^ Publicité ^

1er média web de réinformation en environnement, écologie, nature et sciences de la Terre, depuis 2001

rss
8 675
Partager
par email
Dimanche 23 novembre 2014
112 connectés / 17 525 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Novembre 2014

^ Publicité ^

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Votre tasse de café est-elle écologique ?

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualitésProposer un article

8 675 lectures / 12 commentaires16 mai 2011, 10 h 11

cafeDR

Quelle est l'écocompatibilité des différents systèmes de capsules de café et des autres modes de préparation du café ? Des chercheurs de l'Empa ont établi les écobilans de différents systèmes et modes de préparation. Le résultats : le choix du café influence davantage l'écobilan que le choix entre capsules, machine à café automatique ou café filtre.

Les capsules pour le café sont pratiques et très populaires. Mais il existe un grand point d'interrogation pour ce qui est de leur écocompatibilité. Récemment, l'expert en écobilan de l'Empa Roland Hischier a examiné différents systèmes de capsules ainsi que des machines à café automatique, des cafetières italiennes, des filtres à café et des cafés solubles pour établir un écobilan simplifié. Il en ressort que c'est le café qui est décisif. "Un choix conscient du café est dans tous les cas ce qui est le meilleur pour l'environnement" déclare Hischier. Ceux qui désirent déguster leur café "en toute écologie", devraient se tourner vers un café portant un label de développement durable.

Pour établir cet écobilan, Hischier a pesé les différentes capsules et identifié leurs composants principaux. Ensuite il a utilisé les valeurs données dans la littérature pour la consommation de matériaux et d'énergie lors de leur production. Pour les cafés filtres et les cafés solubles il a là aussi recouru aux valeurs que l'on trouve dans la littérature. Pour l'évaluation écologique du café lui-même, il s'est servi d'une étude faite au Brésil qui a analysé 56 plantations de café. Comme il n'est pas exactement connu quelle sorte de café renferment les capsules, Hischier a considéré pour la culture du café aussi bien la valeur moyenne que les valeurs extrêmes de l'étude brésilienne. Il a pu ainsi tenir compte de l'influence du café, ou plus précisément de son mode de culture, sur le mode de préparation du café.

L'agriculture, pollueuse numéro 1

Dans cet écobilan, c'est la charge exercée sur l'environnement par la culture du café qui est décisive. Suivant l'intensivité des méthodes culturales et de l'utilisation de machines (diesel pour les tracteurs), d'engrais et de pesticides, les données environnementales du café varient fortement. Dans le pire des cas, la culture du café est responsable de près des 70% de la charge environnementale d'une tasse de café et dans le meilleur des cas d'à peine un pour-cent.

Un examen séparé des différentes capsules vides a lui aussi – du fait des quantités différentes de matériau des capsules et de leur emballage – révélé des différences importantes. Avec un café « moyen », la capsule représente environ un quart de la charge environnementale. Les capsules relativement lourdes et celles qui son en plus emballées séparément obtiennent un plus mauvais résultat. Lorsqu'elles sont recyclées, et alors seulement, les capsules en aluminium sont les meilleures.

Finalement, Hischier a comparé les capsules avec d'autres modes de préparation du café. Pour les machines à café automatiques, le résultat dépend dans une grande mesure de la quantité de café utilisée par tasse, ce qui n'a rien d'étonnant vu la grande influence du café sur le bilan global. Avec une « pleine charge » de café, la charge environnementale d'une machine à café automatique est même plus élevée que celle des « meilleures » capsules. Comme les différentes capsules renferment des quantités de café elles aussi différentes – ente six et neuf grammes – soit tout de même un écart de 50 pour-cent, leur classement, par rapport aux capsules vides, est légèrement décalé ; les capsules dont le contenu de café est élevé obtiennent, comme on pouvait s'y attendre, de moins bon résultats.

ecobilan caféEvaluation écologique globale de la préparation d'une tasse de café avec différents types de capsules et d'autres modes de préparation. La machine à café automatique a été évaluée une fois avec la capacité de charge de café maximale (high) et une fois avec une quantité de café nettement inférieure (low) UBP = unité de charge écologique.
© Empa

Indépendamment du café utilisé, il y a cependant deux gagnants clairs : à condition que, pour la café filtre, on boive toute la cafetière et pour café soluble on ne chauffe que juste la quantité d'eau nécessaire, ces deux modes de préparation sont de loin les plus écologiques. Une information de Hischier qui pourrait consoler les amateurs de café : la bonne vieille cafetière espresso italienne, aussi appelée cafetteria, qui n'a toutefois pas été prise en compte dans cette comparaison, obtient des résultats tout aussi bons – à conditions que l'on utilise par tasse la même quantité de café que pour le café filtre et que l'on boive la totalité du contenu de la cafetière.

Source

L’écobilan des capsules de café sous la loupe - Empa

Auteur

Empa

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de notre-planete.info. Elles contribuent au débat

12 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Lionel Alsace le 16/05/2011, 10:45
Le café le plus polluant est donc celui dont il faut visiter le site pour vous soutenir? (pub Tassimo juste sous l'article)alerte
Christophe MagdelaineChristophe Magdelaine le 16/05/2011, 10:52
Bien vu Lionel, je vais demander la suppression de cette pubalerte
Sophie Toulouse le 16/05/2011, 12:29
Quid de l'écobilan du café en grains ?
Car il n'a subit que la torrefaction...alerte
GillesGilles le 17/05/2011, 07:17
Est-il besoin d'une étude pour savoir qu'un café bio dans un emballage recyclable est meilleur pour l'environnement qu'un café conventionnel dans un emballage volumineux ?
Quel est le coût énergétique de cette étude ?alerte
Christophe MagdelaineChristophe Magdelaine le 17/05/2011, 08:33
Gilles, j'ai souvent ce type de raisonnement pour bon nombre d'études dont les résultats paraissent évidents avant même qu'elles ne soient conduites. Cependant, l'information principale de celle-ci réside dans l'empreinte considérable de la culture du café dans son bilan environnemental. Je pense que ce résultat est au contraire assez inattendu pour être diffusé. alerte
Stéphane à Bruxelles le 17/05/2011, 23:49
Très bien; il faudrait évaluer l'impact de tous nos actes quotidiens.alerte
Collectif REC à Besançon. le 22/05/2011, 00:10
J'ai questionné à plusieurs reprises qlqs grandes marques de café pour leurs demander s'il était exacte que pour réaliser un café décaféiné, l'industrie agro-alimentaire utilisait du Trichloréthylène, hautement cancérigène ?

Je n'ai jamais obtenu de réponse...

http://collectif-rec.20minutes-blogs.fralerte
BelleMuezza - Ris Orangis le 22/05/2011, 10:36
Pour répondre à Collectif REC de Besançon

Comment se fait la décaféination ?

L'extraction de caféine peut être réalisé selon trois méthodes :

- extraction par un solvant organique ;
- extraction par fluide supercritique (du dioxyde de carbone) ;
- extraction à l'eau.

La première méthode, qui a été utilisée pendant des années, tend à être remplacée par la deuxième pour des raisons sanitaires (traces résiduelles de solvants), d'impact sur l'environnement, de coût et de saveur. La dernière est la moins efficace et peut dénaturer le goût.

Extraction par des solvants organiques
C'est le procédé classique qui repose sur la solubilité différentielle (coefficient de partage) de la caféine. La caféine du café est dissoute dans le solvant organique, généralement un solvant chloré ou le benzène, qui est ensuite éliminé par distillation.

Des solvants organiques tels que l'acétate d'éthyle présentent bien moins de risques pour la santé et l'environnement que les solvants aromatiques et chlorés utilisés par le passé. Une autre méthode consiste à utiliser les huiles triglycéridiques obtenues lors de la mouture du café.

Extraction au dioxyde de carbone supercritique
Le dioxyde de carbone fluide supercritique est un excellent solvant apolaire pour la caféine et de plus, il est plus sain que les solvants organiques synthétiques. Le processus d'extraction est simple : le CO2 est forcé à passer au travers des grains de café à des températures supérieures à 31,1 °C et des pressions supérieures à 73 atm. Sous ces conditions le CO2, qui est dans un état supercritique, a les propriétés d'un gaz, ce qui lui permet de pénétrer profondément dans les grains de café, mais a également celles d'un liquide qui dissout 97 / 99 % de la caféine. Le CO2 chargé de caféine passe ensuite au travers d'un jet d'eau sous haute pression pour en retirer la caféine. La caféine peut enfin être isolée par adsorption sur charbon activé, par distillation, recristallisation ou osmose inverse.

Extraction à l'eau

Les grains de café sont mis à tremper dans l'eau. Cette eau, qui ne contient pas seulement de la caféine mais également beaucoup d'autres composés qui participent au goût du café, est ensuite passée à travers du charbon activé, qui retient la caféine.

Tout savoir ou presque sur la caféine :
http://lane.forumgratuit.fr/t918-la-cafeine-en-savoir-plusalerte
Thibaut le 23/05/2011, 11:26
Tryyyy to remeber....alerte
Roulin 2016 Cortaillod le 26/05/2011, 00:13
Messieur,
J'ai pris connaissance de l'étude et je suis très étonné que la capsule de la marque Ethical Coffee Company, compatible dans les machines nespresso et fabriquée avec de l'amidon de maïs biodegradable à 100%en 90jours. ça c'est un progrès, car Nespresso avec le recyclage c'est pas top... dommage que l'Empa n'ait pas été juste en France chez Casino en acheter quelques'une, alors que ces capsules vont débarquer en Suisse très prochainement... alerte
Arcticman le 26/05/2011, 10:36

Recyclabe ou pas les capsules sont un non-sens et pas un bien environnementalement parlant. Quand on voit l'énergie dépensée pour leur fabrication ainsi que celle des machines ...

Si vous le pouvez, achetez votre café en vrac, en grain et moulez le dans un bon vieux moulin manuel. Ensuite une bonne cafetière italienne fera l'affaire. ce sera meilleur pour l'environnement et votre portefeuille.alerte
Trewrepie le 01/06/2011, 14:22
Pour ma part, je pense que l'on devrait d'avantage s'attaquer à l'aspect sociétale du café. Tout le monde se retrouve autour d'un café aux pauses, mais pourquoi pas autour d'un sirop,jus de pomme, d'un thé d'origine francaise, plutôt que du café venu de l'autre bout du monde?

Le café devrait être une boisson d'occasion à consommer avec modération plutôt que 3 fois par jour!
alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus