Notice: Undefined index: idm in /home/npi/www/includes/commentaires.php on line 8
Le vin français devra s'adapter au changement climatique après la pire récolte depuis au moins 40 ans - notre-planete.info

^ Publicité ^

1er média web en environnement, écologie,
nature et sciences de la Terre, depuis 2001

rss
5 595
Partager
par email
Vendredi 19 décembre 2014
60 connectés / 5 232 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Décembre 2014

^ Publicité ^

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualitésProposer un article

Le vin français devra s'adapter au changement climatique après la pire récolte depuis au moins 40 ans

5 595 lectures / 24 commentaires08 janvier 2013, 17 h 32

raisin_bio© C. Magdelaine / notre-planete.info

Les signes du changement climatique sont évidents dans le monde entier, mais pour les vinificateurs français, déjà sous le poids de la concurrence rude des autres pays, une année de fluctuations climatiques marquées n'est pas de bon augure. Des précipitations importantes, un printemps tardif et l'absence d'un été marqué ont entraîné des vendanges précoces, aux raisins sucrés et peu acides. En d'autres termes, le vin est plus riche en alcool et son goût plus fruité, mais aussi plus sucré, le manque d'acidité ne suffit donc pas à équilibrer le caractère du vin.

Les fluctuations climatiques ont affecté l'équilibre délicat des conditions météorologiques, du sol et d'autres facteurs essentiels à la production vinicole. L'année dernière a été marquée par la plus basse récolte depuis au moins 40 ans, selon un rapport du Ministère de l'agriculture. Les estimations montrent que la production aurait été réduite de 20% à cause d'une météo capricieuse dans toute la France.

Si rien n'est fait pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les vignes se déplaceront de 1000 km au-delà de leur limite traditionnelle d'ici la fin du siècle, menaçant la filière vinicole. Déjà, il est de plus en plus difficile de produire de bons vins à partir du pinot noir présent sur son territoire traditionnel de Bourgogne. Mais les effets du changement climatique sur les récoltes de vin sont également visibles dans le monde entier.

Le professeur Gregory Jones, un climatologue de la Southern Oregon University, aux États-Unis, pense que l'environnement changeant commence à perturber le système essentiel à l'industrie vinicole européenne depuis des siècles. Il explique que "L'Europe consiste en identités régionales basées sur les variétés de vins et des styles particuliers. Ceux qui possédent des capacités d'adaptation face au changement climatique seront mieux aptes à s'adapter aux différents climats à venir."

Mais les régions viticoles peuvent s'adapter et faire face au défi du réchauffement mondial en adoptant différentes techniques, dont la plantation des vignes dans un sol peu profond pour réduire la consommation d'eau, l'introduction d'une irrigation contrôlée et la protection des raisins du soleil. Des mesures plus drastiques comprennent des techniques industrielles à grande échelle, comme la désalcoolisation, largement utilisée dans les régions viticoles d'Australie, d'Espagne et d'Afrique du Sud.

De plus, selon les avertissements du professeur Jones : "Les fluctuations climatiques supérieures de deux à trois fois les conditions habituelles risquent de compromettre la viticulture française dans son ensemble. La France possède un long et riche passé de fabrication de vin. La production a connu de nombreuses variations, avec de bonnes et de moins bonnes années et les viticulteurs ont appris à s'y accommoder. Le problème aujourd'hui, c'est qu'il semble que le climats changent et varient plus que jamais et notre potentiel d'adaptation dans ces conditions est remis en question."

Mais les études indiquent également que le réchauffement climatique pourrait bénficier à certaines certaines régions considérées comme trop froides pour la vinification, notamment en Allemagne et en Angleterre. Dans ce cas, le changement climatique et le goût pour des vins plus « légers » pourraient être prometteurs pour les vins d'Europe continentale.

Sources

Auteur

© Communautés européennes, 1990-2013 / CORDIS, http://cordis.europa.eu/

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de notre-planete.info. Elles contribuent au débat

24 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

JP chambéry le 08/01/2013, 20:38
on y est, la confusion entre temps qu'il fait et climat est instillée sournoisement dans les esprits pour faire croire que le pseudo changement climatique est partout, du pur n'importe quoi. Les mauvaises années pour la vigne et pour les autres cultures (famines) sont légion dans l'histoire ancienne ou récente, stop à la désinformation et au formatage des cerveaux.alerte
Marc MoulinMarc Moulin le 08/01/2013, 20:46
Je ne sais pas ce qui sournoisement instillé dans ton cerveau à toi, mais sûrement pas grand-chose !!
Ou alors c'est Dionysos qui s'exprime à travers tes mots, mais comme dab il est pas à jeun !!alerte
Marc MoulinMarc Moulin le 08/01/2013, 20:56
On ne parle pas des aléas annuels ici, mais de tendance long terme !
Pour preuve, des anglais plantent des vignes en Grande-Bretagne ! Il y a encore peu de temps ça aurait été inconcevable ! Et s'ils investissent c'est bien parce qu'ils savent que la vigne monte vers le nord, et ceci parce qu'il y a réchauffement climatique !
Nier ceci est nier la réalité !!alerte
Jean Zor Rouen le 08/01/2013, 21:28
Eh bien si justement l'article parle d'aléas annuels, il n'y a qu''à lire le 1er paragraphe ! Et sur la tendance moyen terme il y a belle lurette que les viticulteurs compétents se sont adaptés à une vendange avancée de 2 a trois semaines depuis une trentaine d'années et ont fait évolué leurs méthodes de vinification en conséquence, même si nos vins sont en, moyenne un peu plus sucrés (mais c'est aussi pour répondre au "goût" du consommateur) et plus alcoolisés.
Il y a toujours eu depuis que la vigne existe des années a faible ou forte acidité,plus sucré etc etc... Les gens de Cordis et certains commentateurs feraient bien de descendre un peu sur le terrain et ils le sauraient.
Bref tout est bon pour rappeler que le réchauffement climatique est la cause de tous nos malheurs, catatrophisme oblige... Non moi je trouve que le vin est meilleur qu'il y a une trentaine d'années et j'attend que le réchauffement climatique me permette d'implanter une vigne sur les coteaux bien exposés entre Paris et Le Havrealerte
Jean-pierre Le hegaratJean-pierre Le hegarat le 08/01/2013, 21:54
L'année 2012 ne sera pas millésimée au château d'Yquem.
Réduire les émissions de gaz à effet de serre vous plaisantez, rien n'est prévu bien entendu !
Nous les politiques invités de Doha nous avons fait tout ce qu'il fallait pour vous le faire comprendre ! . Oui ils ont vraiment été performants car leur message est clair .
Le message c'est d'avoir fait cette conférence au Qatar, le pays où l'on fait des pistes de ski artificielles avec de grandes lampées de pétrole ou de gaz brûlé, où l'on va accueillir la prochaine coupe de monde de foot dans des stades climatisés : sur une pelouse créée sur de la terre importée d'Europe et transportée par voie maritime ?? !!! .
Et le rallye Dakar : ça roule toujours en 2013 et en Amérique du sud !!alerte
René Voujeaucourt le 08/01/2013, 22:01
Marc Moulin,

-Pour preuve, des anglais plantent des vignes en Grande-Bretagne ! Il y a encore peu de temps ça aurait été inconcevable -

C'est inexact, il y a toujours eu de la vigne en Angleterre, la vigne en Angleterre au moyen-âge est d'ailleurs un des arguments avancés par les sceptiques pour justifier leur vision de l'optimum médiéval.

La culture de la vigne anglaise est tombée en désuétude après le mariage d'Henri II avec Aliénor d'Aquitaine, l'Angleterre devenant de fait propiétaire du vignoble bordelais. N'anmoins elle continuera à être cultivée de manière confidentielle, jusqu'au renouveau que l'on connait.

Jean ZOR

Il faudrait apporter des arguments un peu sérieux. En Champagne par exemple en ce moment ils se frottent les mains mais sont très inquiets pour l'avenir, en effet à cause du changement climatique certains cêpages ne seront plus adaptés et les Belges pourront les planter. Indépendamment de la variabilité climatique annuelle je ne sais pas si vous êtes au courant mais on ne plante pas une vigne pour deux ou trois ans....

il faut quand même que vous vous enfonciez dans le crâne que le réchauffement est une réalité et non une vue de l'esprit.alerte
Mikael le 08/01/2013, 23:22
ben non pas depuis 40 ans mais depuis 20 ans, a force de raconté des menteries plus personne ne vous crois sauf quelque bileux compulsif

Les vendanges 2012 commencent à peine, mais elles s'annoncent déjà compliquées. Suite à une réunion organisée avec les représentants de la filière viticole française, Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, vient en effet de déclarer que la récolte des raisins sera "exceptionnellement basse" en volume, à 42,5 millions d'hectolitres, contre 51 millions d'hectolitres en 2011. Il a ajouté que 2012 sera "la plus faible récolte depuis 1991". Les conditions climatiques de ces derniers mois n'ont pas épargné les vignes dont certaines ont été détruites par le gel et la grêle" et les représentants des viticulteurs sont inquiets. Cela étant, si le volume est prévu en baisse, en revanche les professionnels affirment que "le millésime s'annonce prometteur".alerte
Jean Zor Rouen le 08/01/2013, 23:30
Rien compris L'pauv René... ou y sait pas lire...
Justement je m'en réjouis du réchauffement climatique... vous n'avez pas lu mon scoop, j'vais bientôt planter d'la vigne en vallée de Seine. Ah les pauvres Champenois y sont à plaindre. Et vous René qui etes en train de m'apprendre que la vigne est une plante pérenne... merci du renseignement ! Non voyez vous si je la plante aujourd'hui, grâce au réchauffement climatique, ça sera pour mes enfants... vous savez René une vigne ça produit pas de vin la première année de sa plantation. Faut tout vous dire. Eh puis tiens je vous invite même a venir goûter la première vendange. Sympa non ?alerte
René Voujeaucourt le 08/01/2013, 23:37
jean zor :

-Jean Zor Rouen - 19/12/2012, 18:32 1 d'accord 9 pas d'accord

Il n'y a plus de réchauffement climatique depuis 1998.-

Sans commentairesalerte
Jean Zor Rouen le 08/01/2013, 23:41
@ Voujeaucourt
"en champagne... certains cépages ne seront plus adaptés..." C'est fumeux ça. Il faudrait quand même apporter des arguments un peu plus précis donc plus sérieux René ! Y a quand même pas pléthore de cépages en Champagne pour me citer celui qui est menacé... et surtout menacé par quoi ?alerte
Jean Zor Rouen le 09/01/2013, 00:05
René
vous avez lu mon texte 9 fois avant de le comprendre...
Il n'y a plus de réchauffement climatique depuis 1998. Bien sûr on appelle cela une pause. Et en plus c'est pas moi qui le dit c'est le GIEC. Je vous ai déjà cité les sources.alerte
Eric le 09/01/2013, 12:24
- L'année 2012 ne sera pas millésimée au château d'Yquem.

Oui comme tous les 10/15 ans en moyenne et là ça faisait 20 ans. Vraiment inquiétant pour les actionnaires...alerte
Aurorin le 09/01/2013, 12:39
Hé bien le sujet passionne plus que celui de Coca cola.

Tiens ! J.Z, vous allez devenir notre mascotte, pour réchauffer une atmosphère, vous êtes sans pareil.alerte
Dupondt le 09/01/2013, 13:46
Du grand n'importe quoi. Une année n'a pas de signification quand au changement du climat...alerte
René Voujeaucourt le 09/01/2013, 13:54
Jean Zor,

-Et en plus c'est pas moi qui le dit c'est le GIEC. Je vous ai déjà cité les sources.-

Non le GIEC n'a rien dit de tout ça, et pour ce qui est de vos sources je vous ai déjà dit qu'elles étaient tout sauf crédibles.
Le réchauffement continue et continuera et la vigne en supportera les conséquences (ce qui n'a rien à voir avec les nouvelles pratiques oenologiques qui n'ont pour but que d'effacer les mauvaises années et d'assurer une qualité constante par des assemblages de plusieurs années (ceci ne vaut pas pour les très grands crus).

Pour le champagne, Les craintes viennent de la future concurrence tout simplement .alerte
JPchambéry le 09/01/2013, 17:29
Marc Moulin
"Ou alors c'est Dionysos qui s'exprime à travers tes mots, mais comme dab il est pas à jeun !!"

Je ne sais pas qui s'adonne trop à la bibinne mais je sais qui devrait lire correctement les articles. Il est des plus évident que celui-ci, à partir du cas de l'année 2011, se précipite sur un aléa météo classique pour en faire le marqueur du désormais célèbre changement climatique, au mepris de toute rigueur scientifique, pour alimenter la désinformation ambiante.alerte
René Voujeaucourt le 09/01/2013, 18:05
JP chambery

-pour alimenter la désinformation ambiante.-

Quelle désinformation ambiante ? A part celle des climatonégateurs, je n'en vois guère.alerte
Marc MoulinMarc Moulin le 09/01/2013, 18:09
@ JP chambéry; Pas besoin de rigueur scientifique, il suffit de constater de visu le recul des glaciers, la fonte de la banquise, le taux de CO2 dans l'atmosphère...
Avec ça vous pouvez toujours nier le réchauffement climatique !
Ce n'est même plus du septicisme, ni de l'aveuglement, c'est nier les faits !!
Mais je ne vois pas à quoi ça sert...
A part peut-être pour ne pas réagir, ne pas s'interroger ??alerte
Aurorin le 09/01/2013, 19:02
A défaut d'accepter le réchauffement, certains savent très bien la chauffer par contre l'atmosphère.
Il y a quelques jours les "septiquorasants" prenaient l'exemple des records de froid du côté de la Russie. Cela dit personne ne parle des records de chaud de l'Australie, Tasmanie et de ses environs.
On va bien avoir des gens pour nous rappeler qu'il neige au moyen-Orient...alerte
Claude Henri Marron le 10/01/2013, 12:05
Quand le Sage montre la Lune dit un proberbe Zen, l'Imbécile regard le doigt. Je ne sais qui se cache derrière le pseudo JPchambéry, mais sa pensée, si on peut encore parler de pensée dans son cas, rase le bitûme. Je connais bien la région de Chambéry et les savoyards qui sont des gens pragmatiques en général, possédant le sens des réalités et de la Nature, où elle est omniprésente. Je randonne depuis longtemps dans la région. Je lui suggère simplement de sortir de Chambéry (s'il y habite), de monter un peu du côté de Champagny dans les alpages et de me dire si les glaciers qu'il voit sont plus longs ou plus courts qu'autrefois. S'il ne les voit pas fondre à vue d'oeil en plein été, qu'il me prévienne, ce serait une bonne nouvelle.alerte
JPchambéry le 10/01/2013, 13:47
René Voujeaucourt
Quelle désinformation ambiante ?

Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut voir !! en l'occurrence l'article dont on parle ici en est un bel exemple et il est loin d'être le seul.alerte
Aurorin le 10/01/2013, 14:33
On se demande qui est le pire des aveugles ! MDR !alerte
René Voujeaucourt le 10/01/2013, 17:08
JPchambery


-l n'est pire aveugle que celui qui ne veut voir !! en l'occurrence l'article dont on parle ici en est un bel exemple et il est loin d'être le seul.-

Moi je veux bien, mais il faut m'expliquer en quoi cet article fait de la désinformation ....Alors que de toute évidence, il ne fait qu'ajouter un indice de plus à l'existence du réchauffement.alerte
Jean-luc Bocquet le 26/01/2013, 16:21
C'est marrant je vois toujours mes fautes après coup.
Je recommence donc :
Ça c'est une misère !
Une très mauvaise nouvelle. Hic !
Comment, maintenant vais-je pouvoir lutter contre ce réchi, ce récho, ce réré, ce réchauffement climatique d'origine anthri antro, anhtropi- i- ique ?
Hic !
Je m'en vais de ce pas l'annoncer à mes adjoints du café du commerce !
Qu'en penses-tu Marc ?
Et toi René ?
Toujours à l'eau plate ?
Toujours à faire ménage à trois avec tes cachets et ta rancœur ?
Bois un coup René !
Tu verras tout ira mieux, surtout que je ne t'ai pas dit la meilleure...
Approche un peu.
N'aie pas peur.
J'ai l'air bourru mais ne suis pas méchant...
Écoute donc celle là :
Carlos Ghosn le PDG de chez Renault, dans sa vision mondialiste, produit maintenant au Liban de l'excellent ixsir.
Merci mon Carlostounet !
Toi au moins tu as compris l'utilité de lutter contre ce changement climatique dont une bonne part est produit par nos voitures !alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus