^ Publicité ^

1er média web en environnement, écologie,
nature et sciences de la Terre, depuis 2001

rss
4 397
Partager
par email
Dimanche 21 décembre 2014
78 connectés / 19 773 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Décembre 2014

^ Publicité ^

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualitésProposer un article

Obama s'engage pour des véhicules moins consommateurs

4 397 lectures04 juin 2009, 16 h 34

© C. Magdelaine / notre-planete.info

De nouveaux règlements fédéraux proposés par M. Obama le 19 mai ont pour objet d'augmenter l'efficacité énergétique des véhicules vendus aux États-Unis. « Nous avons mis en branle une politique nationale qui vise à réduire la consommation moyenne des véhicules et à réduire la pollution de tous les poids-lourds et voitures vendus aux États-Unis », a affirmé le président Obama à la Maison-Blanche.

« Notre objectif est d'imposer des normes nationales qui vont rapidement améliorer l'efficacité énergétique des véhicules de 5 % en moyenne chaque année entre 2012 et 2016, et ce sans compromettre la sécurité. »

Ces nouvelles normes exigeraient que d'ici à 2016, les véhicules consomment en moyenne 6,7 litres aux 100 kilomètres - 6 litres aux 100 kilomètres en moyenne pour les voitures et 7,8 litres aux 100 kilomètres pour les poids-lourds. La consommation moyenne des modèles de 2009 est de 9,4 litres aux 100 kilomètres.

Selon la Maison-Blanche, ces normes permettraient d'économiser, sur cinq ans, près de 1,8 milliard de barils de pétrole et de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 900 millions de tonnes.

Le plan du président Obama qui, comme tous les projets de réglementation fédérale, devra être officiellement rédigé, proposé, analysé et faire l'objet de commentaires publics, engloberait une série de normes proposées conjointement par le ministère des transports et l'Agence de protection de l'environnement (EPA). Durant la formulation de ces normes, le gouvernement Obama a coopéré avec diverses agences fédérales et des représentants de l'industrie automobile. Dix fabricants et la fédération syndicale UAW (The International Union, United Automobile, Aerospace and Agricultural Implement Workers of America) soutiennent cette nouvelle réglementation.

Le gouvernement a également collaboré étroitement avec les gouverneurs des États fédérés, en particulier Arnold Schwarzenegger de Californie. Cet État a d'ailleurs déjà demandé à l'EPA la permission d'imposer ses propres normes concernant les émissions des véhicules vendus sur son territoire. Treize autres États plus le District de Columbia (la municipalité de Washington) ont annoncé leur intention d'adopter les normes californiennes. L'EPA devrait se prononcer sur la requête de la Californie dans les semaines à venir, mais le gouvernement de cet État a déjà fait savoir qu'il était prêt à soutenir les nouvelles normes fédérales envisagées.

La Maison-Blanche est également d'avis que le choix des consommateurs ne devrait pas être limité par ces nouvelles normes. Chaque classe de véhicule aura sa propre norme, de façon que les Américains puissent continuer d'acheter les voitures de la taille qui leur convient.

Si, dans un premier temps, cette nouvelle réglementation doit entraîner une augmentation des coûts tant pour les fabricants que pour les consommateurs, à long terme, tout le monde réalisera des économies, a affirmé M. Obama. Grâce à la mise en place de normes claires, a-t-il expliqué, les constructeurs pourront mieux planifier leur future production. Les véhicules à meilleur rendement énergétique coûteront certes plus cher à l'achat, mais ils permettront d'économiser sur l'essence. Ainsi, le conducteur moyen pourrait économiser près de 2.800 dollars en cinq ans rien qu'en acquérant un véhicule offrant un meilleur rendement.

 « Le fait est que tout le monde y gagne : le consommateur dépense moins en carburant, et les constructeurs automobiles ont de nouvelles incitations à créer des technologies et des emplois qui nous fourniront des moyens plus rationnels d'alimenter nos véhicules », a dit M. Obama.

Auteur

Michelle Austein Brooks

Auteur

USINFO, Département d'État des États-Unis

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de notre-planete.info. Elles contribuent au débat

Ajouter un commentaire !

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus