^ Publicité ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
22 341
Partager
par email
Mardi 16 septembre 2014, 54 227 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Septembre 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Les particules issues des moteurs Diesel sont enfin reconnues comme cancérogènes pour l'Homme

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualités

22 341 lectures / 36 commentaires14 juin 2012, 11 h 09

A6_paris_trafic_routierTrafic routier dans le coeur de l'agglomération parisienne
© C. Magdelaine / notre-planete.info

A la suite d'une réunion d'experts internationaux, le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), qui dépend de l'organisation Mondiale de la Santé a finalement classé les émissions des motorisations Diesel comme cancérogènes pour l'Homme (groupe 1). Un grand pas en avant pour que cette technologie polluante et coûteuse soit définitivement abandonnée.

Chouchoutées par les pouvoirs publics français depuis des décennies, plébiscitées par les automobilistes qui pensent faire des économies et moins polluer, près des trois quarts des voitures particulières neuves sont de type Diesel (CCFA). Résultat : le parc automobile s'est « dieselisé » comme nulle part ailleurs dans le monde passant de 14,2% de voitures particulières Diesel en 1990 à 58 % en 2011 (CCFA) !

Malheureusement, ce n'est pas une bonne nouvelle. En effet, si le secteur des transports routiers ne contribue qu'à 19 % des émissions nationales de particules très fines (PM 2,5[1]) (CITEPA), il demeure une source principale d'émission de particules (40 % à 85 % des émissions) en ville. Or, ce sont les véhicules diesel qui émettent le plus, et de loin, de particules carbonées dans l'air.

Ces particules microscopiques  ne sont pas anodines : manifestations inflammatoires des voies respiratoires, allergies, crises d'asthme, bronchites chroniques à long terme, réduction de la capacité respiratoire chez les enfants, manifestations cardio-vasculaires et augmentation de la mortalité cardio-pulmonaire et du cancer chez l'adulte...

De nombreuses études suspectaient déjà le caractère cancérogène des particules diesel et dès 1988, le Centre International de Recherche sur le Cancer classait les émissions Diesel comme « probablement cancérogènes » (groupe 2A).
Depuis, de nouvelles évaluations ont été menées, notamment chez les travailleurs au contact de ces rejets (garagistes, routiers, mineurs…). Leurs résultats préoccupants ont été confirmés et soulignés par une vaste étude américaine sur l'exposition professionnelle aux émissions Diesel dans des mines souterraines. Celle-ci a montré un risque accru de décès par cancer du poumon chez les travailleurs exposés[2].

Par conséquent, le groupe de travail du CIRC a conclu qu'il existait suffisamment de preuves quant au caractère cancérogène des émissions de Diesel. Celles-ci ont donc été classées au niveau 1 : « cancérogène pour l'Homme », le plus haut niveau des groupes d'évaluation du caractère cancérogène d'un agent pour l'Homme ! Cette catégorie est utilisée lorsque l'on dispose d'indications suffisantes de cancérogénicité pour l'homme.

Les cancers induits par les émissions Diesel sont le cancer du poumon (preuves suffisantes) et implication dans le cancer de la vessie (preuves limitées).

Les émissions Diesel : un problème sanitaire majeur

Nous sommes tous, à divers niveaux, exposés à la pollution automobile. En France, en 2005, une évaluation de l'impact sanitaire à l'échelle de 25 pays de l'Union européenne, réalisée dans le cadre du programme CAFE (Clean Air for Europe) de la Commission européenne, estimait que près de 42 000 décès par an étaient dus à la pollution de l'air par les particules PM 2,5. Ce nombre, très important, est à mettre en regard avec les moins de 4 000 morts tués dans un accident de la circulation en 2011.

Le projet Aphekom a montré récemment, qu'habiter à proximité du trafic routier est un facteur majorant dans le développement de pathologies chroniques. Il a été estimé notamment que, dans 10 villes européennes, le fait d'habiter à proximité du trafic routier pourrait être responsable d'environ 15 % des asthmes de l'enfant.

En Ile-de-France, où la population et les activités du pays sont concentrées sous la bénédiction des aménageurs et des décideurs, la qualité quotidienne de l'air reste « insatisfaisante, plus particulièrement au coeur de l'agglomération parisienne et à proximité du trafic » martelle Airparif, l'association de surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France. Pire, Airparif estime qu'en 2011, environ 3 millions de Franciliens étaient potentiellement exposés à des niveaux de pollution qui ne respectaient pas la réglementation.
Airparif précise également que « les valeurs limites étant notamment dépassées de manière récurrente en Ile-de-France, pour les particules PM10[3] et pour le dioxyde d'azote, une procédure de contentieux est en cours avec l'Union européenne pour les premières et pourrait suivre pour le second. » Or, ces deux polluants sont massivement émis par les véhicules à motorisation Diesel.

Il faut réduire l'exposition aux particules issues des moteurs Diesel

Le Docteur Christopher Portier, porte-parole du groupe de travail du CIRC a déclaré : « Les preuves scientifiques qui ont été compilées et les conclusions du Groupe de travail sont unanimes : les émissions des motorisations diesel entraînent des cancers du poumon chez l'Homme. Compte tenu des impacts supplémentaires sur la santé des particules Diesel, l'exposition à ce mélange de produits chimiques devrait être réduit dans le monde entier. »

Le Docteur Kurt Straif, chef du Programme des Monographies du CIRC, a indiqué que « Les principales études qui ont conduit à cette conclusion provenaient des travailleurs fortement exposés. Toutefois, nous avons appris que des études initiales montrant un risque fort de cancer chez les groupes professionnels, ont été suivies par un impact dans la population générale, ce fut le cas de l'exposition au radon. Ainsi, les actions pour réduire l'exposition devrait englober les travailleurs et la population en général. »

Soulignons que la France, pays dont le parc automobile comprend la plus forte proportion de voitures particulières diesel au monde, soutient encore massivement cette motorisation. Ceci se traduit par le bonus / malus qui favorise les véhicules diesel qui émettent moins de CO2 et la TIPP  (taxe sur les produits pétroliers) qui est moins forte sur le gazole. Et pourtant, cela a un coût, outre sanitaire, puisque la France importe de plus en plus de gazole suite à la fermeture de ces raffineries et achète l'essence sans plomb moins cher que le gazole...

Si il n'est pas question de faire ici la promotion de l'essence sans plomb ou des biocarburants (très controversés) au détriment du gazole, il est évident que le niveau de santé des populations s'améliorerait si nos décideurs étaient plus responsables en matière de santé publique. La mise en place des Zones d'Actions Prioritaires pour l'Air (ZAPA) est une première approche.

Notes

  1. Particules fines de diamètre inférieur à 2,5 micromètres
  2. JNCI J Natl Cancer Inst (2012) doi:10.1093/jnci/djs034 et JNCI J Natl Cancer Inst (2012) doi: 10.1093/jnci/djs035
  3. Particules fines de diamètre inférieur à 10 micromètres

Sources

Auteur

avatar Christophe Magdelaine / notre-planete.info - Tous droits réservés

36 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Demez robin le 14/06/2012, 11:36
Que voilà une bien bonne nouvelle, dites dont. Nous allons enfin nous tourner vers une économie basée sur les ressources de flux directs (solaire, vent, biomasse, hydrogène, marées...). Nous devenons intelligents, il semble bien. Chouette.alerte
Jean Weber le 14/06/2012, 11:41
« il est évident que le niveau de santé des populations s'améliorerait si nos décideurs étaient plus responsables en matière de santé publique »

Sur quelles bases ?

Comme vous le dites il ne faut pas que les solutions alternatives soient pires.
La conclusion de l'étude est faite sur une extrapolation à partir de travailleurs fortement exposés et les mesures préconisées (moins de soufre, meilleur rendement et filtre à particules) le sont sans garanties de résultats.

La question est très concrète. Si j'ai besoin d'un véhicule aujourd'hui quel modèle (marque technologie) choisir ?alerte
Christophe Magdelaine le 14/06/2012, 11:44
Jean Weber : je vous conseillerai sans hésiter une technologie hybride essence / moteur électrique. Attention, ce n'est pas la panacée mais le meilleur compromis actuel à mon avis.alerte
Bernard Piquenard le 14/06/2012, 12:24
Toyota vient de sortir sa petite Yaris en version Hybride.
Petite voiture qui à fait ses preuves en version classique, J'en ai possédé une qui à 230000 kms aujourd'hui et Toyota a été le premier dans ce secteur de l'hybride.
J'ai racheté un diesel avec filtres à particules, j'ignore si ça améliore les choses réellement, sur le papier oui, en réel, ça reste du diesel.
Mais quand on roule beaucoup, c'est intéressant.
Le soucis , c'est l'utilisation de ces voitures diesels en ville qui ne sont pas conçues pour des petits parcours.
A+alerte
Jean Weber le 14/06/2012, 12:29
Merci Christophe,

Effectivement quelques hybrides sont en dessous de 4L/100. Les economies du diesel sans les particules.alerte
Shabba le 14/06/2012, 12:53
Le moteur diesel permet de rouler avec de l'huile de friture, par exemple.
Quelle serait la teneur en particules cancérigènes des gaz d'échappement d'un véhicule roulant avec des l'huile non-minéral ?alerte
Jean Weber le 14/06/2012, 13:19
L'étude montre que l'intensité de l'effet cancérigène reste difficile à évaluer (difficile à évaluer ne signifie pas qu'il n'existe pas). Un diesel qui marche à l'huile de friture est probablement assez primitif, on peut donc s'attendre à une combustion moins bien contrôlée et complète que sur les moteurs les plus récents (blue motion) beaucoup plus exigent sur la qualité du gas-oil.alerte
Marcel Gérin le 14/06/2012, 14:34
Diesel!
Moteur sans carburant! faire exploser l'air par compression!
Le problème est simple les boulons et les culasses ne résistent pas ou seraient sur-dimensionnés de plus très hautes températures!
Donc le "carburant" n'est utilisé que pour augmenter le volume d'air moins comprimé et donc le faire exploser!
L'eau le fait TROP bien, car H²O , donc un combustible trop puissant, hydrogène et oxygène!
Les choix des huiles/carburants, gasoil forme d'huile fine, s'utilise parce que les systèmes d'injections sont de plus en plus sophistiqués et délicats, pompes d'injections et les injecteurs/atomiseurs!Mais s'utilisent aussi parce qu'ils modèrent les températures à l'explosion des gaz.
Triste souvenir, la première chambre à gaz allemande fonctionnait avec les gaz d'échappement de moteurs Diesel.....CO est un gaz mortel, inodore, incolore et insipide ....
Qualité des huiles/carburants, teneurs minimales en (eau), matières abrasives, (carbone, soufre etc..)
Le gasoil est dangereux même au touché car il pénètre par la peau et se répand dans le corps!
De là, il est normal qu'il soit PEU cancérigène, PEU parce qu'il est nécessaire...
Mais TRÈS TRÈS cancérigène si il n'était pas nécessaire et de valeur commerciale de peu d'intérêt.....Comme d'habitude, NON?alerte
Claude cajarc le 14/06/2012, 21:51
la technologie hybride m'interèsserait,il y a longtemps que j'aimerai faire un bon investissement mais il n'y a pas de forme de voiture qui me convienne .Pour une fois,les fabricants ne s'adaptent pas au réel besoin des gens .J'AI BESOIN D'UNE FORME BERLINGO OU KANGOO ET CELA NE LES INTERRESSE PAS DE FABRIQUER DES VOITURES UTILES POUR la campagne!lES 4X4 SONT TELLEMENT MIEUX !
CLAUDEalerte
Stéphane LAGASSE le 14/06/2012, 23:21
Réalisons que les premières victimes des particules ne sont pas leur producteurs!
La solution hybride me parait tellement évidente -puisqu'elle récupère l'énergie cinétique- que je ne comprend pas pourquoi elle est si peu répandue.
Mais surtout pourquoi devoir autant se déplacer, et si lourdement?
Et pourquoi l'autostop, le covoiturage en "live", est-il si peu encouragé et même empêché?
En vélo je suis plus automobile.
;-)alerte
Terrien le 15/06/2012, 09:11
nous passons notre vie à (nous auto-) détruire.alerte
Bruno Herblay le 16/06/2012, 14:18
Cela fait des années que j'étais persuadé de ce résultat et que le diesel etait une des causes de l'augmentation des cancers en France. Je suis heureux de voir que c'est maintenant démontré.

Il est temps de remettre en cause cette politique du tout diesel qui n'est pas basé sur ses qualités mais sur une subvention à la pompe.

Les voitures diesel coutent plus cher à fabriquer et sont plus onéreuses en entretien. Leur seul avantage serait de consommer moins et ceci essentiellement car il y a eu beaucoup plus de recherches sur les moteurs diesel que sur les moteurs essence.

La première chose à faire c'est de mettre autant de taxes sur le diesel que sur l'essence. Il en sera fini de cette diesélisation du parc et de ces voitures bruyantes et puantes. En plus on remplira les caisses de l'état qui en a bien besoin.alerte
Jean-pierre Bardinet le 16/06/2012, 14:31
De l'art de s'occuper des faux problèmes: ce problème des microparticules est connu depuis plus de 20ans, mais au lieu de le traiter en limitant drastiquement le nombre de voitures diesel, on nous bassine et on nous taxe avec le CO2, qui serait un polluant. Pire, on impose aux constructeurs des filtres qui laissent passer les particules les plus fines, lesquelles sont les plus dangereuses pour la santé publique. Vraiment, nos techno-bureaucrates sont d'une incompétence dramatique!...alerte
Jacques-marie Moranne le 16/06/2012, 17:31
A la lecture du titre de l'article, et de certains commentaires, on a l'impression que c'est une bonne nouvelle : je ne vois pas bien pour qui !alerte
Lainlain45 Villemandeur le 24/06/2012, 18:06
je suis mécanicien auto j'ai 57 ans et je respire le diesel tout le temps hier soir j'ai fait un passage aux urgence pour problèmes respiratoire
Diesel ou amiante ou asthme je ne sais pas encore pourquoi ne parle ton jamais de notre profession qui est au première loge !!!!!alerte
Snoopy le 25/06/2012, 22:12
Christophe, ce site change complètement ma vision du monde.alerte
René Voujeaucourt le 19/07/2012, 14:08
Pour mettre les choses à plat (au moins sur l'ile de France) :

http://www.airparif.asso.fr/etat-air/air-et-climat-bilan-emissionsalerte
Marcel Gérin le 19/07/2012, 15:04
Que ce soit les trafics routiers, maritimes, aériens, j'aimerais connaître les "VÉRITABLES" proportions entre déplacements:
a) Impératifs, b) Nécessaires c) pouvant être évités d) Inutiles e) sans aucune nécessité!
A cette "étude", y accoupler, l'évaluation du nombre de personnes dans chaque catégorie...!
Aussi donner les cylindrées pour ces catégories...(en dm3)..? Etc....
Mais, tout compte fait, faut-il TOUJOURS attendre les situations critiques mêmes désespérées pour se pencher sur les divers problèmes....?
Par contre combien de MILLIARDS ont été dépensés pour "A M E N A G E R" les rues, voies rapides, viaducs, ponts etc....et super-signalisations....!!!!
Pour être méchant.......
Combien de ces milliards ont coulé en "pot de vins" ???
Conclusion:
Oui et bizarrement ou étrangement, les tableaux de "relevés des études" sont INVARIABLEMENT INCOMPLETS...!!!!!alerte
Gillespeed Caen le 04/09/2012, 16:59
http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/07/04/1606908_le-systeme-pantone-permet-d-economiser-jusqu-a-55-de-carburant.html

Une solution simple rapide et efficace.alerte
pcbman le 30/09/2012, 02:21
Regardez bien, regardez; il existe un endroit sur terre qui résume en lui seul la totalité des ravages que peut faire l'être humain sur son environnement, jusqu'à en disparaitre aussi... L'île de Pâque. Ils ont coupé la totalité des arbres de leur île pour y trainer d'inutiles statues dans tous les coins. Dérèglement climatique total, famine, tempêtes, disparition...
Méchant programe qui nous attend si on ne commence pas à colmater les brèches dans le vaisseau Terre.
Et si Mars...?alerte
ALRD Annecy le 28/10/2012, 19:58
Mais depuis des années il existe des filtres à particules (qui ont atteint le niveau de production industrielle - pas des travaux de labo) qu'il est très facile à installer en série sur les véhicules diesels.
Ou est le problème ?
chez les usagers que l'on culpabilise facilement ou la réglementation que l'État établit comme protecteur de la santé de la population ?

Le problème des particules des moteurs est une question de gros sous (de brevet) et/ou de corruption.alerte

Yves décalaminauto le 01/11/2012, 17:19

Message supprimé par la modération le 01/11/2012 à 17:29. Motif : publicité pour un produit, un service ou un site web.

Après la pluie le beau temps banlieue Paris le 12/11/2012, 23:36
Si je ne me trompe pas, le chauffage au bois émet aussi beaucoup de particules fines (entre autres polluants): (http://www.mddep.gouv.qc.ca/air/chauf99-02/index.htm)
Au point que la ville de Québec a interdit toute nouvelle mise en place de chauffage au bois... Je me demande si ce problème des particules fines évoqué ici n'est pas plutôt l'expression d'une certaine haine du diesel. Qu'en pensez-vous ?alerte
Christophe Magdelaine le 12/11/2012, 23:50
Effectivement, les feux de végétation et les feux de cheminée sont une source prépondérante de pollution particulaire en hiver :
http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1466_feux_bois_vegetaux_source_pollution_carbone_hiver.php
Cela n'empêche pas les diesels de rester très polluants et à l'origine de graves problèmes sanitaires.alerte
Paisible64 le 18/11/2012, 10:05
bien, allons-y, condannons, taxons, les gens qui roulent au diesel.Ce qui en sortira, sera un prix plus eleve de ce carburant et ce sera encore les gouvernants qui ramasseront. Triste terre ,ou nous ne sommes plus que des pantins ,diriges par des guignols.Ce sont les politiques qui decident de notre avenir et voter c'est y participer.MMMMAAAARRRREEEEalerte
Kafka paris le 21/11/2012, 18:06
On continue à nous parler du CO2….l'urgence c'est la santé des populations ….le diesel est enfin reconnu cancérigène. Diminuons son utilisation…pas de prime au diesel et carburant au meme prix que l'essence. Celui qui achete un diesel se moque de la santé "des autres" On interdit bien de fumer dans les lieux publics et ce n'est pas plus dangereux d'être fumeur passif que diéséliste passif et ça dure moins longtemps !!!!alerte
Mage le 12/12/2012, 17:19
Depuis 50 ans on nous a seriné que le diésel ne pollué pas en comparaison des voitures essence (mal réglées).
Il est vrai que la science a fait de grands progrès , mais elle n'a pas toujours dit la vérité non plus ! , surtout lorsqu'il est question d'argent ! .
Nous en avons un exemple en ce moment avec le procès sur le Médiator , un cas sur des milliers ,la science n'a rien dit .
Donc , la preuve que les écritures bibliques sont inspiré de Dieu lorsqu'elles disent " Que l'homme qui mène l'homme , le mène à son détriment " .
Et aussi " Ne mettez pas votre confiance dans les nobles , ni dans le fils de l'homme tiré du sol à qui n'appartient point le salut " .
-------------alerte
Adam Louis le 15/12/2012, 13:27
Chacun de nous comprend parfaitement qu'à moindre coût correspond toujours un plus de nocivité pour la planète et ceux qui l'habitent et voir que le diesel est le moins cher des carburants proposés à la vente suppose un peu plus de matières cancérigènes lancées en pleine nature nature !alerte
douds le 19/12/2012, 16:34
ah quand même!alerte
PARTGETRAJET le 19/01/2013, 12:21
Les oxydes d'azote (NOx), qui comprennent le monoxyde d'azote (NO) et le
dioxyde d'azote (NO2), participent à la formation de polluants
photochimiques comme l'ozone, néfastes pour la santé, et ils concourent au
phénomène des pluies acides ainsi qu'à l'eutrophisation des sols. Le
dioxyde d'azote est le polluant le plus nocif pour la santé humaine. C'est
un gaz irritant pour les bronches. Chez les asthmatiques il augmente la
fréquence et la gravité des crises ; chez l'enfant il peut favoriser
certaines infections pulmonairesalerte
PARTAGETRAJET le 19/01/2013, 12:36
Les composés organiques volatils (COV) contribuent, au travers de réactions
faisant intervenir les oxydes d'azote et le rayonnement solaire, à la
formation de polluants photochimiques tels que l'ozone, nocifs pour la
santé. Ces polluants recouvrent un grand nombre de composés aux effets
parfois très différents (nuisances olfactives, altération de la fonction
respiratoire, troubles nerveux, ....). Les COV les plus nocifs sont ceux
qui présentent des risques cancérogènes ; il s'agit notamment du
formaldéhyde et de certains composés aromatiques (benzène et dérivés
aromatiques polycycliques,...).il y a URGENCEalerte
Kristall2002 le 22/02/2013, 11:12
Bravo et enore il nous manque l'intervention de Michel T. pour mieux orienter le débat vers le Gaspillage de la viealerte
André Volution le 29/04/2013, 13:02
Pourquoi ne parle-t-on ici que de comment polluer moins au kilomètre ? Pourquoi ne parle-t-on pas de méthodes drastiques pour réduire nos besoins en matière de déplacement ?
A la vue des embouteillages en heures de pointe et avec une bonne part de ces déplacements réalisés par des gens qui passeront leurs journées derrière un ordinateur ou un téléphone à réaliser des tâches qu'ils pourraient réaliser depuis chez eux, pourquoi nos gouvernants ne proposent-ils pas de réduction de charges sociales en cas de télétravail ?
Ah oui, ça me revient... Accises, croissance, capitalisme, lobbies,...alerte
Hennecart Mich_el le 09/08/2013, 03:35
Fait connus depuis les années 1970alerte
Capucine le 27/09/2013, 14:41
Eh ! oui 2013 rien a changé .alerte
Aveva le 09/11/2013, 16:41
Le gas_oil est moins couteux que l'essence car les routiers ont un lobby fort et tous les camions (indispensables à l'économie) depuis fort longtemps roulent au gas-oil .

L'essence est plus couteuse car jusqu'en 1960 seules les personnes aisées avez une automobile et pouvaient payer sans "rechigner"

ça perdure!alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus