^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
3 118
Partager
par email
Mercredi 30 juillet 2014, 9 683 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Sondage Juillet 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Le réseau de protection des milieux et de la biodiversité Natura 2000 s'accroît

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualités

3 118 lectures / 2 commentaires05 décembre 2012, 10 h 46

Europe_environnement© Commission européenne

Près de 25 000 km² d'espaces naturels inestimables ont été ajoutés au réseau Natura 2000. Ce réseau de sites protégés est le principal instrument dont dispose l'Union européenne dans la lutte pour la préservation de la richesse de sa biodiversité. La Commission européenne a désormais officiellement approuvé l'inclusion dans le réseau de 235 sites supplémentaires proposés par les États membres pour être reconnus en tant que « sites d'importance communautaire ». Les États membres disposeront d'un délai de six ans pour mettre en place les mesures nécessaires pour protéger ces sites.

Natura 2000 est un réseau de zones protégées, formé par des zones spéciales de conservation instituées au titre de la directive « Habitats » de l'UE et de zones de protection spéciale établies au titre de la directive « Oiseaux » de l'UE. Natura 2000 ne constitue pas un carcan : les activités telles que l'exploitation agricole, le tourisme, la sylviculture et les loisirs restent autorisés dans les zones faisant partie du réseau, pour autant qu'elles soient pratiquées de manière durable et en harmonie avec le milieu naturel.

La dernière mise à jour concerne 20 États membres et couvre l'ensemble des neuf régions biogéographiques du réseau – la région alpine, la région atlantique, la région de la mer Noire, la région boréale, la région continentale, la région macaronésienne, la région méditerranéenne, la région pannonique et la région steppique.
Les zones protégées sont très diverses, puisqu'elles comprennent aussi bien des prairies florifères que des réseaux de grottes et des lagunes. Les neuf régions biogéographiques du réseau reflètent la grande variété de la biodiversité de l'Union européenne.

Le réseau Natura 2000 couvre aujourd'hui 768 000 km² (17,9 %) des terres émergées de l'Union et plus de 217 000 km² (+/- 4 %) de ses mers et océans.

Le commissaire Potočnik a déclaré à cette occasion : "Je félicite ces États membres d'avoir apporté une autre contribution significative à la protection du patrimoine naturel de l'Europe. Le réseau Natura 2000 est l'épine dorsale de nos efforts en faveur de la protection de la nature, et il est essentiel à la biodiversité. En outre, il fournit également des espaces attrayants pour l'exploration et la relaxation, et il offre une multitude de possibilités de développer de nouvelles activités économiques axées sur ces précieuses richesses naturelles. Cette expansion est une bonne nouvelle pour la nature et pour nous."
Les principaux pays concernés par l'expansion sont le Royaume-Uni, la Roumanie, la Lettonie, l'Italie, la Suède, la Bulgarie, le Danemark, la France, la Slovaquie, l'Estonie et Malte.

L'ajout le plus important de cette année est la désignation par le Royaume-Uni de Dogger Bank (12 330 km²), un bassin maritime peu profond comportant des bancs de sable immergés situé dans la partie centrale de la mer du Nord qui, avec les sites adjacents de l'Allemagne et des Pays-Bas, crée un grand site Natura 2000 transfrontalier de plus de 18 000 km². Dogger Bank a été désigné essentiellement en raison de ses habitats de bancs de sable très productifs, qui constituent d'importantes zones de frai et d'alevinage pour de nombreuses pêcheries commerciales. La désignation facilitera la gestion coordonnée de la zone, y compris des efforts conjoints par les États membres concernés aux fins de l'élaboration de mesures appropriées dans le domaine de la pêche.

Les ajouts majeurs dans la région de la mer Baltique sont la désignation par la Suède et la Lettonie de 10 nouvelles zones marines. Ces sites comprennent des habitats de bancs de sables et de récifs qui abritent de nombreuses espèces et constituent des zones d'alimentation vitales pour les phoques et les poissons migrateurs. Les 10 sites couvrent une superficie marine de près de 4 000 km².

Le pays qui a apporté la plus grande contribution par rapport à sa taille est Malte, avec 183 km2 de zones marines à présent désignées, ce qui crée la base nécessaire à un solide réseau marin dans les eaux avoisinantes. Les nouveaux sites marins maltais favoriseront la conservation des herbiers de posidonies et des récifs submergés, et ils offrent un habitat crucial pour le gibbula nivosa, une espèce d'escargot de mer aux couleurs vives, trochidé endémique de Malte.

La plus grande expansion du réseau à terre a eu lieu en Roumanie. 109 sites ont été ajoutés et de nombreux sites existants élargis, de sorte que la superficie totale des sites couvre désormais près de 42 000 km². Les ajouts comprennent un vaste éventail de prairies et d'habitats forestiers riches en espèces et des habitats essentiels pour de nombreuses espèces rares et menacées, dont de nombreuses espèces de chauve-souris et d'amphibiens. Les nouveaux sites roumains de Natura 2000, associés à d'autres sites proposés par la Bulgarie et par la République slovaque, permettent également de mieux protéger la riche faune piscicole endémique du bassin du Danube.

La France a proposé un nouveau site et a augmenté ou ajusté l'aire de 55 sites terrestres existants, ajoutant ainsi 238 km2 à son réseau national Natura 2000. Les extensions de sites les plus importantes, plusieurs milliers d'hectares à chaque fois, concernent les sites "Bois De Paiolive et Basse Vallée Du Chassezac", "Montagne Sainte Victoire" et "L'île Crémieu". Ces territoires se caractérisent par une haute biodiversité dans des milieux forestiers et de prairies.

Notes

Les sites Natura 2000 établis conformément à la directive « Habitats » sont choisis par les États membres en collaboration avec la Commission. Une fois sélectionnés, ils sont officiellement reconnus par la Commission comme « sites d'importance communautaire », comme cela s'est produit dans le cas présent. Le statut officiel des sites se trouve ainsi confirmé et l'obligation de les protéger établie. Les États membres disposent ensuite d'une période de six ans pour mettre en place les mesures de gestion nécessaires et pour désigner les sites comme zones spéciales de conservation.

Source

Details on the new additions to the Union lists of Natura 2000 sites - UE

Auteur

© Communautés européennes, 1995-2013

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de notre-planete.info

2 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Jean-luc Bocquet le 06/12/2012, 12:45
A quand le percement de tunnels pour relier entre eux les différents ilots de nature préservée ?
Le Chassezac est une belle rivière. Un petit barrage histoire de laver vert ?alerte
Arenaria18 le 16/12/2012, 12:23
Je trouve cette initiative très intéressante, de fait qu'il est un peu difficile de tout ériger en aire protégée, le fait d'appartenir à ce réseau, va permettre une protection et une meilleure gestion, sans pour autant s'inscrire dans la protection sous clôche des espaces naturels.
Natura 2000, devrait s'exporter par delà l'europe, il serait très intéressant de créer un réseau habitat naturel mondial, car protéger les habitats naturels impliquerait une protection ciblée et effective des espèces.alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus