^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

1er site français en environnement
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
16 887
Partager
par email
Lundi 21 avril 2014, 18 045 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Tchat environnement et sciences

Vous devez être membre du site et connecté
pour afficher le tchat et y participer

Marre de la PUB dans
votre boîte aux lettres ?

Imprimez et collez notre étiquette STOP PUB sur votre boîte aux lettres et respirez !

Sondage Avril 2014

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

L'ONU annonce une crise alimentaire mondiale pour 2013

Dernières actualitésAlerte mailFlux RSS / webmasters

16 887 lectures / 82 commentaires15 novembre 2012, 15 h 31

ble1© C. Magdelaine / notre-planete.info

L'ONU met en garde la communauté internationale contre l'imminence d'une crise alimentaire globale pour l'an prochain qui commence dans... un mois ! The Guardian est le premier quotidien britannique a divulguer l'atterrante nouvelle. Cette famine sera induite par un indice incontournable, celui des réserves mondiales de céréales qui ont atteint des niveaux de production dangereusement bas.

Une crise dans la crise, la famine pour certains, la déroute pour d'autres, la spéculation pour quelques-uns : c'est bien le début de la vie invivable qui sera celle d'une humanité trop nombreuse sur une planète exsangue et soumise au chaos climatique. 2050 : il y aura plus à souffrir qu'à choisir.

La sécheresse qui a sévi cet été aux Etats-Unis - la pire depuis plus d'un demi-siècle - n'est pas étrangère à la menace de prochaines restrictions alimentaires, lesquelles feront les choux gras des maîtres chanteurs de la finance en matière d'opportunisme et de spéculation. Cette sécheresse nord-américaine et le grave déficit en pluies qui a touché la Russie et toute la région de la mer Noire ont déjà favorisé un emballement des cours du maïs et du soja. Cette hausse des denrées alimentaires de première nécessité engendrera très probablement des troubles et des conflits armés dans plusieurs contrées du monde, celles les plus sensibles en matière de souveraineté alimentaire, avertit encore l''ONU.

« Les réserves mondiales de céréales sont si dangereusement basses que les phénomènes météorologiques les plus extrêmes des États-Unis ou d'autres pays exportateurs d'aliments pourraient déclencher une crise alimentaire majeure au cours de l'année prochaine ». Ce niveau n'avait jamais été aussi bas depuis 1974, a indiqué Abdolreza Abbassian, économiste senior de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture.

« Nous avons moins produit que ce que nous consommons. C'est pourquoi les stocks sont en cours diminuent ». « Les approvisionnements et les réserves à travers le monde sont à un niveau très bas, ce qui ne laissera aucune place pour les imprévus l'année prochaine », a déclaré encore Abdolreza Abbassian. Par ailleurs, la FAO avertit qu'en 2012, plus de 870 millions de personnes ont souffert de la faim dans le Monde. Au Moyen Orient et en Afrique, la crise alimentaire s'est déjà aggravée considérablement.

Selon l'avis éclairé de Lester Brown, président du Earth Policy Institute : « On ne peut plus se fier au climat et la demande en nourriture croît tellement vite que la rupture est inévitable, à moins que des mesures urgentes ne soient prises immédiatement » ; « Les pénuries alimentaires ont détruit des civilisations antérieures. Nous sommes sur la même voie. Chaque pays devra maintenant se débrouiller par lui-même. Le monde vit chaque année comme s'il s'agissait de la dernière », écrit Lester Brown dans son nouveau livre « Full Planet, Empty Plates ».

Encore une fois et sur un taux plus prononcé, le monde a vécu à crédit comme si la planète était rechargeable et comme si nous pouvions surexploiter les ressources sur un taux usuraire. En effet et pour la sixième fois en onze ans, le monde a encore consommé plus d'aliments qu'il n'en a produit, principalement en raison des conditions météorologiques extrêmes qui ont sévi dans les grands pays exportateurs d'aliments. Oxfam a déclaré la semaine dernière que les prix des denrées de base, notamment le blé et le maïs, pourraient doubler dans les vingt prochaines années, entrainant des conséquences désastreuses pour les populations surnuméraires et démunies qui consacrent la part la plus importante de leurs revenus au budget alimentaire.

« Nous entrons dans une nouvelle ère de hausse continue des prix alimentaires et la faim dans le monde va se propager ». « La géopolitique de la nourriture éclipse maintenant la géopolitique du pétrole », explique encore Brown qui conclut de la sorte : « Les menaces les plus urgentes de ce siècle sont le changement climatique, la croissance démographique, la pénurie d'eau et la hausse des prix des aliments ».

Selon Jean Ziegler, vice-président du Comité des Droits de l'Homme des Nations unies, tel est le terrible portrait de la faim dans le monde : un enfant meurt de faim toutes les cinq secondes ; ce sont au total 57 000 personnes qui meurent de sous-alimentation chaque jour ; il y a aujourd'hui un milliard d'êtres humains qui souffrent de ce mal ; sur les 70 millions de personnes qui meurent chaque année, 28 millions, soit près de la moitié, décèdent de la faim ou de ses complications ; le continent asiatique est le plus concerné en terme de quantité : 650 millions de personnes sont touchées par la faim ; en Inde, 450 millions d'habitants sont gravement sous alimentés sur 1,3 milliard d'habitants ; en terme de proportion à la population, c'est l'Afrique qui est le plus atteint par ce mal avec 37,2 % de la population continentale.

Cette situation s'explique par le système capitaliste qui régit le monde. La spéculation sur les produits de bases (riz, blé et maïs) dans les bourses agricoles fait grimper leurs prix, jusqu'à 61 % pour le maïs et 93 % pour le riz. Au final, les spéculateurs font des profits astronomiques et les plus démunis ne peuvent plus se procurer ces produits, devenus trop onéreux.

Pour limiter les dégâts et jouer les prolongations d'une humanité déjà victime de sa surpopulation, il faudrait mettre un terme au dumping agricole, abolir la dette extérieure et interdire la spéculation sur les produits de base.

Tout au contraire et depuis ces derniers temps, des firmes transnationales investissent dans les pays les plus pauvres en privant les paysans des terres fertiles qui sont celles de l'agriculture vivrière, donc d'une certaine indépendance alimentaire familiale.

Au vu de ce qui nous attend, il n'est pas exagéré de penser que la meilleure façon d'aimer les enfants est désormais de ne plus en faire.

Auteur

avatar Michel Tarrier

82 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Commentaires 1 à 25 sur 82

avatar Jean émar - 15/11/2012, 15:57

allez y continuez a faire peur, ça fait les choux gras des spéculateurs
a titre indicatif pour 2012 l'union européenne a inondé de farine et autre préparation céréalière comme les pâtes les association caritative, a tel point que les bénéficiaires n'en voulais plus (pour la farine)

oui notre monde est malade, malade d'égoïsme et de bêtise au vue des millions de tonnes de nourriture gâché
il ne suffit pas de faire peur car c'est contre productif et incite bon nombre d'entre nous a stoker et spéculer, il faut éduquer, pas dans les pays en voie de développement mais dans les pays développés
si non pour la fin je suis d'accordalerte

La cigogne - terrien - 15/11/2012, 16:16

Message supprimé par la modération le 15/11/2012 à 16:47. Motif : diffamation.

avatar Michel Tarrier - 15/11/2012, 16:22

Une crise dans la crise...
Il faudrait avoir bien vilain esprit pour faire encore des enfants, ou alors les détester tant que l'on resterait indifférent à la vie invivable qui les attend... Déjà, la nôtre est de plus en plus pourrie. Quant à l'ombre d'un espoir en votant encore, alors là, il faut en trimballer une sacrée couche !

Réponse à la cigogne : celles que je croise dans mes voyages au Maroc vivent et se nourrissent sur les poubelles. Si vous pensez que ce site ne roule pas pour la vérité mais manipule, changez de pseudo ou rejoignez vos soeurs sur les immondices. C'est tout ce qu'il leur reste dans la plupart des contrées qu'elles fréquentent. C'est un exemple. Idem si vous vous êtiez appelé cormoran.alerte

avatar marcantigroccs Poiters - 15/11/2012, 16:27

Bravo Michel 150%avec toi
Faire des enfants tue..................
cela n'a jamais été autant réalistealerte

avatar La cigogne - terrien - 15/11/2012, 16:29

@ Michel Tarrier : il y a longtemps que je ne fais plus partie de votre "club de démoralisateurs" si vous croyez faire avancer la machine avec un surplus d'idées noires, libre à vous, mais, il est tellement facile de surfer sur les malheurs du monde, bien au chaud devant votre PC, c'es "sifacil" surtout pour en vivre à l'aise en vendant des bouquin ?!alerte

La cigogne - terrien - 15/11/2012, 16:33

Message supprimé par la modération le 15/11/2012 à 16:47. Motif : diffamation.

avatar Michel Tarrier - 15/11/2012, 16:39

Mais ma pauvre cicogne, qui t'oblige à souffrir ici avec nous, les pessimistes réalistes ? Il existe des sites pour imbéciles heureux. La vie anormale des gens normaux, tu connais ? Même tes potes écotartuffes, YAB et Hulot, sont entrés dans la critique la plus noire et la remise en question.Pour le fric, je te rassure, les causes radicales (dénatalité, végé...) n'intéressent que peu de monde et mes éditeurs ont tous fait faillite. Les porteurs de mauvaises nouvelles ne sont jamais les bienvenus... Tu peux revoir tes fiches haineuses. Basta. Tchao pantin.alerte

avatar Michel Tarrier - 15/11/2012, 16:42

« La prophétie de malheur est faite pour éviter qu'elle se réalise ; et se gausser ultérieurement d'éventuels sonneurs d'alarme, en leur rappelant que le pire ne s'est pas réalisé, serait le comble de l'injustice : il se peut que leur impair soit leur mérite. »
Hans Jonasalerte

avatar Jean émar - 15/11/2012, 17:07

michel vous retardez un peu je pense
il y a déjà quelque temps que les cigognes blanches ne ce nourrissent plus dans les décharges, mais on réappris a ce nourrir elles même
et bien non, si je suis d'accord sur la décroissance de la population je ne suis pas d'accord sur a spirale de la peur qui n'amèneras que haine et désespoir, meme si il faut rester lucidealerte

avatar Manso - 15/11/2012, 17:11

Si cette crise alimentaire n'intervient pas dans un mois, elle sera pour dans un an, voire 10; mais de toute façon, nous n'y échapperons pas : on ne peut croître indéfiniment dans un monde fini...alerte

avatar René Voujeaucourt - 15/11/2012, 17:21

-Il faudrait avoir bien vilain esprit pour faire encore des enfants,-

Tarrier étale une fois de plus son idée fixe sans se rendre compte que le problème n'est pas là. Mais peut on demander à un extrémiste d'avoir une attitude réfléchie et rationnelle ?alerte

avatar Marc Moulin - 15/11/2012, 18:31

Le 22 juillet j'avais déjà mis un article sur le forum à ce sujet.
J'en déduis que l'ONU confirme cette crise alimentaire à venir .....alerte

avatar Yves Jacquot - 15/11/2012, 18:39

Il est indéniable que la famine frappe de plus en plus de gens et de même elle s'accélère d'autant plus vite que de nombreuses personnes sont spoliées de leur terre par des compagnies internationales et que de ce fait ces populations viennent accroître la liste des victimes.Il ne faut pas faire l'autruche,la façon dont on consomme chez nous tue ailleurs alors il faudrait peut être revenir à des modes de cultures plus locales et à faire attention à ne pas surconsommer et gaspiller,mais là c'est une autre histoire je pense que des articles de ce genre sont utiles et ouvrent les yeux même si certains préfèrent ne pas savoir!C'est à chacun de se remettre en question et de faire attentionalerte

avatar Jean-luc Bocquet - 15/11/2012, 18:42

Cessons de critiquer le système capitaliste car il est un moindre mal. C'est lui qui, en fin de compte, permet de nourrir le monde.
Il est utile peut-être de rappeler à certains, ou de l'apprendre à d'autres que par exemple du temps de l'ex URSS et du pacte de Varsovie la Pologne ne produisait plus rien alors qu'elle dispose d' immenses étendues de terres cultivables.
Salaires de fonctionnaires payés, il n'y avait même plus assez d'argent pour se payer les pièces de rechange des Massey Ferguson...
Pourquoi les camarades malgré eux auraient-ils cultivé les terres collectives quand il était beaucoup plus lucratif de le faire pour eux-mêmes dans leurs petites parcelles autorisées ?
Il n'y avait pas de bourse dans ces pays étatiques idylliques...
A ce propos, en matière de cultures il faut faire une distinction et ne pas mettre tout le monde dans le même panier, même si la filière agricole du producteur au consommateur est vaste.
Qu'y a-t-il en effet de commun entre une exploitation agricole occidentale, dont le patron est connecté aux dures réalités climatiques, en prise directe avec les éléments, se colletant à longueurs de journées aux parasites, (dont certains fonctionnaires ) et une firme produisant des produits phytosanitaires ou même la bourse de Chicago ?
Continuons à survoler chaotiquement les paysages oniriques de notre ami Michel.
Il va donc y avoir une crise alimentaire. Pas besoin d'être devin pour le prédire . Ça arrivera tôt ou tard. La faute en sera peut-être aux êtres humains, à une éruption volcanique comme celle du Tambora en 1815 ou à toute autre cause. C'est une réalité que les réserves mondiales ne sont pas grosses.
Ce n'est pourtant pas une raison pour incriminer toujours les mêmes :
Nous, avec notre système de vie occidental
Mais enfin Michel, personne n'oblige personne à être statique devant l'adversité !
Tenez, à partir de maintenant, puisque nous voilà prévenus, j'imagine que chacun (Michel le premier) va remettre en culture son bout de pelouse. Des poireaux à la place du ray gras... Des pommiers remplaçant les thuyas... Un poulailler implanté à côté de la piscine et un élevage de carpes dans la pataugeoire estivale... Quant au temple à Haré Khrishna ( barbecue) on l'aura démoli. Interdit par la convention de Genève sur les génocides animaux...
Non ?
Alors circulez, y'à rien à voir.
Alors comme ça le prix des céréales pourrait doubler.
Pourquoi pas ? (de Charcot bien entendu...) Il est au fond de l'eau ? Ce n'est pas la peine pour que nous en fassions autant.
Aussi, pour ceux qui seraient intéressés, je signale qu'il existe des machines à pain. Sachant qu'avec un kilo de farine bio ou pas, on fait 1kg 350 de pain, je vous laisse calculer.
Ça coute combien le Kg de farine 65 bio chez carrefour ?
0.81 euro !
Quoi !
Ben c'est pas cher le kilo de pain ma bonne dame !
C'est même automatique la machine j'espère !
Ben non voyez vous. Il faut se bouger l'oignon...
Hé ! On fait aussi de bonnes brioches, mais là on entre de plein fouet dans la lutte des classes. Vous comprenez : la valeur ajoutée !
Et oui Michel Tarrier, la nature humaine c'est ça... Une propension au farniente... Faut pas accuser les vilains capitalistes, car ces méchants ce sont nous...
Le farniente maintenant : Des obsédés de moto verte le weekend la poignée dans le coin dans les bois, des indignés le lundi à la vue du compte en banque en déliquescence...
Abolir la dette extérieure :
Ben voyons.
Mais si on l'abolit, promis juré, les pays graciés n'en feront plus ? Ça va être emmerdant pour acheter des armes ! Comment vont-ils payer ?
Et la Russie, si mal en point comment va -t-elle faire avec ce manque à gagner ?
Elle va se rattraper sur le prix du gaz ?
Et les camarades chinois aux dirigeants si riches, il vont bloquer les exportations de riz ?
Et nous ? Et nos régimes de Sécu. Qui les financera ?
Di Diou de Di diou de Di Diou de Di Diou Michel !
Tu déconnes ou pas ?
On n'aura même plus les moyens de lire ta prose car on ne pourra plus se payer des ordinateurs !
Dis Michel : Tu ne vas pas nous faire ça tout de même ?
Pitié !
Et si on ne fait plus d'enfant, qui va tenir la canne de Papy ?alerte

avatar Ragnar - 15/11/2012, 19:11

"la meilleure façon d'aimer les enfants est désormais de ne plus en faire"

Et de même vous pensez sans doute qu'une bonne petite guerre pour exterminer les 3/5 de la population est LA solution pour sauver la planète!

Mais entre la contraception et l'avortement, qui fait encore des enfants?
Pas vous sans doute!
Mais sur quelle planète vivons-nous?

Manifestement l'intelligence qui, d'après Marcel de Corte en 1987, était en péril de mort, est aujourd'hui totalement défunte!alerte

avatar Michel Tarrier - 15/11/2012, 20:08

"La peur est un détonateur qui déclenche le salut." (Konrad Lorenz)alerte

avatar Zor Jean Rouen - 15/11/2012, 20:14

Tarier est ce qu'il est. On ne le changera pas ! Il fait partie des deux écarts types d'une population que l'on devrait laisser de côté, pour avoir confiance. Les puristes m'excuseront, je shématise. Non, l'infamie c'est de publier ce type dans un blog qui se veut humain.alerte

avatar Marie - 15/11/2012, 20:18

On peut manger aussi moins de viande car une trés importante partie des céréales sont cultivées pour les animaux de boucherie... ET LA !!! on pourrait nourrir toute la planète sans problème.alerte

avatar La cigogne - terrien - 15/11/2012, 20:24

La vérité est donc synonyme de diffamation suivant ces "Messieurs" ??alerte

avatar René Voujeaucourt - 15/11/2012, 21:36

Jean-Luc Bocquet

-Cessons de critiquer le système capitaliste car il est un moindre mal. C'est lui qui, en fin de compte, permet de nourrir le monde.-

C'est totalement faux, bien au contraire le système capitaliste n'a pour effet que d'augmenter les inégalités. Je passe sur le reste de votre blabla.alerte

avatar Yves Betat - 15/11/2012, 22:58

Mais le problème majeur n'est pas la faim dans le monde mais c'est celui de l'eau, la source de toutes les vies. Si aridité il y a, aucune chance d'avenir pour les végétaux, le bétail, et en final pour nous autres piètres humains - irrémédiablement. Commençons par traiter ce sujet, svp.alerte

avatar Christophe Magdelaine - 15/11/2012, 23:22

La cigogne - terrien : justement, vos affirmations sont diffamatoires car infondées, totalement fausses et publiques. Quand on ne sait pas on se tait, surtout lorsque vous insultez des personnes que vous ne connaissez absolument pas en faisant des raccourcis grotesques et puérils.
A ce titre, votre adresse IP et vos propos ont été conservés pour une éventuelle poursuite judiciaire.alerte

avatar Jean émar - 15/11/2012, 23:32

de toute manière Michel tarrier est un adepte du fascisme malthusien, avec les extrémiste il n'y a rien a faire juste a les combattrealerte

avatar RAFA22 LAUSANNE - 16/11/2012, 01:22

Arretons de critiquer à tout va, il n'y pendant ce temps jamais eu aussi peu de pauvre sur la planète. Regardons les bonnes choses égalementalerte

avatar HERMET - 16/11/2012, 08:04

Ce système capitaliste sauvage, qui réduit tout à l'état de marchandise, profite qu'à une minorité, tandis que le reste a les miettes, voir même pas !alerte

Commentaires 1 à 25 sur 82

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus