^ Publicité ^

1er média web de réinformation en environnement, écologie, nature et sciences de la Terre, depuis 2001

rss
7 308
Partager
par email
Vendredi 28 novembre 2014
65 connectés / 10 606 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Novembre 2014

^ Publicité ^

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Une hécatombe de calmars sur les plages de Californie

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualitésProposer un article

7 308 lectures / 16 commentaires18 janvier 2013, 17 h 00

encornets_geants_mortalite© Judt

En Californie, baigneurs, surfeurs et pêcheurs ont assisté ces derniers mois à de tristes spectacles : des centaines d'encornets géants[1] (Dosidicus gigas), morts et échoués sur les plages. Ces images sont aussi horrifiantes que mystérieuses, puisque les scientifiques n'ont pas encore pu expliquer une telle hécatombe.

Une vision macabre à la plage : des centaines de calmars morts sur le sable

Immortalisée par le photographe Chris Elmenhurst sur la baie de Santa Cruz, une vague de calmars morts a mis l'Etat de Californie (Etats-Unis) en émoi. Il ne s'agissait pourtant pas de la première, puisque des évènements semblables ont été rapportés dès septembre 2012. Ce spectacle macabre s'est répété plus tard sur plusieurs autres plages de Californie. Au total, plusieurs milliers de mollusques ont été retrouvés morts.

Après avoir terrorisé les plongeurs californiens (en 2007 et 2009 notamment) en envahissant les eaux peu profondes, les encornets géants (jusqu'à 50 kg et 2 m de long) ont offert le spectacle désolant de leurs dépouilles par centaines. Assez mal connus car venant des profondeurs de la mer, les calmars de Humboldt suscitent la peur chez beaucoup de plongeurs. Pourtant, ils apparaîtraient plus curieux qu'agressifs, même s'ils peuvent agripper les plongeurs et leurs équipements avec leurs tentacules pour vérifier si leur nouvelle proie est comestible...

Un mystère pour la science

Les scientifiques sont pour l'instant incapables d'expliquer avec certitude pourquoi les plages californiennes se sont transformées en cimetière de mollusques. Plusieurs pistes ont été avancées, dont le réchauffement des eaux océaniques, et l'empoisonnement par l'ingestion d'algues toxiques.

Une première piste d'explications : le réchauffement de l'eau

Pour d'autres, les raisons seraient plus directes : selon Henk-Jan Hoving, chercheur au Monterey Bay Aquarium Research Institute (MBARI[2]), les calmars ont peut-être suivi des proies (comme des bancs de poissons par exemple), qui peuplent de plus en plus les côtes. On constate en effet des échouages de plus en plus fréquents depuis une dizaine d'années. Ce qui n'empêche pas la population de calmars de Humboldt d'augmenter en nombre, probablement à cause du réchauffement de l'eau.

Les encornets géants vivent généralement plus au Sud (en-dessous du golfe de Californie et le long des côtes péruviennes), où l'eau est plus chaude. Ils ne remontent vers la Californie qu'aux périodes où l'eau est plus chaude, au printemps et en été. Or, le réchauffement de l'eau pourrait entraîner un manque d'oxygène dans les milieux où ils évoluent généralement, et pousser les populations de calmars plus au Nord.

Cette théorie divise les scientifiques. Selon Francisco Chavez et son collègue Hoving, océanographes et biologistes au MBARI, les encornets géants sont capables d'une grande adaptation et peuvent prospérer dans des milieux mal oxygénés. Le réchauffement de l'eau ne serait donc pas l'explication. De plus, les encornets géants sont de très bons prédateurs, il paraît donc peu probable qu'ils aient été piégés sans raison , surtout en aussi grand nombre.

La faute aux algues toxiques ?

L'autre piste des scientifiques est celle des algues : certaines espèces pourraient en effet libérer des toxines telles que l'acide domoïque, qui empoisonne les mollusques et peut les désorienter, à tel point qu'ils finissent par s'échouer sur la plage.

Cette thèse a toutefois été écartée par Raphé Kudela, biologiste à l'University of California, Santa Cruz (UCSC), qui surveille les niveaux d'algues et de toxines avec son équipe, et affirme qu'aucun seuil significatif n'a été atteint récemment.

Le mystère des calmars reste donc entier. Mais les mouettes et les otaries ont volontiers participé au nettoyage des plages.

Notes

  1. Aussi appelés calmars de Humboldt ou diables des profondeurs.
  2. Institut de Recherche de l'Aquarium de la Baie de Monterey

Sources

Auteur

avatar Anaelle Sorignet / notre-planete.info - Tous droits réservés

16 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Marc MoulinMarc Moulin le 18/01/2013, 17:31
Tant que nous ne connaissons pas la cause, difficile de mettre un commentaire !
Désolant, c'est ce qu'on peut dire, ça fait un peu court !!!alerte
René Voujeaucourt le 18/01/2013, 18:14
-Au total, plusieurs milliers de crustacés ont été retrouvés morts.-

Nommer un mollusque crustacé, ça ne fait pas très sérieux.alerte
Christophe MagdelaineChristophe Magdelaine le 18/01/2013, 18:20
Effectivement, l'encornet est un mollusque !alerte
Reith le 19/01/2013, 13:02
quelle qu'en soit la cause, elle ne peute être qu'humaine......alerte
Sha-ka le 19/01/2013, 13:08
Il y'a de fortes chances en effet..alerte
Fab le 19/01/2013, 15:17
Les premiers effets de la radiocativité de l'eau déversée dans la mer à Fukushima?

Ah non, les premiers effets, c'est des poissons pêchés avec unecontamination plus de 2500 fois supéreure à la limite légale...

ça doit être les deuxièmes effets alors :-(alerte
Bautzen le 19/01/2013, 18:01
1 Encornet géant qui se paye 1 thon , j' ai jamais vu ça , quel thon, non , con .
Réchauffement des océans , certainement ou maladie des encornets , la masturbation.alerte
Jean-luc Bocquet le 19/01/2013, 19:09
Y'a peut être un missile au fond de l'océan ?
Qui sait si ce n'est pas un coup foireux de Voujeaucourt, le maitre balisticien, qui, de son temps, aurait mal calculé la trajectoire du pétard ?
En plus de la terre et du forum, pas étonnant alors que la mer et ses calmars géants soit polluée.alerte
Guy 971 le 19/01/2013, 21:53
Les hommes sont peut-être responsables de cette catastrophe mais l'hypothèse d'une activité géothermique sous-marine non encore décelée ne peut être écartée.alerte
Jeannine Bouteille Nouvelle-Caledonie le 20/01/2013, 03:26
quelle est la raison de cette mort des calamards,on a besoin de plus de renseignements, et je suis une intéresser des fonds marins,merci a vousalerte
Terrien le 20/01/2013, 17:00
un lien avec Fukushima (rejets radioactifs) ?alerte
Paco Banane le 21/01/2013, 11:13
"Après avoir terrorisé les plongeurs californiens"
Si on est terrorisé par un calmar (même géant, même en bande) alors on éprouve quoi face à un requin ? Les hommes ont déjà suffisamment peur des autres espèces sans qu'il soit nécessaire d'en rajouter, me semble-t-il. Cordlmnt,alerte
Pascal D. le 22/01/2013, 10:28
C'est désolant et j'espère que les scientifiques sauront apporter des réponses à cette hécatombe.alerte
Manimal le 26/01/2013, 21:35
dommage que ce ne soient pas des humains !alerte
Le zouave le 29/01/2013, 18:39
dommage , je les préfère dans l'asssiette ;-)surtout en bouteill (pour les coonesseur)alerte
Lizards le 09/03/2013, 09:59
HAARP ???alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus