^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
54 700
Partager
par email
Vendredi 22 août 2014, 17 928 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Sondage Août 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Le massacre de centaines de dauphins se perpétue dans les îles Féroé (Danemark) (vidéo)

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualités

54 700 lectures / 112 commentaires04 janvier 2013 ; révision : 22 juillet 2014, 13 h 51

grindadrapScène de massacre lors d'un Grindadrap
© lail-alsahara.com

Si le massacre d'animaux marins est souvent l'apanage des pays asiatiques (chasse à la baleine, massacre de dauphins au Japon, Corée du Sud, etc.), ces pratiques existent également plus près de chez nous. En Europe, outre la chasse à la baleine en Islande, un pays s'adonne chaque année à une pratique sanguinaire : le Grindadrap, soit le rabattage et le massacre de familles entières de dauphins-pilotes (ou globicéphales, ou encore baleines-pilotes) aux îles Féroé (Danemark)[1].

Le grindadrap : une pratique très ancienne

On peut affirmer avec certitude que le Grindadrap existe depuis le XVIe siècle, même s'il date probablement du IXe siècle. Cette chasse est également l'occasion, pour les jeunes pêcheurs qui s'y initient de soit-disant prouver leur virilité.

De 1709 à aujourd'hui, les prises ont toutes été consignées dans un registre et tout cétacé attrapé y figure : chaque année, entre plusieurs centaines à plus d'un millier de baleines et dauphins sont capturés et tués. C'est aujourd'hui le Musée d'Histoire Naturelle des îles Féroé, à Tórshavn, qui détient ce fameux registre.

Les Féringiens[2] sont le dernier peuple du Nord à s'adonner à ce type de pêche à la baleine, alors que cette pratique était autrefois extrêmement répandue en Atlantique-Nord et même au-delà. A l'origine, le grindadrap demandait une grande coordination des pêcheurs embarqués sur des bateaux, qui devaient encercler un groupe de baleines ou de dauphins et les emmener dans une baie, où les cétacés étaient bloqués dans les eaux peu profondes. Les pêcheurs restés sur le rivage s’avançaient dans l'eau et traînaient les baleines jusqu'au bord avec des cordes et des crochets, puis les poignardaient et les égorgeaient avec de grands couteaux (des grinds) tout en leur brisant la colonne vertébrale. Des variantes consistent à harponner les baleines puis les capturer dans des filets.

Après le Grindadrap, les participants comptent le nombre de prises et évaluent la pêche. Les autorités locales distribuent équitablement et gratuitement la viande et la graisse de baleine aux résidents, qui les ramènent chez eux pour préparer la viande. Un Grindadrap bien mené pouvait nourrir le village tout entier pendant des mois.

Vidéo déconseillée aux personnes sensibles

Une tradition culturellement très ancrée

Autrefois nécessaires pour nourrir la population féringienne, les massacres de globicéphales n'ont plus de sens aujourd'hui alors que les iles Féroé affichent l'un des niveaux de vie les plus élevés d'Europe[3].
Selon l'association Sea Shepherd, les partisans de ce massacre soutiennent que sans cette consommation de viande de baleine, leur peuple n'aurait pu survivre et qu'elles sont un véritable "don" de Dieu...

Or, on sait aujourd'hui que la viande et la graisse de ces animaux contient des polluants et des substances toxiques, dues à l'activité d'industries lourdes d'autres pays, qui se sont accumulés dans les tissus des animaux via le processus de la bioaccumulation[4]. À cause de fortes concentrations de mercure et de PCB[5] dans ses tissus, la chair des globicéphales n'est plus considérée comme comestible par le corps médical féringien lui-même depuis fin 2008. Les taux de toxicité dépassent largement les limites imposées par la législation européenne. Beaucoup d'habitants ont réduit leur consommation de viande et de graisse de baleine, suite aux publications du système hospitalier féringien, mais cette consommation n'a pas disparu complètement : elle reste une tradition culturelle.

Le Grindadrap perdure donc et est aujourd'hui le plus grand massacre de mammifères marins d'Europe : environ 1 500 cétacés y trouvent la mort dans plus d'une vingtaine de baies.
Mais La « tradition » s'est largement modernisée : les Féringiens ont désormais recours aux bateaux à moteurs, à des radars, des téléphones portables... On est loin des barques et des signaux de fumée d'antan.

enfant dauphin mortDR

Les globicéphales, une espèce menacée

Les dangers que doit affronter le globicéphale sont nombreux : surpêche, raréfaction de leur nourriture, pollution, acidification des océans, captures accidentelles, nuisances sonores liées aux activités militaires, tests sismiques... autant de raisons qui expliquent sans doute leurs échouages réguliers. À cela s'ajoutent ces massacres traditionnels particulièrement choquants.

Dans la région des îles Féroé, la population de globicéphales est estimée à environ 31 000 (Waring et al . 2006), mais il n'existe pas d'information sur les tendances mondiales et cette chasse ne semble pas compromettre la survie de l'espèce, contrairement aux filets dérivants des chalutiers.

Il n'empêche : les baleines pilotes sont classées « strictement protégées » par la Convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe (Convention de Berne), parce qu'elles sont sur la liste des espèces menacées de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES).
Par conséquent, en laissant le massacre se poursuivre aux Féroé, le Danemark manque à ses engagements de signataire de la Convention de Berne.

Aux îles Féroé, quelques mesures ont été prises pour limiter les prises : seules 23 plages autorisent ce type de pêche. Amener les cétacés sur une autre plage est illégal. De plus, le gouvernement a donné aux autorités civiles le pouvoir d'interdire le Grindadrap si la nourriture n'est pas nécessaire. Ailleurs en Europe, l'espèce est sérieusement protégée et des mesures sont prises pour éviter sa capture accidentelle, notamment via les filets dérivants interdits depuis 2002 dans l'Union Européenne.

Sea Shepherd, une des nombreuses organisations qui s'opposent au Grindadrap

Sea Shepherd[6] est engagé dans la lutte contre le Grindadrap depuis 1984 et a plusieurs fois navigué jusqu'aux iles Féroépour empêcher les massacres sur place. La fondation Brigitte Bardot s'est récemment associée à Sea Shepherd, et a cofinancé un navire moderne d'interception qui a notamment servi à dénoncer le massacre des îles Féroé.

Durant l'été 2011, Paul Watson et l'équipe de Sea Shepherd s'y étaient rendus pour aider au tournage d'un documentaire américain, intitulé « Whale Wars[7] ». Leur objectif était de recueillir des images et si possible empêcher le massacre des globicéphales. Aucun Grindadrap n'a eu lieu en leur présence, mais la pratique n'a pas cessé pour autant.

Sea Shepherd dépose un recours contre le Danemark

La lutte a récemment pris une autre tournure : l'organisme de protection des fonds marins a déposé un recours devant la commission européenne pour faire interdire le massacre aux îles Féroé. En effet, Sea Shepherd accuse le Danemark de violer trois conventions[8] dont la signature l'engageait à tout mettre en œuvre pour protéger les globicéphales.

Associée à la Fondation Brigitte Bardot, Sea Shepherd a envoyé une lettre ouverte à la reine Margrethe II du Danemark, appelant le pays à faire pression sur les îles Féroé pour faire abolir « une pratique aussi cruelle qu'inutile ». En l'absence de réponse, les deux organisations ont prévu de mener une campagne internationale contre le Danemark, dont ils jugent la complicité intolérable. 

Selon Sea Shepherd, les globicéphales sont dotés d'une intelligence complexe, d'une conscience d'eux-mêmes et d'une grande solidarité entre membres d'une même famille : aussi l'agonie est un moment particulièrement atroce pour ces animaux. On peut d'ailleurs observer que les dauphins ne prennent pas la fuite, mais reviennent défendre les plus petits d'entre eux, pour finir tous massacrés...

Sources

Notes

  1. Les îles Féroé sont un archipel situé entre la mer de Norvège et l'océan Atlantique nord, à peu près à mi-chemin entre l'Écosse et l'Islande. C'est une province autonome du royaume du Danemark depuis 1948.
  2. Un des trois peuples juridiquement rattachés au Danemark, avec les danois et les groenlandais. Ils sont environ 49 000 habitants, contre 5,5 millions de danois, soit moins d'1% de la population danoise.
  3. Le PIB/habitant est estimé à 33 500 $ en 2008, contre 36 900 $ en 2011 pour la France. Source : Index Mundi.
  4. La bioaccumulation désigne la capacité de certains organismes à absorber et concentrer dans tout ou une partie de leur organisme certaines substances chimiques, éventuellement rares dans l'environnement (oligoéléments utiles ou indispensables, ou toxiques indésirables).
  5. Les PCB sont des substances extrêmement toxiques pour l'homme et pour l'environnement. Voir : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Que-sont-les-PCB-Quels-sont-leurs.html
  6. Fondée en 1977, Sea Shepherd Conservation Society est une organisation internationale à but non lucratif pour la protection de la faune et de la flore marine. Elle met en place des stratégies d'action directe pour enquêter et intervenir si nécessaire afin de combattre les activités illégales en haute mer qui détruisent les écosystèmes marins.
  7. Justiciers des mers est une série documentaire américaine qui suit Paul Watson, fondateur de la Sea Shepherd Conservation Society, et son équipage.
  8. Convention de Berne, Convention de Bonn et ASCOBANS.

Auteurs

avatar Anaelle Sorignet / notre-planete.info - Tous droits réservés

avatar Christophe Magdelaine / notre-planete.info - Tous droits réservés

112 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Commentaires 1 à 50 sur 112
Simone Kirk le 04/01/2013, 14:50
mais c'est monstrueux ! on découvre régulièrement des horreurs faites à la nature, qu'est ce que ce sera demain ? je n'ai même pas essayé de regarder la vidéo...alerte
Elisa Boelle le 04/01/2013, 15:33
Ça me donne envie de VOMIR....alerte
Aurorin le 04/01/2013, 15:34
Idem, je ne crois pas utile de regarder cette "saloperie" excusez le terme.

C'est inscrit dans la même lignée que tous les massacres perpétrés sur les animaux ou la flore à travers la planète. On n'oublie que les hommes font parfois de même avec leurs semblables et de tout temps.

Tant que les Nations de ce monde ne s'entendront pas pour mettre un terme à ces pratiques, les choses ne changeront pas. La tradition à bon dos quand il s'agit de tuer. C'est le pire des prétextes et aucun pays, aucun terroir ou région de ce monde ne peut se sentir grandit en avançant ce genre d'argument.alerte
Guillaume - 33 le 04/01/2013, 16:10
Il y en a raz-le-bol des "traditions". L'homme doit évolué et les traditions avec ! C'est honteux et je me demande comment, on peut emmener ses enfants voir un spectacle pareil.... l'Homme est tous les jours un peu plus décevant que la veille...alerte
Rastaman, earth le 04/01/2013, 16:43
WTF. I think pretty much everybody heard about the group suicide of dolphins somewhere else, hence it's an endangered animal!!!alerte
Paul - 59 le 04/01/2013, 18:32
L'horreur à l'état pure !

Et ce n'est pas les chinois, ni les japonais, les canadiens... non, simplement des européens ! Terrible !!!

Une vidéo qui ne donne pas envie de regarder... L'image et le titre suffisent à elle-même.

Vive Sea Shepherd !!!alerte
Eric - Alfortville le 04/01/2013, 20:57
L'espèce humaine est une espèce répugnante. C'est même la seule espèce qui soit répugnante. Les animaux sont des anges par rapport aux hommes.alerte
Aurorin le 04/01/2013, 21:05
Non Eric, tous les hommes ne ressemblent pas à ceux qui perpétuent de tels horreurs et il me semble que nous en faisons partie.
Le fait de généraliser n'est pas une option recevable, bien au contraire. Faire preuve de discernement est indispensable si nous voulons changer les mentalités.
Il y a beaucoup de gens qui pensent comme nous, il faut juste que ces gens trouvent le courage de se manifester.alerte
Mikael le 04/01/2013, 23:32
non ce n'est pas l'homme qui est détraqué mais la nature elle même
je trouve ce comportement envers les dauphins abjecte et intolérable surtout venant d'une espèce (l'homme ) qui ce veut supérieur aux autres espèces,

mais la nature étant ce qu'elle ait il faut bien dire que le dauphin n'est certes pas un gentil animal, c'est un un tueur sanguinaire
c/c d'un article, mais moi je ne crache pas sur les requins a la différence de l'auteur

DES MEURTRIERS SANGUINAIRES

Ces petits hippies des mers, que l'on s'imagine volontiers sautillant au gré des vagues à longueur de journée en saluant les humains sur leur passage, sur fond de guitare hawaïenne, sont en réalité de dangereux psychopathes. Les dauphins n'ont besoin que d'une seule raison pour tuer : parce que c'est marrant. C'est la seule explication scientifique qui ait été fournie (véridique). Leurs victimes préférées ? Les marsouins.

Les dauphins sont en effet bien connus pour battre des marsouins à mort pour passer le temps, après les avoir poursuivis en rigolant comme des maniaques (il se peut que certains détails de cet article soient altérés par les sentiments de l'auteur). Il est courant qu'ils passent également de longs moments à jouer avec les cadavres de leurs victimes. Quand des scientifiques se sont penchés sur des cas de marsouins échoués et sacrément amochés, ils ont d'abord cru que c'était la faute des humains. Les marques de dents, organes abîmés et os brisés ont vite fini par révéler le terrible secret des dauphins.

Mais il leur arrive également de tuer leurs semblables, après tout, pourquoi s'arrêter aux voisins quand on peut aussi massacrer sa propre famille et ses amis. Il est courant de voir une maman dauphin tuer son bébé dauphin par exemple. Les requins s'en prennent plein la gueule (je suis la première à leur cracher dessus) mais les vrais tyrans des mers, ce sont les dauphins.alerte
Aurorin le 05/01/2013, 09:39
Houlà ! Vous m'inquiétez avec de tels propos je pensais que vous parliez des humains justement. Les humains capables de tuer par jeu "chasse, pêche", rarement par nécessité. Leurs semblables, guerres, coups de folie passager ou permanent, grosses déprimes, sadisme, intolérance etc.
Le dauphin tueur sanguinaire, par jeu ?
C'est peut-être en partie vrai, mais si tel est le cas, ça ne peu pas dépasser le génie des humains en la matière.
Quand je dis que tous les humains ne sont pas à ranger dans le même "sac", il en va de même pour les dauphins.
Encore faut-il savoir de quels dauphins vous parlez car il existe plusieurs espèces, dont au moins 7 qui vivent exclusivement dans les zones d'estuaires et des fleuves en eau douce. Les dauphins c'est 32 espèces, 17 genres et les orques sont classés dans cette vaste famille.
Attention donc à ce qu'on dit, il faut être précis, donner des sources précises.
Le dauphin est un mangeur de poissons avant tout, les orques qui sont des dauphins de grande taille se nourrissent effectivement d'autres mammifères marins, mais il ne faut pas en faire une généralité.
Il en va de même chez les requins, présentés comme des tueurs sanguinaires. En réalité, bien peu présentent un danger pour les humains ou les autres Mammifères. La grande majorité sont aussi des mangeurs de poissons, de crustacés, parfois même de mollusques et ne dépassent pas les 2 mètres.
(Voir le lien de l'Ifremer posté dans l'article sur les ailerons de requins.)alerte
Locke le 05/01/2013, 12:08
Les Tradition affreuses culturellement très ancrées ne manquent pas. Les peuples culturellement c.. non plus.
La corrida, l'Aïd, L'éradication du kangourou à coup de road-train.. et j'en passe.
La cruauté est universelle. Tenez, même en France, on gave les oies et on inflige des souffrances, tout ça pour le plaisir des sens.
La tradition ne justifiera jamais aucune tuerie. Ou alors qu'on fasse tout avaler à ces bouffons jusqu'à la dernière bouchée.alerte
Kevenmurray le 05/01/2013, 14:23
je n'ai pas regarder la vidéo car ce n'est pas premièrement humain de faire cela à un être vivant sur la meme planète que nous et sois disant sans défense alors je suis désolé de ces carnages là J'ai très hate de voir si seulement à partir d'internet que les choses peuvent changer pour eux pauvres dauphins et baleines Prenez vous en au requins et autres mamifères marins qui sont nuisibles pour nous sans offensé certaines personnes .alerte
Aurorin le 05/01/2013, 14:37
Bonjour Kevenmurray, mais je ne peux pas laisser dire des choses pareilles. Pourquoi dites-vous que les requins sont nuisibles ainsi que les autres mammifères marins ?

C'est d'une part totalement faux, d'autre-part et si même quelques accidents surviennent avec les requins, la plupart concernent des surfers.

Pour le moins, ce ne sont pas en majorité des surfers que j'observe sur les rivages du monde. Les requins attaquent la plupart du temps parce-qu'ils confondent la forme des planches de surfs avec des phoques ou des otaries.

Ces attaques ne concernent que 4 à cinq espèces dans le monde, la grande majorité étant totalement inoffensifs ou très peu agressifs.

Il y a plus d'accident mortels en France dû à des piqûres d'abeilles chaque année, que d'accidents de requins sur la même période et sur l'ensemble du globe.

Pour autant nul ne penserait un seul instant à placer les abeilles dans la catégorie des nuisibles. Il me semble !alerte
Aurorin le 05/01/2013, 14:57
Quelques chiffres intéressants sur les accidents causés par des requins et deux liens sur le sujet :

Ces accidents ne représentent que 4 à 12 décès (record absolu) par an. Sur 78 cas d''attaque cette année, 6 ont été mortels, 65% des victimes sont des surfeurs.

http://www.requ.in/les-attaques-de-requins-en-2011/

http://www.requ.in/les-attaques-de-requins-en-2012/

Concernant les cas d'accidents par piqûres d'Hyménoptères en France, c'est la 19éme cause de mortalité.

http://www.slate.fr/lien/34005/mort-causes-statistiques

Veuillez m'excuser pour ce petit hors sujet, mais il m'a paru légitime de devoir rétablir quelques réalités.alerte
Mikael le 05/01/2013, 17:04
@aurorin, je suis d'accord avec vous, je voulais juste dire que la cruauté ne ce résumait pas qu'a l'humain, et il n'y a pas que les dauphins , quant un groupe de suricates s'attaque au terrier d'un autre groupe et massacre gratuitement les petits pendant que les adultes sont partis chasser c'est aussi de la cruauté, quant les fourmis attaquent une termitière c'est un véritable carnage
la cruauté est universelle et n'appartient pas qu'a une seule espèce
http://www.dailymotion.com/video/x4nhqb_fourmis-vs-termites-5-5_animals#.UOhNo2_AcY8

ceci dit ce massacre de dauphin ne doit plus exister et n'aurais jamais du existéalerte
Aurorin le 05/01/2013, 18:26
Sans doute Mikael, de tels exemples sont extrêmement nombreux dans la nature, mais la façon de le présenter est tout de même très importante.
Ce qui est dramatique chez l'humain, c'est qu'un être qui se veux faire preuve de discernement et se hisse à un tel degré d'intelligence puisse se comporter comme certains de ces animaux.
Dans le cas des dauphins, je ne connais pas les circonstances de ce que vous évoquez, mais si un tel comportement a pu être observé, je serai curieux de le découvrir.
Il est extrêmement rare par contre que des animaux se massacres entre-eux (A part chez certains insectes) gratuitement par jeu. Généralement deux choses conditionnent de tels comportements, des problèmes territoriaux bien souvent provoqué par les implantations humaines ou le manque de nourriture qui pousse certaines espèces à migrer vers d'autres territoires.
Bien entendu, l'exception existe, mais c'est loin d'être une généralité.alerte
Reith le 05/01/2013, 19:07
à chaque fois que je rencontre un danois chez nous ici en montagne, je le soigne...

c'est vraiment des lâches qu'on devrait expédier chez les barbares chinois qui écorchent vifs les chats........alerte
René Voujeaucourt le 05/01/2013, 20:59
mikael,

S'il est vrai que dans la nature les cadeaux sont rares et que la lutte pour la survie de l'espèce est le but majeur, je ne pense pas que le mot cruauté soit bien approprié, je vous suggère d'en vérifier la signification :

http://fr.wiktionary.org/wiki/cruaut%C3%A9alerte
Rrr le 05/01/2013, 21:23
pas de mots assez durs pour décrire ce genre de personnes !alerte
Moi le 05/01/2013, 21:28
des enfoirés à massacrer...alerte
Écoeurant le 05/01/2013, 21:41
je hais les humains !alerte
Dupondt le 05/01/2013, 21:57
Après le choc des photos et des videos,
on peut essayer de comprendre (j'espère que d'autres ont des infos complémentaires, qu'elles confirment ou infirment celles que je présente) :

- les iles Féroé sont isolés. Les habitants vivent essentiellement de la pêche.

- Ils prélèveraient en moyenne 850 animaux par an (sur une population estimée de 778.000)

- Ils consomment tout (cela représente 30% de leur consommation annuelle de viande, celle qu'ils n'ont pas besoin d'importer).

- Rien n'est vendu, tout part en autocomsommation, avec partage entre tous les habitants (y compris les vieux, les isolés, etc.)

D'après le site de IUCN, cette chasse de mettrait pas en danger l'espèce.

Au risque de choquer, on peut dire que c'est un peu "produire local une nourriture traditionnelle, pour la consommer localement"...alerte
Inconnu le 06/01/2013, 09:49
Dire que des enfants s'assoies sur les carcasses comme si de rien n'était...

J'en suis complètement retourné! J'espère qu'ils vont s'étouffer avec leurs viandes et que l'accumulation de PCB et autres toxines dans les matières graisseuses feront le reste.

Méchant à dire je sais mais franchement est ce que l'on a besoin encore de nos jours à faire cela, surtout vu le contexte actuel?alerte
Dupondt le 06/01/2013, 10:17
@Inconnu

Je vous vois plus sensible au sort des "gentils dauphins" qu'à celui des humains...

Au point de souhaiter de les voir s'intoxiquer !alerte
Aurorin le 06/01/2013, 11:58
dupondt, il existe pleins de populations humaines qui sont isolées, à commencer celles qu'on spolies de leurs terres ancestrales, même lorsqu'elles représentent des terres inhospitalières en climat extrême. Pour autant je n'ai pas de retour de tels massacres et dans de telles proportions.
Par le passé je ne dis pas que cette pêche n'a pas été un complément vital pour leur survie, mais elle est devenue obsolète et parfaitement inutile, vous le savez je pense.
De toutes façons ces pratiques sont d'un autre temps et il devient urgent d'évoluer de quelques pas dans le domaine.
Ca rentre dans le même domaine d'archaïsme que la mise à mort lors des corridas ou la chasse à cours ou d'autres techniques de chasse tout aussi obsolètes et inutiles telles qu'elles sont pratiquées encore de nos jours.alerte
Aurorin le 06/01/2013, 12:28
Sources Wikipédia

« Nager en groupe permet aux dauphins de mieux se protéger contre les prédateurs, en plus de permettre l'utilisation de stratégies de fuite complexes. Les dauphins viennent en aide aux blessés en les maintenant hors de l'eau pour respirer, un comportement parfois aussi observé lors de rencontre avec des plongeurs en difficulté »

Le dauphin comme ami de l'humain
Grand dauphin utilisé dans des opérations de déminage. Un localisateur est attaché à la nageoire.
L'interaction directe avec des grands dauphins, la delphinothérapie, est utilisé lors de la thérapie d'adultes et d'enfants handicapés, particulièrement dans les cas d'autisme et de dépression comme au Dolphin Reef Eilat en Israël.
Aux États-Unis et en Russie, des programmes militaires existent pour dresser les grands dauphins et leur apprendre à rechercher des mines et à repérer des sous-marins ennemis.
En Afrique, sur la côte de Mauritanie, les pêcheurs imraguens pêchent depuis plus de quatre siècles avec une population de dauphins qu'ils appellent en frappant la mer à coups de bâton. L'arrivée des dauphins pousse vers les filets des bancs de poissons. Hommes et cétacés partagent alors les prises.
En Italie, un grand dauphin surnommé Filippo s'est installé dans les eaux du port de Manfredonia, de 1998 jusqu'à sa mort en 2004. L'animal se montrait amical envers les humains, mais ce choix apparent de s'éloigner de ses semblables afin de vivre à proximité des humains est inhabituel et devint l'objet de recherche scientifique afin de mieux comprendre l'éthologie des populations de grands dauphins dans la Méditerranée. Filippo a été retrouvé mort en août 2004 de cause inconnue.
En Australie, à Monkey Mia, dans la baie Shark, un groupe de grands dauphins s'approche tous les matins de la plage pour interagir avec les touristes et pour recevoir de la nourriture. Tout comme Filippo, ceux-ci font l'objet d'études scientifiques.


Sources :
http://actu-science.nouvelobs.com/filets-de-peche-especes-danger.html
Le dauphin de Chine n'est plus - Nature & environnement
Le baiji ( Lipotes vexillifere ), le seul représentant de son genre, est l'un des rares dauphins vivant en eau douce. Il constituait une espèce à part entière depuis près de 20 millions d'années. Ce cétacé de grande taille, il mesurait de 1m40 à 2m50 de long et pesait plus de 100 kilos, s'était pourtant fort bien adapté aux eaux boueuses du Yangtsé en développant ses capacités d'écholocation au détriment de sa vue. [...] L'espèce était depuis longtemps fragilisée en raison de l'énorme trafic fluvial présent sur le fleuve. Déjà en 1979, la Chine avait déclaré l'espèce en danger, sans réellement prendre de mesures conservatoires. La pollution due aux rejets agricoles ou industriels et les filets des pêcheurs ont également participé à l'extinction du Baiji. [...] Selon le professeur Wang Ding de l'Académie des sciences chinoise, même si quelques individus sont passés au travers des systèmes de détection, mais ce n'est la qu'une hypothèse, l'espèce est de toute façon condamnée. En effet, en dessous d'un certain nombre d'individus, une population, qu'elle quelle soit, n'est pas en mesure de survivre car elle ne peut assurer un renouvellement générationnel suffisant.

Ce ne sont que quelques exemples, mais ce que vous oubliez dupondt et quelques autres, c'est que plus d'un quart des espèces de poissons et de mammifères marins sont déjà inscrites sur les listes de l'IUCN, certaines ont pratiquement disparues. Si vous pensez qu'il faut attendre l'extinction d'une espèce pour réagir ou d'attendre qu'elle vienne grossir la liste des espèces menacées, c'est que vous n'avez rien compris.
Quand aux "gentils dauphins" que vous semblez mépriser ils rendent certainement plus de services à l'humanité que certains humains pour leurs propres semblables.alerte
Dupondt le 06/01/2013, 13:50
@ Aurorin

1) Je ne méprise pas les dauphins.

2) Les dauphins que mangent les habitants des iles Féroé ne sont pas en voie de disparition d'après l'IUCN

3) Il faut toujours se méfier de wikipedia
- Les dauphins sont des animaux. Le sens du bien ou du mal n'a pas de place dans leur cerveau.
- Ainsi, ils éprouvent un grand plaisir à tuer les marsouins, pour rien (lentement... très lentement). C'est leur sport favori.
- Ils se tuent aussi souvent entre eux.
- Les mâles violent les femelles (après les avoir isolées, ils le font en groupe et pendant parfois un mois).
- Les mâles tuent les petits (ce qui rend les femelles à nouveaux fécondes et attrayantes).
- Les dauphins agressent souvent les êtres humains (ils s'en servent, entre autres comme sex toy)
Mais cela ne les empêchent pas d'être de très beaux animaux, passionnant à observer et qu'il serait absurde d'exterminer. Comme les thons, les pieuvres ou des rouges-gorges

4) Quelques liens instructifs :
http://scienceray.com/biology/marine-biology/not-so-cute-dolphin-gang-rape/
http://www.liberation.fr/sciences/0101302300-dauphins-en-eaux-troubles-guerres-viols-la-vie-des-dauphins-dans-le-grand-bleu-n-est-pas-si-rose-mise-au-point-avec-le-specialiste-richard-connor

En résumé, ce ne sont pas des ours en peluches.alerte
Aurorin le 06/01/2013, 15:43
dupondt, vos liens sont au moins aussi douteux que ceux de Wiki, vos interprétations n'en parlons pas, vous faites de quelques cas une généralité, pire vous parlez de viols.
Jusqu'à preuve du contraire cette notion ne devrait pas s'appliquer pour des animaux qui ne disposent d'aucun code civil ou pénal puisqu'ils n'ont aucune législation.
Le viol est une notion purement à l'image des humains, qui soit dit en passant est loin d'être suivit, auquel cas nos prisons et nos tribunaux seraient beaucoup moins engorgés.
C'est vrai qu'il existe quelques cas de comportements atypiques chez ces animaux, comme il en existe pour d'autres espèces, mais voyons dupondt, comparez ce qu'il est possible de comparer et cessez de vouloir minimiser les actions des êtres humains sur la faune.
Vous le dites vous-même la notion de mal et de bien n'existe pas chez les animaux autres que les hommes, comment donc pourraient-ils éprouver du plaisir à tuer leur semblables ?

Seuls les hommes sont capables d'un tel comportement. Les dauphins pas plus que les corbeaux-freux ou les lions qui tuent parfois des êtres de leur propre espèce ne le font pas par plaisir.
Si tel n'est pas le cas, vous devez alors leur accorder la capacité d'éprouver des sentiments, de faire la distinction du bien et du mal et une certaine reconnaissance de leur société.
En résumé, je ne connais pas d'exemples de chambre à gaz, de camps de concentration, de cas de déportation massives et de génocides qui dépassent des millions de victimes chez aucune autre espèce dans le monde mise à part les humains.
Pourtant ils sont censés avoir une conscience eux !alerte
Mikael le 06/01/2013, 18:53
bref peut importe que ces gens tue et mange des dauphins mais il y a la manière de les tués, la c'est du carnage et c'est intolérablealerte
Dupondt le 07/01/2013, 15:09
@Mikael

Attention, une photo choc n'est pas toujours si lisible que cela.

Un animal frappé à mort, avec décès immédiat, peut saigner de manière spectaculaire dans l'eau (l'eau diffuse le sang)

Faites-vous une toute petite coupure au doigt et mettez-le dans l'eau d'un lavabo... Vous pourrez faire une photo spectaculaire.alerte
Oum le 07/01/2013, 21:27
Il est adhérent de dire qu'une espèce qui n'est pas en voie de disparition peut être massacré en toute impunité.

Pour ce qui est de l'isolement de cette île, en aucun cas les habitants manqueraient de nourriture si nous les obligions d'arrêter cette coutume sanguinaire et obsolète.alerte
Balseau Thierry Bossière 5032 Belgique le 07/01/2013, 23:18
Même si une telle "coutume" avait une sérieuse raison d'être il y a qqs siècles, actuellement ce n'est plus le cas. De tels actes ramènent ces individus à un niveau de néandertaliens décérébrés et dégénérés. Et encore, je pèse mes mots.alerte
Jacènte Aliwèl le 08/01/2013, 15:54
au mon dieu;je suis.....je ne trouve mème pas les mots.mais c'est un gèste barbare.alerte
Oum le 08/01/2013, 17:37
Je crois que dupondt n'a plus la notion du bien et du mal !!! On dirait l'avocat du diable...alerte
Bernard Piquenard le 08/01/2013, 19:53
Quelle horreur!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!alerte
Eree06 le 09/01/2013, 10:59
c'est vraiment moche...alerte
Pierrot. le 12/01/2013, 23:18
Je ne suis pas d'accord avec la plupart de vos commentaires.
Je ne pense pas que la moitié de ceux qui postent ici soient végétariens. Mais ou croyez vous que vient la viande que vous mangez ? On croit rêver.
Vos commentaires sont emplis de méconnaissances et terriblement arrêtés sur votre unique point de vue !
Ce qui est le plus choquant ici, c'est que l'espère est en danger, et que l'abatage des animaux se fait de manière primaire et sanglante.

Mais après, ils ne gaspillent pas les animaux tués ils les mangent !

Combient croyez vous que la peche industrielle tue de dauphins et de requins chaque années ?
Combien de volailles meurent étouffées dans les camions qui mènent à l'abattoire ?
Savez vous seulement comment sont élevés les porcs en batterie ?
Et le foie gras ? Des animaux que l'on gave pendant des semaines, sans, je pense, leur demander leur avis ?

Bref, c'est trop beau et trop simple de s'indigner outrageusement, comme vous le faites si bien, quand on regarde dans l'assiette de l'autre.

Regardons déjà ce qui se passe chez nous.alerte
F. Chappuis le 13/01/2013, 20:03
pas regardé le film non plus, déjà vu d'ailleurs des images à la TV à l'époque. Ces pauvres gens se pleignent parfois que le monde veuille les empêcher de perpétuer leurs traditions, qu'ils sont chez eux et n'ont de leçons à recevoir de personne.
En résumé ce que j'ai eu entendu il y a longtemps quand ce genre de pratique a été interdite ailleurs qu'aux îles féroés... une argument qu'Adolf n'avait pas osé utiliser il me semble, étonnant.alerte
F. Chappuis le 13/01/2013, 20:25
Franchement il ne m'importe pas de savoir si les animaux autres que l'Homme ont des comportements agressifs, cruels, etc Comment oser juger des être qu'on ne peut pas comprendre à 100%, car trops différents.
Déjà que juger des humains c'est vraiment limite car on ne se comprend pas les uns les autres, souvent on ne se connaît mêmem pas soi-même...
Par contre il est prouvé depuis fort longtemps que nous n'avons pas besoin de consommer de viande pour vivre, ni d'autre produit animal que ce soit. Sauf si on vit isolé dans un pays au climat hostile à l'humain évidemment, mais aujourd'hui on peut aussi importer à manger si l'on veut vivre dans un climat originellement impropre à la vie humaine.
Donc je ne parle même pas habitant des contrées plus au sud que la mer du Nord, qui suivent leurs traditions culinaires et les recommandations intéressées de diététiciens partiaux et articulés par les lobbys de l'alimentaire.alerte
Question le 13/01/2013, 21:24
Est-ce que les enfants de cet archipel ne sont pas conditionnés à penser que les dauphins sont des animaux à tuer parce qu'ils sont violeurs, meurtriers, etc... ? Comment en 2013 et en Europe, une communauté entière peut massacrer par centaines des animaux sauvages alors qu'ils ne manquent de rien ?alerte
Dupondt le 14/01/2013, 14:30
@ Question

- on peut penser que les enfants de cet archipel aime plus manger la viande de cet espèce de dauphin (qui ne sont pas menacés, ainsi que le confirme IUCN) que celle des poulets de batteries que l'on est obligé d'importer

- que l'abattage de ces dauphins se fait dans ces conditions ni plus ni moins dure que la pêche à la sardine

- que cette chasse traditionnelle aux dauphins permet un lien social dans ces iles, la viande étant répartie auprès de tous en fonction des besoins et non de la richesse des uns et des autres

- que les esquimaux se nourrissent de phoques, les habitants des iles Féroé en partie de la viande d'une espèce bien particulière de dauphin et que les bretons mangent des moules et du merlan et qu'il n'y a rien de choquant dans tout cela.

- que certains trouvent épouventable de manger du cochon et d'autres non

- qu'il faut se garder d'avoir un jugement trop hâtif quand il s'agit d'un pays, d'un peuple et de traditions que l'on connait mal en France

- que cela ne met en rien en cause la bonne marche de notre planète.alerte
Oum le 14/01/2013, 16:48
Vous êtes incapables d'élever des poules en plein air chez vous ? Vous avez 80 000 animaux sur votre archipel, cela ne vous suffit pas pour manger ? Vous préférez des dauphins qui vous intoxiquent ?

Marre que l'on prenne les animaux pour des vies sans importance !
Marre que l'on me demande de comprendre certains agissements qui sont à l'opposé du bien et me font cauchemarder.
Marre d'entendre que la nature est cruelle pour minimiser la cruauté sans borne de certains de mes semblables.

On ne vous lâchera pas tant que vous n'arrêterez pas vos conneries sur les dauphins pilotes !
Encore MERCI à la fondation Brigitte Bardot et à l'organisation Sea Shepherd pour tout ce qu'ils font.alerte
René Voujeaucourt le 14/01/2013, 17:41
Oum,

Faites donc un geste pour une espèce en voie d'extinction :

http://www.20minutes.fr/article/1079525/ynews1079525?xtor=RSS-176alerte
Oum le 14/01/2013, 18:16
On baigne dans la bassesse avec ces Féringiens !alerte
Avant j'était..... le 20/01/2013, 00:10
les gens comme ça qui ont le gout du sang ,ils l'on appris tous petits,en effet l'humain produit que ce que sont education le lui a appris,se sont des tradition qui se transmétre de génération en génération de méme pour la chasse ,sachant cela ,ils faudrai réeduquer les enfants vers le respect de la nature et le probléme serai resolu,oui mais voila ,COMMENT?alerte
Welwitschia le 20/01/2013, 15:14
Triste réalité...ça me fait penser à ces zoos asiatiques où il est "divertissant" de jeter des vachettes ou des chèvres vivantes à des tigres. La mort, qu'importe l'animal, n'est pas un spectacle !alerte
Le zouave le 28/01/2013, 17:51
c'est trop la foto pour psychopate !!!!
Et dire qu'il y a des gens qui appelle sa un sport!!!!!!!!!! :-(alerte
Custos naturae le 31/01/2013, 14:52
URGENT !!!
AFRIQUE DU SUD/ MASSACRE INCROYABLE DE RHINO par Asiatiques et Chinois +++
Aidez les, sensibilisez le monde SVP!alerte
Jnt123 le 29/04/2013, 17:05
cela est vraiment abominable, tuer des animaux pour juste parce que c'est notre tradition cela est vraiment inhumain. tuer des familles de baleines, c'est pire qu'être un tueur en série.alerte
Zab le 10/05/2013, 17:06
l'horreur et la cruauté dans son intégralité......
nous avons nous les humains des devoirs envers les animaux......quand cela sera-t-il pris en compte....alerte
Commentaires 1 à 50 sur 112

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus