^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

1er site français en environnement
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
8 756
Partager
par mail
Dimanche 20 avril 2014, 12 806 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Tchat environnement et sciences

Vous devez être membre du site et connecté
pour afficher le tchat et y participer

Marre de la PUB dans
votre boîte aux lettres ?

Imprimez et collez notre étiquette STOP PUB sur votre boîte aux lettres et respirez !

Sondage Avril 2014

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Le lait : une imposture ?

Dernières actualitésAlerte mailFlux RSS / webmasters

8 756 lectures / 46 commentaires27 novembre 2012, 10 h 26

vache_pie© C. Magdelaine / notre-planete.info

L'industrie laitière internationale est florissante. Partout dans le monde, le lait de vache est vendu comme un aliment sain et naturel, à grand renfort d'arguments marketing. Pourtant, sa production est cruelle et polluante, et les bienfaits de sa consommation sont largement remis en question...

Un drame pour la planète

60% des élevages bovins sont des élevages laitiers. Leur lien avec l'industrie de la viande est très étroit : les vaches « laitières » sont en général « recyclées » après 3 ans et abattues pour leur « viande de bœuf » (ou autre morceau pour lequel une race « à viande » n'est pas indiquée) qui, de moindre qualité, sera convertie en steaks hachés ou destinée à l'alimentation animale. Or les conséquences directes et indirectes sur l'environnement de ce type d'élevage sont dramatiques pour la planète et ses habitants : émission de gaz à effet de serre, surconsommation d'eau, pollution des nappes phréatiques, déforestation...

Le sort des veaux

D'un point de vue éthique, l'élevage laitier pose aussi de nombreux problèmes. Car pour qu'elles produisent suffisamment de lait, les vaches « laitières » doivent mettre bas un veau tous les ans, dès l'âge de 2 ans. Elles sont en général inséminées artificiellement trois mois après avoir vêlé. Les veaux leur sont retirés rapidement après la naissance, engendrant un stress énorme autant pour la mère que pour son petit. Pour ce dernier, l'avenir est bien sombre : future vache laitière ou élevé en batterie pour sa viande, quand il n'est pas « simplement » éliminé, sa courte existence ne sera que souffrances, stress et privations.

Une sélection problématique

Pour parvenir à une production toujours plus importante, les vaches laitières sont sélectionnées génétiquement depuis cinquante ans. Des 4 litres par jour nécessaires à nourrir un veau, certaines sont ainsi passées à près de 30 litres ! Aujourd'hui, en Europe, 50% d'entre elles sont issues de cette sélection qui a aussi entraîné l'accroissement de leur taille. Résultat : les structures d'élevage actuelles – le plus souvent en stabulation à logettes ou entravées – ne sont plus adaptées... Et leurs problèmes physiques, comme les boiteries, se multiplient car leur squelette a du mal à supporter leur nouvelle corpulence. En outre, leurs pis débordants de lait sont trop lourds et trop volumineux, ce qui provoque un écartement des membres postérieurs et des lésions au niveau des pieds. Les mastites et les problèmes de vêlage sont également courants... Leurs conditions de vie sordides et problématiques, d'un point de vue à la fois éthique et sanitaire, ont été pointées du doigt dans un rapport publié par l'EFSA[1] en octobre 2009.

Le lait dangereux pour la santé ?

Si ces élevages sont en partie subventionnés par l'État avec nos impôts, le lait ne fait pourtant pas l'unanimité des scientifiques. Les recommandations de trois à quatre laitages quotidiens, subventionnées cette fois par l'UE, pourraient même être criminelles. Outre les différentes intolérances au lactose – majoritaires en Asie où la filière est en train de s'implanter – et autres diabètes précoces identifiés chez les jeunes enfants consommateurs de lait industriel, le lait serait source de problèmes de santé à long terme. Dans tous les cas, les arguments incitant à sa consommation sous des prétextes sanitaires seraient hautement fallacieux. 75% des humains ne digèrent pas le lait. Ce qui est naturel pour des adultes, appartenant qui plus est à une espèce différente de celle qui le produit ! En trop grande quantité, il abaisse notre niveau de vitamine D. Quant au calcium, l'eau, les légumes et les amandes en contiennent suffisamment. Si, à cela, on ajoute les dérives dans la qualité du lait liées à la sélection génétique et à l'IGF-1, similaire au facteur de croissance humain et qui induit une multiplication irraisonnée des cellules, on comprend que le lait pourrait rapidement devenir cancérigène... si ce n'est déjà le cas[2].

Agir : ce que vous pouvez faire

En diminuant votre consommation de lait et en choisissant des produits laitiers bio, vous agissez pour l'environnement et protégez votre santé, tout en contribuant à de meilleures conditions d'élevage pour les vaches laitières...mais des veaux continueront à mourir. Vous pouvez donc privilégier des produits laitiers à base de soja bio, qui seuls permettent de protéger à la fois la planète des gaz à effet de serre, les vaches, les veaux, et votre santé !

Notes

  1. Autorité européenne de sécurité des aliments.
  2. Susanna C. Larsson, « Milk and Lactose Intakes and Ovarian Cancer Risk in the Swedish Mammography Cohort », The American Journal of Clinical Nutrition, vol. LXXX, n° 5, novembre 2004, pp. 1353-1357.

Auteur

One Voice

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de notre-planete.info

46 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Commentaires 1 à 25 sur 46

avatar brindavoine - 27/11/2012, 11:19

Encore une fois les puritains frappent. Le problème n'est pas le lait ( bouh caca, un produit animal... là est la vraie peur des intégristes) mais les systèmes industriels de production.
Et d'utiliser l'éternel amalgame sur le lait produit toxique car inassimilable par une partie de la population mondiale ( à noter que les populations d'europe occidentale ont le taux de tolérence au lait cru le plus fort du monde avec les populations de type Massaï par exemple).
OUI CERTAINS humains ne peuvent boire du lait NON TRANSFORME , mais tous peuvent manger des yaourts ou des fromages...
Je me demande ce qui motive ainsi cette secte de coincés qui manipulent les informations scientifiques pour rendre tabou un des produits nutritif, culturel et source de plaisirs des plus forts dans notre civilisation... il m'arrive de croiser quelques fois ces tristes sires, aux regards d'allatolah frustrés... ils me font bien plus peur que les vaches...
( peuvent-ils ces intégristes nous communiquer les résultats des pathologies enregistrées par une des populations les plus vigoureuses de la planete... et qui ne se nourrit presque exclusivement de lait: les Massaï... j'attends)alerte

avatar TERRASI - Les Salles du Gardon (Gard) - 27/11/2012, 11:31

De nombreux spécialistes de médecine naturelle, tel que Robert MASSON, naturopathe très connu, et diététiciens, déconseillent fortement le lait de vache - à plus forte raison celui provenant de l'élevage industriel pour les ignobles conditions d'élevage et les risques décrits dans votre article. En effet, comment notre organisme peut-il réagir bien après l'absorption d'aliments provenant d'animaux qui ont tant souffert ? On ne peut parler de bienfaits provenant d'aliments issus de l'harmonie naturelle ... et nous ne sommes pas que des corps matériels, mais aussi une énergie vibratoire sensible aux basses et hautes fréquences. Par contre, Robert MASSON déconseille aussi fortement le lait de soja. D'ailleurs, un petit tour sur internet avec les mots clés "méfaits du soja" apporte une large documentation sur la question. Quand l'alimentation humaine n'est plus naturelle (lait maternel par exemple), on assiste à d'inévitables dérives dont on peut s'interroger sur les effets possibles sur notre équilibre physiologique et énergétique.alerte

avatar TERRASI - Les Salles du Gardon (Gard) - 27/11/2012, 11:37

Mais Brindavoine, les Massaï ne se nourrissent pas de lait de vache torturées par l'industrie, mais du lait de leurs chèvres qui bénéficient de leurs attentions et affection, qui vivent en liberté et se nourrissent naturellement, et non de bouillie agrémentée de farines animales, d'OGM, d'antibiotiques ou d'hormones de croissance (pouaaahhh !!!)servies d'autorité aux animaux de l'élevage industriel. Et ces bienheureuses chèvres - ainsi que leurs petits - ne subissent pas non plus le stress de l'enlèvement de leur progéniture dès la naissancealerte

avatar brindavoine - 27/11/2012, 11:40

quel est l'impact d'une consommation massive de soja, même bio venant de contrées situées à des milliers de km? sans parler de l'impact sanitaire... car le lait de soja est loin d'être blanc bleu...
encore une fois, faisons bien ce que nous savons bien faire... il est sur que tous les excès sont nocifs et que nous mourrons tous d'avoir vécu... choisissons le plaisir et le respect, vive le camenbert!!!!alerte

avatar HERMET - ST MAUR DES FOSSES - 27/11/2012, 11:44

A la base, le lait d'origine animal n'est pas adapté à l'humain, mais au bébé de l'animal. L'humain n'a pas les enzymes nécessaires à sa digestion. L'humain devrait avoir majoritairement une alimentation végétarienne.alerte

avatar Mourad Ilman - 27/11/2012, 12:01

On trouve pleins d'infos sur les quantités de viande qu'il faut manger par semaine, les quantités de produits laitiers à consommer par jour etc ... Du coup on se retrouve complétement perdu quand vous dites qu'il faut supprimer la viande, le lait, les yaourts ...
Il faudrait créer un document qui ferait le point entre ce que l'on peut, ce que l'on doit manger et qui prend en compte la production industrielle de l'aliment, la souffrance animale et surtout la réponse aux carences si on ne consomme pas ces produits ...
Vous parlez de ne pas boire de lait sauf s'il est bio (est-ce que les éleveurs bio sont plus soucieux du ben-être de leurs bêtes ??? j'en doute).alerte

avatar René Voujeaucourt - 27/11/2012, 12:10

Je ne vois pas ce que le bio vient faire là dedans. Le bio n'empêche pas l'élevage industriel. et que dire des agriculteurs de montagne qui n'ont survécu que grâce au fromage? Bref une fois de plus un discours extrémiste, et un amalgame de plus.

TERRASI

Les Masaï saignent leurs vaches pour en boire le sang, ça leur apporte de la protéine sans avoir besoin de tuer leurs animaux.alerte

avatar jen london - 27/11/2012, 14:07

faites le test: arrêter le lait et dérivés pendant au moins 3 semaines. je ne suis ni pour ni contre, je dis simplement qu'il faut arrêter le savoir de 2nd main, et tester pour soi-même, et ecouter son corps et son for intérieur. that's all.alerte

avatar Jean émar - 27/11/2012, 14:46

ce que l'on oublis de dire c'est que l'industrie laitière ce fournie chez lez petits éleveurs majoritairement, alors bien sur il y a des dérapages, le fric est la pour aider les dérapages, boire du lait n'est pas nocif en soit, mais comme tout c'est l'abus qui est nocif, quant a l'argument que le lait c'est pour les veaux c'est du bidon, un humain ne boit certainement pas la même quantité qu'un veaux, un veau boit de 10 a 25lt de lait par jour selon son age, vous pouvez en boire autant ? je ne pense pas
perso je boit très peut de lait voir pas du tout, mais je consomme des fromages au lait crue, du beurre (quant on voit le désastre pour la planète avec l'huile de palme ben camembert (sourire), et des yaourt maison, je n'ai pas encore le coup de main pour le fromage blanc, de plus en plus mes dessert lactés son maison, crème caramel, chocolat etc. alors comme tout regardez les étiquettes pour acheter du lait de nos régions, et remettez vous a la cuisine, bien gérer ça ne coûte pas plus cher et ça ne prend pas beaucoup de temps
pour la douleurs du veau et de la vache lors de ça séparation oui il y a une déchirure, mais ne dure pas très longtemps les animaux n'ayant pas les mêmes sentiments parentaux que les humains, d'ailleurs chez les animaux l'infanticide et le parricide est courant,

un camembert au lait crue avec un verre de cidre brut hummmmmm
un morceau de conté avec un verre de vin jaune hummmmmmmmmmmmalerte

avatar Simone Kirk membre premium - 27/11/2012, 16:10

Edifiant! Je vais dorénavant privilégier le lait bio, malgré son prix...alerte

avatar Jean émar - 27/11/2012, 16:40

attention le lait bio peut venir de chine avec les risques que cela comporte, bien lire les étiquettes, et comme la dit René Voujeaucourt le bio n'empêche pas l'élevage industrielalerte

avatar Romain - 27/11/2012, 18:01

Bonjour à tous

Ce qui me perturbe dans cet article sans pour autant que je m'affole, ce sont les effets à long terme. Je bois du lait tous les matins depuis que je suis né...

Vous comprendrez certainement le doute que je peux avoir concernant le lait industriel par rapport aux arguments décrits dans cette article?

Pensez vous que je dois réduire ma consommation du lait le matin?
Pour information je bois un bol de lait chaque matin (soit 40cl environ)alerte

avatar Jean-luc Bocquet - 27/11/2012, 20:18

Moralité :
Dans l'intérêt supérieur de la planète, remplaçons la bouteille de lait cru par la chopine.
Désolé ! C'est tout ce que j'ai trouvé à dire.alerte

avatar Jean-luc Bocquet - 27/11/2012, 20:29

Plus sérieusement : Du lait comme de toute chose : L'excès de consommation est un défaut.alerte

avatar Beurk ! Saint-Lô - 27/11/2012, 20:52

Allergique au lait (de vache pour le moins), je confirme qu'on peut vivre sans.
Pour ce qui est des conseils en bas de page (le soja), je doute aussi que ce soit LA solution.

Il n'est pas anormal pour un adulte de ne pas supporter le lait de vache.

Un chocolat dilué dans de l'eau chaude est délicieux !alerte

avatar Orion - 27/11/2012, 21:54

Le bio peut être industriel,c'est à dire également dénaturé.Pour échapper aux grands groupes commerciaux ,l'idéal serait lorsqu'on le peut de favoriser le producteur local.Quant à la nocivité du lait ,la consommation de lait de chèvre ou de brebis semble de pas causer d'encrassement ou d'éventuelles pathologies.
Encore ici doit primer la prudence et la mesure ,sans condamner de manière absolue.Le problème principal est bien un mode de production.
Je rappelle que le monde végétal procure des protéines variées pouvant très bien remplacer viandes et sous-produits animaux.alerte

avatar euridice13 - 27/11/2012, 22:00

On peut aussi boycotter le lait, tout simplement. On peut faire maison de délicieux laits végétaux. Perso, c'est le lait d'avoine que je bois, je le fais moi-même. Voici la recette pour 1litre : 100g de flocons d'avoine, 1litre d'eau.... c'est tout ! Faire tremper au moins 4 heures l'avoine dans de l'eau. Jeter l'eau de trempage et remettre 1 litre d'eau pure. Faire bouillir à petit feu pendant au moins 40mn. Laisser refroidir, mixer, filtrer et mettre en bouteille de verre au frigo... et voilà ! C'est économique, délicieux et anti-cholestérol. Avec ce qui reste dans la passoire, on peut faire des galettes de céréales super bonnes.... Vous pouvez aussi faire du lait avec des amandes et autres céréales. Allez trouver des recettes sur le net. Voilà, vous n'avez plus d'excuses.... Si on veut arrêter l'exploitation animale, ça doit venir de nous, les consommateurs.alerte

avatar Zor Jean Rouen - 27/11/2012, 22:26

Un article affligeant qui génère des commentaires affligeants.
C'est vraiment tout ce que je trouve à dire.alerte

avatar pancha argentine - 28/11/2012, 03:17

cela n'est quand meme pas si difficil de changer ses habitudes quand on prend concience des risques pour sa sante ,et le mal que l'on fait ¿le reste suit ,trouver comment remplacer les produits laitiers ,il ne s'agit meme pas de remplacer mais de changer d 'habitudes .je me sent bien mieux en plus....je vous souhaites au moins de vous offrir gratuitement ce luxe d'essayer.....alerte

avatar cib Nice - 28/11/2012, 08:26

bonjour,

je suis étonnée qu'il ne soit pas mentionné le lait UHT. En effet, beaucoup de gens croient être allergiques au lait. ils le sont au lait UHT, qui est homogénéisé.
Le lait cru bio ne doit pas poser de problèmes.Et bien sûr, quand on parle de bio, il faut savoir quelle sorte de bio. SI je doute du bio du supermarché, je ne doute pas du lait bio de mon magasin bio dont je peux suivre la traçabilité... Lait bio et frais, bien sûr, car le lait bio stérilisé suit lui aussi un traitement d'homogénéisation. Quand on achète du lait, il faut qu'une couche de crème se forme au-dessus du lait. Comme à l'époque de nos grands-mères, vous pouvez alors récupérer la crème ou bien remuer le lait pour la mélanger...alerte

avatar mathusa - vosges - 28/11/2012, 10:40

je suis végétarienne, et tendance végétalienne, ce qui veut dire que je mange encore des sous produits animaux (lait, oeufs, beurre) et je sens intérieurement que la solution pour moi serai de m'en passer ! indépendamment de cet article qui est édifiant !
 La façon la plus efficace de combattre un système (ou un mode de vie ou une mode) qui ne nous convient plus n'est pas de lutter contre lui mais de s'en désintéresser et de ne plus l'alimenter...
Nous avons plein de ressources, ayons le courage d'agir selon notre coeur et non selon les diktats de l'argent.alerte

avatar kilhoo - 28/11/2012, 11:47

Un article qui parle des conséquences d'une industrie qui veut toujours plus d'argent... mais le temps de lire l'article, je n'ai vu pas moins de 5 bannières de publicité sur la même page qui n'ont, pour la plupart rien à voir avec le bio, mais bien des grandes société...
Bref c'est pas un article comme cela qui me fera arrêter de boire du lait de vache.alerte

avatar Christophe Magdelaine - 28/11/2012, 12:28

kilhoo : si vous souhaitez ne plus subir la publicité de ce site, vous pouvez nous soutenir financièrement :
http://www.notre-planete.info/services/membres/membre_premium.php
Malheureusement, pratiquement aucune entreprise éthique / bio n'a les moyens de faire de la pub. Et malheureusement, seule la pub nous permet de vivre de notre travail...alerte

avatar kilhoo - 28/11/2012, 13:47

Même si "pratiquement aucune entreprise éthique / bio n'a les moyens de faire de la pub", vous faites quand même de la publicité pour des grandes société de vêtements (naf naf, 3 suisses) qui utilisent principalement du coton (on connait les conséquences de la culture du coton)...
Je pense qu'avec 14 000 visites par jour, vous avez largement les moyens de "vivre de votre travail".
Prenez donc d'avantage exemple sur wikipédia!alerte

avatar Christophe Magdelaine - 28/11/2012, 14:02

kilhoo : manifestement vous n'avez aucune connaissance et compétence concernant la monétisation d'un site web et la gestion des annonceurs...

Wikipédia fait des appels aux dons tous les 15 jours pour ne pas fermer... Et c'est le 6e site mondial, notre-planete.info est à la 50 000 e place !

Ce n'est pas le sujet ici, si vous voulez je veux bien prendre le temps de vous expliquer sur le forum :
http://www.notre-planete.info/forums/forum.php?id=31

Mais si je peux me permettre, évitez d'affirmer et de croire des choses sans savoir. C'est une question d'intelligence et des respect pour le travail des autres.alerte

Commentaires 1 à 25 sur 46

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus