais à l'équilibre sauf pendant un instant non quantifiable tellement il est bref.
(Au dessous du seuil du principe d'incertitude ).
Voilà René, je te laisse conclure en écrivant le mot de la fin en te donnant rendez- sur la rubrique salinité où je t'ai laissé matière à t'exprimer.
Bon après midi. C'est le moment de bêcher.alerte
René Voujeaucourt le 19/02/2013, 14:04
Jean- Luc,

Votre blabla n'a ni queue ni tête.

Je stoppe là, inutile de discuter avec un mur, ça confine au troll et j'ai eu ma dose avec Williams. Pensez ce que vous voulez mais vous êtes dans l'erreur (au passage je vous suggère de réviser les différentes formes d'équilibres).

Il est clair (et je vous l'ai déjà dit) que vous n'avez pas les outils adéquats pour ce type de sujet.alerte
Jean-luc Bocquet le 19/02/2013, 19:25
René.

Votre blabla n'a ni queue ni tête.

Je stoppe là, inutile de discuter avec un mur, ça confine au troll et j'ai eu ma dose avec xxxxx. Pensez ce que vous voulez mais vous êtes dans l'erreur (au passage je vous suggère de réviser les différentes formes d'équilibres.

Il est clair (et je vous l'ai déjà dit) que vous n'avez pas les outils adéquats pour ce type de sujet.

René : Voilà un bel apophtegme si je ne m'abuse.
René :
Comme d'habitude vous n'aimez pas la contradiction et devenez hargneux quand un contradicteur téméraire prend la peine d'engager une joute oratoire avec vous.
Aussi je vous ai retourné votre brûlot qui peut également s'appliquer à vous même il me semble.
Je terminerai donc par un magnifique oxymore :
René, votre grand et prétendu "savoir" vous a rendu obtus.
Bonne soirée et comptez sur une vigilance de tous les instants de ma part envers vos écrits qui bien que parfois reflétant une certaine réalité, en général manquent du souffle et de l'ouverture nécessaire à une approche scientifique globale.
J'y sens en effet trop de sectarisme et trop d'ostracisme scientifique, celui là même qui ne devrait être présent que chez les seconds rôles candidats à l'oubli...alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus