^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
7 878
Partager
par email
Mercredi 23 juillet 2014, 1 243 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Sondage Juillet 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

La savane africaine bientôt recouverte de forêts ?

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualités

7 878 lectures / 14 commentaires11 septembre 2012, 16 h 09

savane_secheSavane arborescente en saison sèche - Bénin
© Yoann Lombard

Une nouvelle recherche réalisée par des chercheurs provenant de deux instituts de recherche allemands prédit qu'une vaste partie des savanes africaines pourrait devenir des forêts d'ici 2100.

Dans leur article paru dans la revue Nature, Steven Higgins de l'université Goethe de Francfort et Simon Scheiter du centre de recherche sur la biodiversité et le climat (BiK-F) de Francfort indiquent que la fertilisation par le dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique contribue à l'augmentation de la couverture forestière en Afrique.

La végétation et les arbres diffèrent fondamentalement dans leur réaction aux températures, à l'apport en CO2 et aux incendies, et ne cessent de lutter pour dominer cette écorégion.

Auparavant, ces changements de dominance se déroulaient sur de longues périodes de temps mais la rapidité des changements atmosphériques actuels bouleversent la donne.

Une fois une certaine concentration de CO2 dépassée, les savanes évoluent vers des forêts. Toutefois, chaque savane possède son propre seuil critique, ce qui signifie que chaque environnement changera à plusieurs reprises. Cela permet de réduire le risque de changements simultanés drastiques pour les savanes.

La majorité des études expérimentales menées sur les plantes ne montrent pas une forte réponse à la fertilisation en CO2. Steven Higgins l'explique par le fait que la majorité des études étaient menées dans les écosystèmes du nord ou sur des espèces commercialement importantes.

Il explique que jusqu'à présent, « seule une étude expérimentale a étudié comment les plantes de la savane réagissent aux fluctuations de concentrations en CO2. Cette étude montre que la croissance des arbres de savane s'est amorcée avec l'augmentation des concentrations actuelles de CO2. »

Ces changements au niveau de la végétation sont considérés comme « des changements de régimes catastrophiques » qui peuvent se déclencher par d'infimes variations dans les facteurs régulant le système global. Ainsi, ils sont susceptibles de déclencher une cascade d'évènements se renforçant les uns les autres, forçant le système à évoluer plus rapidement. Connaître le moment où ces systèmes vont évoluer est crucial pour anticiper.

Les conséquences pratiques de cette étude sont considérables. En effet, si cela semble plutôt une bonne nouvelle, les changements en cours sont bien plus rapides que ceux qu'a connu la Terre et ne sont pas forcément souhaitables. 

Par exemple, l'étude a identifié une ceinture au nord de l'Afrique centrale où la suppression des incendies pourrait faire évoluer la savane en forêt. Si l'on souhaite stocker du carbone pour répondre à l'augmentation des concentrations en CO2 dans l'atmosphère, c'est le bon endroit pour le faire.
Cependant, la biodiversité en place, unique dans ces milieux, disparaîtra avec l'apparition de la forêt.

Finalement, les changements de la composition atmosphérique représentent une menace sérieuse pour des écosystèmes déjà durement affectés par le surpâturage, les plantations forestières et les cultures.

Référence

Higgins, S.I. et Scheiter, S. Atmospheric CO2 forces abrupt vegetation shifts locally, but not globally - Nature, 2012. doi:10.1038/nature11238

Auteur

avatar Christophe Magdelaine / notre-planete.info - Tous droits réservés

14 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Jacques-marie Moranne le 11/09/2012, 17:41
L'article commence plutôt bien : l'augmentation du CO2 favoriserait la refosrestation : je le prends plutôt pour une bonne nouvelle ! En plus, une fois n'est pas coutrume, c'est le résultat d'une étude expérimentale (une vraie approche scientifique !)
Mais non, cette reforestation est au contraire "considérée" comme une catastrophe pour la biodiversité ! (Je me disais aussi : c'était trop beau !)

Question : qui sont ces "considérateurs" mystérieux ? Sur quelle(s) étude(s) s'appuient-ils pour étayer leur "considération" ?alerte
René Voujeaucourt le 11/09/2012, 18:03
Dommage que l'auteur de cet article n'ai en réalité fait qu'un travail de traducteur. Ceci dit l'étude ne prend pas en compte l'approvisionnement en eau de ces régions.alerte
LALLEMAND le 11/09/2012, 20:33
ENFIN ON VA POUVOIR RESPIRER L AIR AFRICAINalerte
Stéphane LAGASSE le 12/09/2012, 10:13
Ca me paraissait être une bonne nouvelle.
Finalement, le problème, c'est que tout se passe trop vite, pas "naturellement"?
C'est quoi la "nature"?
Et sommes-nous une espèce invasive?
Qui est juste?? Bio-centré?alerte
Jacques-marie Moranne le 12/09/2012, 12:28
@ René Voujeaucourt

Je suis assez d'accord avec vous : cet article me laisse perplexe :
- on semble observer une corrélation [Forestation - CO2], ... mais une corrélation n'est pas une preuve scientifique : de nombreux autres facteurs peuvent intervenir (dont l'eau, bien entendu)
- on a le sentiment qu'il fallait de toutes façons que la conclusion soit négative, même si c'est a priori une bonne nouvelle.

Il aurait sans doute fallu que l'article rentre un peu plus dans le détail du corps de l'étudealerte
Jean Weber le 12/09/2012, 13:18
« une corrélation n'est pas une preuve scientifique » voilà un rappel utile. C'est ce qui différencie l'approche expérimentale ou tout est théoriquement connu et contrôlé et l'approche hypothético déductive…

Sinon, il existe bien une relation avec l'eau… Les plantes doivent ouvrir leur stomates (des pores dans les feuilles) pour laisser entrer le CO2 nécessaire à la photosynthèse. Ceci se traduit par une perte importante d'eau par evapotranspiration en milieu aride.

Les herbes sont généralement des plantes dites en C4 car le CO2 se fixe d'abord sur une molécule à 4 atomes de carbone : la PEP carboxylase.

Les arbres sont généralement des plantes dites en C3 car le CO2 se fixe d'abord sur une molécule à 3 atomes de carbone : la RUBISCO.

Il se trouve que la PEP carboxylase a une meilleure affinité pour le CO2 que la Rubisco. Les plantes C4 fixent ainsi le CO2 plus rapidement et limitent ainsi la durée d'ouverture des stomates et la perte eau. Cet avantage des C4 sur les C3 en milieu aride s'estompe lorsque la quantité de CO2 dans l'atmosphère augmente.alerte
Jacques-marie Moranne le 12/09/2012, 14:16
@ Jean Weber

... ou quand il y a plus d'eau (si je comprends bien) ?alerte
Jean Weber le 12/09/2012, 14:35
Oui exactement, mais comme vous le dite corrélation ne signifie pas preuve. On se contente d'étayer des hypothèses à partir de connaissances. Pression partielle CO2, température, vitesse du vent, pression osmotique de l'eau … tout cela est lié et cela devient vite complexe.

A ce propos, il existe un troisième métabolisme dit ‘CAM' développé par les plantes grasses qui découplent la fixation du CO2 de la photosynthèse. Ces plantes n'ouvrent leurs stomates que la nuit et stockent le carbone destiné à être photosynthétisé le jour suivant.alerte
Us le 13/09/2012, 14:28
les scientique se base sur des résultats dans 10,20 ans seras une autre version ,de plus ,le réchaussement climatique dérégle l'environnement la terre , le climat chance donc je pense qu'on seras le jour venualerte
Mage le 14/09/2012, 11:40
-Oui , il est possible que l'homme avec les moyens qu'il a aujourd'hui , fasse reverdir les deserts , ce qui serait une bonne chose , mais faut-il qui y ai un intêret certain pour le realiser ! .
-Alors que dans la bible il est prophétisé que Dieu le réalisera bientôt.
-Il est dit que "les deserts refleurirons et regorgerons de nourritures" (Esaïe 35;6,7)alerte
Marie0111 MALZEVILLE54 le 18/09/2012, 23:01
Je suis bien contente.Je préfère les arbres au foin.alerte
Us le 19/09/2012, 08:57
si la foret revenais dans la savane l'homme va la dédruire en l'exploitant et sa redeviendra une savanealerte
Marie0111 MALZEVILLE54 le 16/01/2013, 13:45
pas malalerte
Aurorin le 17/01/2013, 14:35
Bonjour mage,

"les déserts refleurirons et regorgerons de nourritures"

Je trouve que Dieu fait énormément de fautes d'orthographe.
Quand à l'article, une reforestation à court terme de ces régions je n'y crois pas vraiment pour de multiples raisons.alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus