^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

1er site français en environnement
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
35 361
Partager
par email
Jeudi 24 avril 2014, 6 441 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

Tchat environnement et sciences

Vous devez être membre du site et connecté
pour afficher le tchat et y participer

Marre de la PUB dans
votre boîte aux lettres ?

Imprimez et collez notre étiquette STOP PUB sur votre boîte aux lettres et respirez !

Sondage Avril 2014

^ Publicité | Surfez sans pub ! ^

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Plus de 240 000 tonnes de nourriture finissent à la poubelle chaque jour en Europe

Dernières actualitésAlerte mailFlux RSS / webmasters

35 361 lectures / 57 commentaires22 janvier 2012, 12 h 51

aliments_dechets© Jonathan Bloom, Nick Saltmarsh / FAO

Près 50 % d'aliments sains sont gaspillés chaque année dans l'UE, par les ménages, les supermarchés, les restaurants et la chaîne alimentaire, alors que 79 millions de citoyens vivent au-dessous du seuil de pauvreté et que 16 millions dépendent de l'aide alimentaire d'œuvres de charité. Dans une résolution adoptée jeudi 19 janvier 2012, le Parlement demande des mesures urgentes en vue de réduire de moitié les gaspillages alimentaires d'ici 2025 et d'améliorer l'accès aux aliments pour les personnes démunies.

Face au gaspillage alimentaire à tous les stades – producteurs, transformateurs, détaillants, services de restauration et consommateurs – les députés européens demandent de mettre en place une stratégie coordonnée, associant des mesures européennes et nationales, afin d'améliorer l'efficacité de la chaîne alimentaire et des circuits de consommation, secteur par secteur, et de s'attaquer d'urgence à ce problème. Si rien n'est fait, le gaspillage alimentaire augmentera de 40 % d'ici 2020, indique une étude publiée par la Commission.

"La question la plus importante à l'avenir sera de répondre à la demande croissante de produits alimentaires, étant donné qu'elle sera supérieure à l'offre. Nous ne pouvons nous permettre plus longtemps de rester dans l'inaction, alors que des aliments sains et comestibles sont jetés à la poubelle. Il s'agit d'un problème éthique, mais également économique et social, avec d'énormes implications sur l'environnement", a déclaré le rapporteur Salvatore Caronna (S&D, IT) avant le vote. "La balle est maintenant dans le camp de la Commission. Nous attendons une stratégie européenne convaincante qui proposera une ligne de conduite permettant aux 27 États membres de s'attaquer au problème de manière systématique" a-t-il ajouté.

Le gaspillage alimentaire en chiffres

Dans le monde, le tiers des aliments produits chaque année pour la consommation humaine, soit environ 1,3 milliard de tonnes, est perdu ou gaspillé, selon un rapport préparé par la FAO.

Dans l'UE27 (Union Européenne des 27) en 2006, le gaspillage alimentaire représentait 89 millions de tonnes par an ou encore plus de 243 000 tonnes par jour. Cela signifie qu'en moyenne, un européen gâche près de 500 grammes de nourriture par jour.

En l'absence de mesures, le gaspillage alimentaire pourrait atteindre 126 millions de tonnes par an en 2020, une hausse de 40 %.

Origine du gaspillage

  • ménages: 42 % (ici, le gaspillage peut être évité à 60%)
  • industrie agroalimentaire: 39 %
  • détaillants: 5 %
  • secteur de la restauration: 14 %

Une nouvelle fois, le consommateur a une importante responsabilité et donc un pouvoir considérable dans ce gâchis inacceptable.

Le gâchis alimentaire en France

Yaourts, viande, plats préparés.. En un an, chaque Français jette en moyenne 7 kg de produits encore emballés, non entamés ! Un chiffre étonnant et écoeurant qui ne tient pas compte, par exemple, du pain rassis, des fruits et légumes avariés et des restes cuisinés qui finissent bien souvent aux ordures.

Mieux éduquer pour moins gaspiller

Pour parvenir à une réduction drastique des gaspillages alimentaires d'ici 2025, de nouvelles campagnes de sensibilisation doivent être encouragées aux niveaux européen et national, indique la résolution. Les députés proposent que des cours d'éducation alimentaire soient créés, en particulier dans les écoles, afin de donner des conseils pratiques sur la conservation des denrées alimentaires, leur préparation et leur élimination. Ils proposent également d'échanger les meilleures pratiques. Pour encourager la durabilité dans le secteur alimentaire, les députés demandent de déclarer l'année 2014 "Année européenne contre le gaspillage alimentaire".

Le gâchis alimentaire s'intègre dans le cadre plus général de notre société de surconsommation où l'on achète sans vraiment réfléchir. Pourtant, l'acte d'achat n'est jamais anodin et entretient trop souvent un système qui met gravement en péril notre support de vie. En effet, le consommateur succombe trop souvent aux sirènes du marketing agroalimentaire. Ainsi, nous achetons des produits alimentaires qui nous sont inutiles et coûteux, pire, ce sont souvent ces mêmes produits qui sont préjudiciables à notre santé.

D'une manière générale, il faut éviter d'avoir "les yeux plus gros que le ventre" : les promotions, les prix spéciaux sur les lots, les coupons de réduction, les gagdets "donnés" avec les produits alimentaires ne devraient pas être les principaux critères de choix ! A vouloir faire une bonne affaire ou se faire plaisir, on entasse des produits qui se périment et peuvent contribuer à déséquilibrer notre régime alimentaire. Plus censés, l'achat en vrac (qui tend à se démocratiser), et l'achat réfléchi ("en ai-je vraiment besoin ?") demeurent de bons moyens, simples, de faire des économies, de générer moins de déchets et d'ajuster au mieux la quantité de nourriture dont nous avons vraiment besoin tout en contribuant à préserver notre santé.

Des gestes éco-citoyens sur l'alimentation vous sont proposés sur notre dossier dédié.

Étiquetage et emballage adéquat

Pour éviter que les denrées alimentaires ne soient proposées à la vente dans un délai trop proche de la date de péremption, ce qui augmente le risque de gaspillage, une double date de péremption pourrait être introduite pour indiquer la date limite de vente (date de commercialisation) et la date limite de consommation (date de consommation), précise la résolution.

Tout en ajoutant que la Commission et les États membres doivent néanmoins s'assurer au préalable que les clients comprennent la différence entre les étiquettes utilisées actuellement dans l'UE telles que "à consommer de préférence avant le ..." (lié à la qualité) et "à consommer jusqu'au..." (lié à la sécurité).

Pour permettre aux consommateurs d'acheter la quantité qu'ils souhaitent, les producteurs doivent proposer plusieurs dimensions d'emballages alimentaires et prévoir une meilleure conservation. Les produits proches de la date de péremption ou endommagés doivent être vendus au rabais, de manière à les rendre plus accessibles aux personnes démunies, affirment les députés.

Les institutions publiques doivent privilégier les services de restauration responsables

Les règles de passation des marchés publics pour les services de restauration et d'hôtellerie doivent être revues pour s'assurer, dans la mesure du possible, que les contrats soient passés avec des services de restauration qui utilisent les produits locaux et qui redistribuent gratuitement les invendus aux personnes démunies ou aux banques alimentaires.

Les députés demandent un meilleur ciblage des programmes de soutien européens, notamment en faveur de la distribution de denrées alimentaires aux personnes les plus défavorisées ou de la consommation de fruits et de lait à l'école, afin d'éviter le gaspillage alimentaire.

Les députés se sont également félicités des initiatives de certains États membres pour récupérer les aliments invendus et distribuer ceux-ci aux personnes démunies et ont demandé aux distributeurs de participer à ces programmes.

Source

Il est urgent de réduire de moitié le gaspillage alimentaire dans l'UE - Parlement européen

Auteur

avatar Christophe Magdelaine / notre-planete.info - Tous droits réservés

57 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Commentaires 1 à 25 sur 57

avatar Alain Grobon - Phuket - Thaïlande - 22/01/2012, 13:19

La moitié de la nourriture produite est tout simplement jetée. Il en est de même de 50% des poissons que l'on pêche et que l'on rejette à la mer sans même penser à les réutiliser comme nourriture pour l'élevage.

Si, à part ça, on ne doit pas critiquer ces pratiques, comme on me le fait remarquer si souvent, et parfois de manière insultante ou agressive, QUI DOIT ÊTRE QUALIFIÉ DE FOU ?

Amitiés à tous, fous ou non.alerte

avatar Quentin H - 22/01/2012, 13:26

Origine du gaspillage
La grande distribution ne figure nulle part ?!?alerte

avatar Marcel Polo - 22/01/2012, 14:35

A l’heure ou les rayons de nos super marchés , vomissent allègrement d’indécence ,a l’heure du gaspillage galopant de la stupidité humaine , qui s’offre l’hégémonie alimentaire , certains de nos retraités et certains de nos habitants ,qui eux s’offrent la frugalité trouvée au fond de quelques poubelles « indécent n’Est-ce pas ? »
Et quand d’autres n’ont que pour seul repas de simple galettes de boue « toujours indécent n’Est-ce pas »
Oui mais , apparemment l’indécence ne dérange guère ? Tant qu’elle ne nous touche pas .alerte

avatar Jean Weber - 22/01/2012, 14:50

Il faut s'éduquer à toujours rendre une assiette vide en fin de repasalerte

avatar Strange membre premium - 22/01/2012, 14:50

"à consommer de préférence avant le ..." (lié à la qualité) et "à consommer jusqu'au..." (lié à la sécurité).
Je consomme des yaourts nature 15 jours après la date de péremption (bien entendu il n'y a pas eu d'interruption de la chaîne du froid) et c'est sans problème et ils ont le même goût que ceux qui ont une date de péremption plus éloignée mais ce raisonnement ne reste valable que pour les rpoduits laitiers qui ont un conservateur bien sûr ...Quant au reste comme c'est stipulé dans l'article inutile d'acheter des stocks et "d'avoir les yeux plus gros que le ventre "
"les promotions, les prix spéciaux sur les lots, les coupons de réduction"
sur ce type de comportement il ne faut pas généraliser car souvent la recherche de produits moins chers ( et parfois de qualité moindre) est souvent faite par des mères de famille qui ont un budget tellement serré qu'elles sont obligées d'avoir recours à ce type de démarche car elles ont plusieurs enfants à nourrir.
Une meilleure gestion des stocks pour les grandes surfaces pourrait largement contribuer à réduire la perte mais comme les marges de ces distributeurs sont très importantes par rapport aux prix qu'elles paient aux producteurs, elles s'y retrouvent toujours même si elles doivent jeter une partie de leur stock.
Donc il faudrait déjà que le producteur puisse vivre correctement de son outil de travail, produire bien et non de manière intensive (pour essayer d’équilibrer leurs comptes) afin d'éviter les dérives. Les grandes surfaces qui achèteraient un peu plus cher les produits seraient sans doute plus motivées pour mieux gérer les stocks
alerte

avatar Stacy, Rebelle - 22/01/2012, 17:51

il faut d'urgence envoyé ces aliments à ceux qui en ont besoin, en HaÏti par exemplealerte

avatar René Voujeaucourt - 22/01/2012, 18:09

aye mauvaise manip,

Je reprens,



Tant que les gens ne sauront ce qu'est la faim (la vraie), ils ne comprendront pas. Combien d'entre les râleurs savent se contenter de l'ordinaire d'un paysan chinois ou burkinabais ? Le gaspillage commence par une trop grande variété de produits proposés.
alerte

avatar Stéphane LAGASSE - 22/01/2012, 18:34

Il y a tout un conditionnement de l'alimentation qui est à changer et un changement de comportement face à la nourriture qui est aussi un conditionnement, des consommateurs. C'est vraiment la partie la plus visible de nos comportements destructeurs du vivant car il est notre agir le plus quotidien, le plus vital. Lire Maurizio Palante "Pour une décroissance heureuse".alerte

avatar Strange membre premium - 22/01/2012, 18:42

@ Stéphane très bonne suggestion, pour ceux qui ne connaisse pas le livre voici un bon résumé :
http://www.mondequibouge.be/index.php/2007/08/la-decroissance-heureuse/alerte

avatar terrien - 22/01/2012, 19:46

grâce à la crise, il y aura moins de gâchisalerte

avatar jjeremiah jonhson 09600 leran - 22/01/2012, 22:10

Tant que nous continuerons dans la voie de la surconsommation et du gaspillage ,que pour les générations futures ce mode de vie est une normalité ,tant qu'il n'y aura pas de crise alimentaire grave et que les gens ne sauront ce que veut dire avoir faim ,ce systeme perdurera jusqu'a son effondrement .Je suis très sceptique quant à l'avenir...
Les ménages gaspillent c'est un fait ,pour eux c'est normal!!!
Pour les entreprises agro aimentaires et les centres commerciaux ,il est hors de question de vendre à perte ou de brader .L'ethique ,ils s'en foutent au meme titre que de voir des gens crever de faim ;seul compte pour eux le business et le lucre. J'ai recemment dicuté avec des caissieres de supermarché ils n'ont pas le droit de récupérer quoi que ce soit ,c'est considéré comme une faute professionnelle!!!Encore plus inconcevable ils arrosent les invendus de produits chimiques pour empecher la récupération ,voir cadenassent les poubelles...
@jean weber ,l'éducation je n'y crois pas ,les jeunes s'en foutent (bon peut etre pas tous ,mais une grande majorité )Je parle de vécu ,ayant travaillé dans l'éducation nationale ,j'ai maintes fois tenté de sensibiliser les jeunes en pure perte (c'est les générations mc do et autres m....,vive la mal bouffe ;quant aux parents n'en parlons pas...)tous les jours j'assiste impuissant au gaspillage énorme dans le self de l'établissement ou je travaille .Interdiction formelle aux cuistots et agent de récuperer toute nourriture,meme pour les animaux...
Je pourrai écrire un roman ,et aprés avoir voyagé dans des pays pauvres ,avoir été accueilli par des gens qui n'avaient qu'un repas par jour et qui le partageaient avec moi,aujourd'hui je n'ai qu'un seul sentiment : le dégout le plus absolu ;pourtant a mon niveau j'essaie de faire un max attention je ne gaspille rien et les rares dechets partent sur le tas de compost dans mon jardin .
Et en regardant autour de moi, au boulot ,dans des soirées c'est toujours le meme constat tout le monde s'en fout!!!j'ai l'impression d'etre un excentrique et je passe pour un extra terrestre .Mais je pense que trés bientot ,l'humanité va le payer trés cher...
@chritophe magdelaine ,excellent site et des articles remarquables au moins je me dis je ne suis pas seul ,mais nous sommes si peu...alerte

avatar Nadia Carn - 23/01/2012, 15:26

quel gâchis autant pour la Terre que pour l'être humain, combien meurent de faim chaque jour ? c'est écœurant de lire tout cela, c'est inhumain tout simplement ... toujours le fric qui prime pour bien changer ! et toujours les mêmes qui donnent pour les restos du cœur ou autre associations ! le monde ne tourne vraiment pas rond !alerte

avatar Benoit de Lanvallay - 26/01/2012, 09:48

A quand une loi (ou une directive) qui interdirait aux grandes surfaces de dénaturer (à l'eau de javel par exemple) leurs rebuts alimentaires ? C'est une honte inqualifiable !

Ces rebuts, le consommateur les paient déjà !!

Alors pourquoi ne pas obliger la grande distribution à confier ses invendus alimentaires pour cause de péremption à des organisations caritatives du type Restau du Coeur ?alerte

avatar Bouyer PH, Cazilhac - 28/01/2012, 12:32

ce n'est as seulement des t de nourriture qui sont gaspillées mais aussi tous les intrants consommés pour leur production et les impacts sur l'environnement (GES, CO2, Nitrates,...)
La question du gaspillage de nourriture est trop rarement analysée à l'échelle du système alimentaire (production, distribution, consommation). D'où des idées trop simplistes, par exemple "avec ce qu'on gaspille on peut nourrir la planète". Le combat contre le gaspillage peut-il éviter la remise en cause du consumérisme et de la communication qui le promeut?alerte

avatar Bernard Piquenard membre premium - 28/01/2012, 14:15

Un autre lien pour tenter de cerner le problème.
http://alimentation.gouv.fr/gaspillage-alimentaire-etudealerte

avatar Ludivine 08 - 28/01/2012, 20:58

ça prouve très bien notre société individualiste et égoïste ! Donner aux autres, quoi ?! en France !! AH ah quelle bonne blague ! La famine dans le monde est causée par les comportements intolérables des pays comme les nôtres et tant que nous continuerons, nous, petits humains que nous sommes, à nous remplir la panse et la maison d'objets inutiles pour combler notre bien être intérieur et se sentir vivant, existant, un individu à part entière (en encore ... pas encore gagné) nous n'en finirons jamais avec ces idioties et ces calamités !alerte

avatar Yoann Lombard membre premium - 29/01/2012, 09:30

Et après il y en a qui disent qu'on ne peut pas nourir la planète rien qu'en cultivant du bio...alerte

avatar hervé - 30/01/2012, 22:51

Cette production importante d'ordure ménagère est un signe flagrant de l'opulence de nos pays capitalistes européens pourtant tellement décriés par une partie de nos concitoyens d'obédience gauchiste rêvant du grand soir et au retour à des régimes d'économie dirigée qui ont pourtant montré leur bilan systématiquement catastrophiques au 20ème siécle.

Ceci dit je ne fais pas l'apologie des ordures qui effectivement devraient être mieux gérés.alerte

avatar René Voujeaucourt - 30/01/2012, 23:19

hervé,

Ce gaspillage (et pas production d'ordures ménagères) est une des preuves flagrantes de l'échec de ce système consumériste libéral.

Et ce n'est pas fini....

http://fr.news.yahoo.com/trois-milliards-dhumains-pourraient-basculer-dans-la-pauvreté-180006418.html alerte

avatar hervé - 31/01/2012, 18:52

A René@ Pour se permettre de gaspiller actuellement il faut être riche. Les pays africains ne gaspillent pas, tout est récupéré comme c'était le cas en France entre 1940 et 1945 et longtemps après encore.
Maintenant évidemment qu’il y a un tel enrichissement par une croissance continue effectivement les gens mangent de trop d’où l’augmentation des obèses, du diabète infantile pour ne citer que ces pathologies. On est tous trop gourmant et se n’est pas étonnant que l’on produise des montagnes de déchets alimentaires.
Pour stopper ce phénomène il faudrait changer la mentalité des gens et là on se heurte à un mur. Car quelque soit le dictateur ou les idéologies qui ont essayé de changer l’homme, tous se sont brisés sur cet écueil.
Seul le facteur temps avec l’évolution des mentalités pourra venir à bout de cette exagération de la grande bouffe. Mais je le répète, la grande bouffe est un signe notoire de l’enrichissement des populations et forcement dans les régimes libéraux puisque dans les autres régimes ont à crevé de faim ou on crève de faim tel la Corée du Nord ou Cuba pour ne citer que ces deux là.
alerte

avatar René Voujeaucourt - 31/01/2012, 20:43

hervé,

Vous nous sortez les poncifs habituels, mais qui ne sont pas des arguments. quoiqu'il en soit le libéralisme en tant que tel est un échec car il n'a pas réussi à régler les problèmes et à rendre les gens heureux. Il y a des peuples qui ne meurent pas de faim, quivivent de manière sobre se contentant du nécessaire et qui bien que n'étant pas riche (selon nos critères) sont heureux. alerte

avatar hervé - 01/02/2012, 11:46

C'est quelles peuples?
On pourrait discuter des poncifs mais là on sort du sujet et c'est interdit ici

A Vinaigre@ Mais puisque le régime capitaliste en France où vous devez être très malheureux, ne vous plait pas qu'est-ce que vous attendez d'aller jouir des délices de Capoue dans les pays non capitalistes. Allez donc au moins faire un petit tour en Corée du Nord ou vivre comme les cubains de base!alerte

avatar René Voujeaucourt - 01/02/2012, 13:08

hervé,

Parler de la Corée du Nord ou de Cuba est caricatural et montre la faiblesse de votre argumentation voire de votre ignorance du sujet. si je puis me permettrfe, le taux de pauvreté en ce moment au USA est de 17%, quand aux Japon (pays libéraux s'il en est) la grande majorité de ses habitants vivent très chichement, on voit souvent trois générations vivant dans le même appartement. Une chose par contre qu'on ne voit pas au Japon c'est le gaspillage.... alerte

avatar Marcel Polo - 01/02/2012, 15:59

René Voujeaucourt
Tant que les gens ne sauront ce qu'est la faim (la vraie), ils ne comprendront pas. Combien d'entre les râleurs savent se contenter de l'ordinaire d'un paysan chinois ou burkinabais ? Le gaspillage commence par une trop grande variété de produits proposés.


Et bien tu vois, a moi aussi il m'arrive d'être d'accord avec toi .alerte

avatar hervé - 01/02/2012, 22:14

Les japonais sont si pauvres c'est pour cela que l'on voit tant de touristes japonais à Paris, le régime libéral n'y est certainement pour rien.
Evidemment parler de la Corée ou de Cuba c'est très gênant et au lieu d'admettre une évidence on préfère se mettre la tête sous le sable et parler de caricature ou d'ignorance des autres ainsi on ignore mieux la réalité.

J'ai simplement peur d'une chose c'est que Hervé , René, Vinaigre commencent à former la troïka infernale de Planète Info et que cela va tourner au vinaigre sans jeu de mot!!!
alerte

Commentaires 1 à 25 sur 57

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus