^ Publicité ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
4 488
Partager
par email
Jeudi 02 octobre 2014, 32 391 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Octobre 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Grande-Bretagne : l'énergie des vagues séduit les investisseurs

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualités

4 488 lectures / 5 commentaires06 mars 2012, 15 h 34

Wave_HubWave Hub
© OceanEnergy

Deux des quatre emplacements d'un site de test de génération d'électricité offshore, relié au réseau de distribution, sont maintenant occupés. Situé au large de la côte des Cornouailles (Grande-Bretagne), le Wave Hub est le plus grand site de test de ce type au monde.

Le Wave Hub propose une infrastructure offshore partagée pour la démonstration et les tests, sur une longue période, de systèmes générant de l'électricité à partir de l'énergie des vagues. Situé à 16 kilomètres de la côte, il se compose d'un centre électrique reposant au fond et auquel on peut relier des systèmes de génération d'électricité houlomotrice. Quatre emplacements indépendants sont proposés en location, chacun ayant une capacité de 4 à 5 MW. L'ensemble de ces emplacements a une capacité de production suffisante pour alimenter plus de 7000 foyers.

La dernière entreprise à participer au Wave Hub est la société irlandaise OceanEnergy Limited. Elle rejoint Ocean Power Technologies (OPT) (une société basée au Royaume-Uni et aux États-Unis) qui a déjà signé un accord pour installer son système PowerBuoy sur le Wave Hub.

Au cours des trois dernières années, OceanEnergy a testé dans la baie de Galway en Irlande un prototype à l'échelle un quart de son système OE Buoy. Ces tests ont été soutenus via le projet CORES (« Components for Ocean Renewable Energy Systems ») financé en partie par l'UE pour plus de 4,5 millions d'euros provenant d'une bourse du thème « Énergie » du septième programme-cadre (7e PC).

Les tests d'OE Buoy se poursuivront maintenant sur le Wave Hub, une sorte de « prise » géante au fond de la mer, reliée au réseau électrique national par un câble sous-marin de 25 km et 1300 tonnes.

Le système OE Buoy utilise le principe de la colonne d'eau oscillante. L'entrée des vagues dans une chambre close pousse de l'air à travers une turbine située en surface. L'air fait tourner la turbine, ce qui génère de l'électricité. Le retrait des vagues engendre une dépression qui aspire de l'air à travers la turbine. La technologie utilisée assure que la turbine tourne toujours et dans le même sens, quel que soit le sens de circulation de l'air. Ceci améliore le rendement et n'implique qu'un seul ensemble mobile, réduisant les coûts de maintenance.

Claire Gibson, directrice générale du Wave Hub, commente la location du deuxième emplacement : « J'ai le plaisir de confirmer notre partenariat avec OceanEnergy Limited, et nous sommes impatients de faciliter leur installation sur le site du Wave Hub, dans le courant de l'année. Après trois ans de tests d'un prototype dans le contexte d'une mer vigoureuse, OceanEnergy est prêt à passer à l'étape suivante avec un système de taille réelle sur le Wave Hub. Si les tests se passent bien, OceanEnergy devrait installer un ensemble de systèmes sur le Wave Hub. En soutenant l'installation d'OceanEnergy, nous pouvons tester pleinement nos procédures opérationnelles et lancer le processus d'obtention d'une licence maritime. Elle facilitera et accélérera d'autres installations sur le Wave Hub. »

Avec leurs longues côtes directement exposées à l'océan Atlantique, le Royaume-Uni et l'Irlande sont bien placés pour soutenir le développement de l'énergie houlomotrice. En effet, les cyclones et les tempêtes qui agitent l'océan au loin génèrent des vagues qui viennent finalement se briser sur ces côtes.

L'utilisation de l'énergie de ces vagues peut fournir régulièrement une électricité verte pour de nombreuses années via un processus qui n'augmente pas le taux déjà important de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Le soutien de ce genre de technologie est essentiel pour que l'UE atteigne son objectif de couvrir 20% de ses besoins énergétiques en 2020 à l'aide de sources renouvelables.

La technologie houlomotrice est encore relativement récente, et pour qu'elle passe à l'échelle commerciale, il faut réaliser des systèmes convenant à une production industrielle.

Phil Prendergast, député irlandais au Parlement européen et membre du Groupe de l'alliance progressiste des socialistes et démocrates, a loué le soutien apporté par le 7e PC aux tests du système OE Buoy et évoqué les principaux avantages du nouveau partenariat entre OceanEnergy et le Wave Hub : « L'UE a alloué plus de 1,4 millions d'euros aux participants irlandais qui ont collaboré à la recherche et au développement de ce produit exceptionnel. L'investissement est clairement rentable, car ce projet s'est soldé comme d'autres du même type par des résultats tangibles qui bénéficieront à toute l'Europe. Le contrat OceanEnergy est également un triomphe pour la R&D irlandaise, tout particulièrement dans le contexte des récentes propositions pour Horizon 2020, le nouveau programme de R&D de l'Europe. »

Auteur

© Communautés européennes, 1990-2013 / CORDIS, http://cordis.europa.eu/

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de notre-planete.info

5 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Pierre-jean Bernard le 06/03/2012, 16:37
...et la source énergétique inépuisable ! alerte
Strange le 06/03/2012, 16:39
A priori cela parait très intéressant; le système de fixage ou amarrage comment est-il réalisé? Il aurait été également intéressant de connaître les coûts réels (installation, matériels, le prix de la location ou coût à l'achat de ce matériel, maintenance etc.) Cela vient compléter les ressources en énergie mais le seul flux des marées est-il suffisant pour produire assez d'électricité. C'est sûr qu'en cas de forte houle le rendement doit être significatif mais en cas de mer "d'huile" qu'en est-il exactement?alerte
Cassiopée le 06/03/2012, 21:53
Plus de la moitié de la surface terrestre est constitué d'eau.

Il n'est pas question d'exploiter les 40ème rugissant, bien que ce soit aussi intéressant pour les énergies éoliennes.

Près d' 1/3 de la population humaine vît près des côtes, grâce aussi aux ressources naturelles (poissons,ect...). L'extraction énergétique de ce type de ressources allieutiques permets une meilleure autonomie locale (qui peut se développer à l'international), et un meilleur respect de notre environnement.

Des projets novateurs s'adaptent aux conditions naturelles, et la finance (le veaux d'or pour certains) y voient des investissements prolifiques par son aspect rentable (c'est vrai qu'une vague a l'habitude de réaliser son devoir, aller vers la terre).

De plus, l'eau est un élément essentiel à la vie, indispensable pour survivre. Même dans les eaux acides, la vie s'est développé, c'est dire nombres de ses capacités d'adaption.

Les vagues ont plusieurs formes, douces, en rouleaux, calmes, froides ou scelerates.alerte
Dinan le 10/03/2012, 14:18
voila plus de 20 ans que j'en parle autour de moi... c'est une excellente base de recherche et je m'étonne encore que cela vient quand même frapper les cerveaux un peu creux de nos chercheurs...cnrs et autres.!! excusez moi mais il fallait que ça sorte!! en effet que voila une energie GRATUITE et ABONDANDE... Dommage de constater les retards en matière de recherche ""de rapport"" par la France ;-( alerte
Sirius St-Etienne le 10/03/2012, 19:57

L'énergie marine présente des caractéristiques qui en font la véritable solution:
elle est universelle ,à qqs exceptions près,constante,présente sous diverses formes:houle, vagues, courants, etc.
Elle est proche des densités humaines,silencieuse. Elle respecte les paysages.
Mais les politiques français l'ignorent. alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus