^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

1er site français en environnement
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
6 978
Partager
par email
Mercredi 23 avril 2014, 26 488 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Tchat environnement et sciences

Vous devez être membre du site et connecté
pour afficher le tchat et y participer

Marre de la PUB dans
votre boîte aux lettres ?

Imprimez et collez notre étiquette STOP PUB sur votre boîte aux lettres et respirez !

Sondage Avril 2014

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Le véritable coût de la chasse à la baleine au Japon

Dernières actualitésAlerte mailFlux RSS / webmasters

6 978 lectures / 12 commentaires07 février 2013, 15 h 35

chasse_baleine_Yushin_MaruLe baleinier japonais Yushin Maru remonte une baleine noyée après 30 minutes d'agonie en 2006 © Greenpeace
© Greenpeace

Une nouvelle étude du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) démontre que l'industrie moribonde de la chasse à la baleine au Japon est maintenue à flot par l'argent du contribuable à hauteur de plusieurs millions de dollars par an.

Dans un rapport publié le 5 février et intitulé The Economics of Japanese Whaling (Economie de la chasse à la baleine japonaise), IFAW explique que le gouvernement nippon est allé jusqu'à détourner les fonds d'aide aux victimes du tsunami au profit de la chasse à la baleine. Les aides publiques annuelles octroyées aux chasseurs de baleines japonais s'élèvent en moyenne à 782 millions de yens (6,6 millions d'euros). En 2011, ce chiffre a toutefois atteint environ 2,28 milliards de yens, soit près de 20 millions d'euros.

Élaboré au terme d'une année de recherches commanditées par IFAW à plusieurs agences japonaises de premier plan, ce nouveau rapport décrit avec une précision implacable une industrie de la chasse à la baleine aux abois, en se fondant principalement sur les informations du gouvernement japonais, présentées de façon inédite.

Si les résultats de cette étude prouvent que la chasse à la baleine n'est pas rentable et qu'elle alimente un marché en rapide déclin, elle démontre aussi que l'observation des baleines constitue quant à elle un secteur en plein essor.

Patrick Ramage, Directeur du programme Baleines d'IFAW, a ainsi déclaré : « Et voilà, pour la première fois, c'est écrit noir sur blanc ; le rapport d'IFAW prouve sans conteste que l'industrie cruelle de la chasse à la baleine au Japon est en faillite et que les contribuables nippons en font les frais. Cette industrie cruelle et dépassée est déficitaire et n'a aucun sens sur le plan économique. Plutôt que de vouer la population japonaise aux gémonies, l'heure est venue pour les citoyens engagés, les ONG et les gouvernements du monde entier d'accompagner ce pays dans sa transition de la chasse à l'observation des baleines, une solution rentable qui profiterait aux baleines, à la population et aux communautés côtières du Japon et d'ailleurs. »

L'observation des baleines rapporte environ 2,1 milliards de dollars chaque année. Rien qu'au Japon, cette activité a généré quelque 22 millions de dollars en 2008. Une trentaine d'opérateurs répartis à une dizaine d'endroits le long du littoral japonais proposent actuellement des excursions d'observation des baleines.

La flotte des baleiniers japonais a levé l'ancre pour l'Antarctique au mois de décembre dernier pour aller harponner un millier de baleines, faisant fi de plusieurs lois internationales et des critiques de nombreux pays.

Le Japon chasse les baleines à des fins prétendument scientifiques en dépit de l'interdiction de la chasse à la baleine commerciale à l'échelle mondiale. Selon IFAW, le Japon se cache derrière une science de façade pour s'adonner à une chasse purement commerciale.

IFAW s'oppose à la chasse à la baleine, une pratique cruelle et inutile. Les scientifiques s'accordent à dire qu'il n'existe aucune manière propre de tuer une baleine, comme en attestent des vidéos de chasse à la baleine montrant certaines d'entre elles agoniser pendant plus d'une demi-heure avant de mourir. En outre, la viande est en grande partie stockée ou vendue à bas prix aux écoles et aux hôpitaux, faute de demande.

Auteur

Fonds International pour la Protection des Animaux

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de notre-planete.info

12 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

avatar Strange membre premium - 07/02/2013, 15:42

Lamentable qu'ils fassent les comptes le tourisme rapporte plus que les produits issus de la chasse à la baleine cela au moins permettra-t-il d'arrêter le massacre et de rouler toute le monde dans la farine à commencer par les Japonais qui auraient bien besoin que ces fonds soient utilisés de manière plus appropriée !alerte

avatar Camille Dalbin - 07/02/2013, 16:51

J'avoue. Mais les gens y sont cons et puis c'est tout ....alerte

avatar Simone Kirk membre premium - 07/02/2013, 16:55

Quelle horreuralerte

avatar Jean-luc Bocquet - 07/02/2013, 18:08

Tiens ! Tout ça me déprime !
Enfin encore une vingtaine d'années au mieux à tenir
Ensuite séjour chez Henry. (Inri) Dans le meilleur des cas...alerte

avatar Eric - Alfortville - 07/02/2013, 21:42

"L'observation des baleines rapporte environ 2,1 milliards de dollars chaque année. Rien qu'au Japon, cette activité a généré quelque 22 millions de dollars en 2008."

Cette remarque prouve que le niveau de conscience des défenseurs des baleines est identique à celui des tueurs de baleines. Aussi les innombrables crimes en tout genre qui ont le système monétaire pour origine ne sont-ils pas près de prendre fin.

Dire que le système monétaire aurait pu être aboli au milieu du XIXe siècle au moment de la révolution industrielle, car cette dernière a mis fin à la rareté !

Si nous n'abolissons pas le système monétaire, c'est lui qui nous abolira, et ce, bien avant la fin du troisième millénaire.alerte

avatar René Voujeaucourt - 08/02/2013, 10:15

Avant tout il faut comprendre les motivations des Japonais. Pour ça il faut remonter à septembre 1945, cad la défaite japonaise et ses conséquences. Le Japon s'est vu imposer une constitution et, depuis, vit sous cette constitution. La chasse à la baleine est pour les Japonais, du moins la part nationaliste)(et les japonais sont en majorité nationalistes), une manière de dire au monde : "on fait ce qu'on veut. Nous sommes un pays souverain".

N'oublions pas que contrairement à tous les autres pays au monde, les navires de guerre japonais n'ont pas le droit de quitter les eaux territoriales de leur pays.

Ceci n'est pas une forme d'excuse, la chasse à la baleine, n'a plus lieu d'exister sauf pour quelques ethnies qui en tirent une part de leur subsistance.alerte

avatar noblejoué - 08/02/2013, 21:49

@ René Voujeaucourt
Commentaire éclairant. Une illustration de ce que vous dites, dans le tome 2 du manga Prophecy au demeurant excellent, la nation japonaise fait corps contre des défenseurs des baleines vraiment odieux.

Est-ce que les Japonais pourraient échanger cette tradition contre, je ne sais pas moi, l'approbation internationnale pour avoir le droit d'avoir une flotte de guerre naviguant partout ?

Ou plutot les baleines seraient un élément de négociations plus générales.
Parce qu'il faudra bien un jour que le Japon assume sa protection : les Etats-Unis veulent revenir à un isolationnisme que les folies de l'Europe l'ont contraints à abandonner trop longtemps.alerte

avatar Salmon Bruxelles - 09/02/2013, 10:24

Il est urgent de sensibiliser les jeunes japonais contre les massacres des cétacés dans leur pays.alerte

avatar avant j'était..... - 12/02/2013, 22:47

la chasse a la baleine est en effet a la fois un problème de système monétaire,mais aussi un manque d'éducation ,car des enfant sensibilisé deviennent protecteurs une fois adultes ,mais comme partout dans le monde,la protection de l'environnement n'est pas la priorité de l'éducation des enfantsalerte

avatar René Voujeaucourt - 12/02/2013, 23:20

Le plus étonnant c'est que la viande de baleine se vend mal et comme le règlement de la CBI stipule que les baleines abattues doivent être consommée, non seulement les congélateurs sont pleins, mais on en sert dans certains cantines et on en fait de la nourriture pour animaux.alerte

avatar attila - 13/02/2013, 15:47

ils sont ecquerant ces asiats entre les baleines les os de tigres les ailerons de requins leurs filets de peches ou filets de mort (dauphins tortues phoques oiseaux et j en passe )de plusieurs centaines de km l argent pourrit les gens aucun avenir pour notre belle planete tant qu il y aura des salopards comme euxalerte

avatar Laetitia - 08/10/2013, 17:26

Non à la chasse à la baleine ! Le Japon doit respecter l'interdiction ! Pourquoi a-t-il le droit de faire autrement que les autres pays ?
Protégeons ces animaux, signons la pétition : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/chasse-aux-baleines/10770alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus