^ Publicité ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
22 697
Partager
par email
Samedi 01 novembre 2014, 7 652 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Novembre 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Voitures de demain : l’hydrogène devrait progressivement s’imposer

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualitésProposer un article

22 697 lectures / 22 commentaires10 octobre 2008, 09 h 19

Voitures de demain : l’hydrogène devrait progressivement s’imposerVoiture fonctionnant à l'hydrogène
crédit : BMW
Le passage aux véhicules à hydrogène pourrait grandement réduire la dépendance pétrolière américaine et les émissions de dioxyde de carbone, selon un rapport du Conseil Américain de la Recherche intitulé "La transition vers de nouvelles technologies de transports : les perspectives du moteur à hydrogène". Mais ce rapport très fouillé de 220 pages souligne bien que la production industrielle de véhicules à hydrogène compétitifs sur le marché automobile ne sera pas facile et que de nombreux obstacles technologiques et économiques restent à surmonter.

Pour l’instant, le coût de fabrication des véhicules à hydrogène reste bien trop élevé et les États-Unis n’ont pas l’infrastructure nécessaire pour produire et diffuser largement l’hydrogène pour les consommateurs. Mais selon cette étude, ces obstacles pourraient être surmontés, grâce à un soutien massif et conjoint du gouvernement fédéral et des industriels.

L’étude rappelle que les véhicules particuliers consomment plus de 44 % du pétrole américain et sont responsables de plus de 20 % des émissions américaines de dioxyde de carbone. En 2003, le Président Bush a annoncé une initiative fédérale de 1,2 milliard de dollars, visant à encourager le développement de la technologie de production d’hydrogène et les piles à combustible, qui sont alimentées par une réaction chimique entre l’hydrogène et l’oxygène et émettent uniquement de l’eau.

Le comité a estimé le nombre maximum de véhicules à hydrogène qui pourraient être sur la route dans les décennies à venir, en supposant que des objectifs techniques soient réunis, que les consommateurs veulent des voitures à hydrogène, et que les politiques gouvernementales soient en place pour aider à conduire la transition du pétrole à l’hydrogène carburant.

Mais selon cette étude, la généralisation des véhicules à hydrogène se fera lentement, tant les obstacles à surmonter restent importants. L’étude prévoit, au niveau mondial, 2 millions de voitures à hydrogène sur les routes d’ici à 2020.

En 2023, le coût d’utilisation des véhicules à piles à combustible pourrait toutefois devenir compétitif par rapport aux véhicules thermiques conventionnels, entraînant une augmentation du nombre de véhicules à hydrogène dans le monde qui passerait alors à 60 millions en 2035 et 200 millions en 2050, ce qui ne représente encore que 15 % du parc automobile mondial prévu en 2050.

La commission a également calculé les investissements, tant publics que privés, qui seraient nécessaires pour financer une transition complète vers l’hydrogène comme principal carburant. Le coût pour le gouvernement serait de l’ordre de 55 milliards de dollars entre 2008 et 2023 ; le secteur privé devrait, pour sa part, investir 145 milliards de dollars au cours de cette même période.

Pour mettre ces chiffres en perspective, l’étude souligne que le gouvernement américain envisage d’augmenter de 15 milliards de dollars par an les subventions pour développer l’usage de l’éthanol comme carburant.

L’étude rappelle fort judicieusement que l’impact global de la généralisation des véhicules à hydrogène sur les émissions de gaz à effet de serre dépendra de la façon dont cet hydrogène a été produit. A cet égard, il est bien entendu préférable de produire l’hydrogène à l’aide de sources d’énergie et de technologies propres mais l’étude n’exclut pas cependant la production d’hydrogène à partir de centrales à charbon propres équipées de systèmes de capture et de stockage de CO2 "à la source".

L’étude a comparé les réductions de consommation de pétrole et d’émissions de CO2 qui pourraient être réalisés en utilisant trois stratégies : l’amélioration de l’efficacité énergétique des véhicules conventionnels, l’usage massif des biocarburants et l’utilisation des voitures à hydrogène.

Les deux premières options s’avèrent plus efficaces dans un premier temps mais, à partir de 2040, l’hydrogène l’emporte nettement.

L’étude préconise de développer simultanément ces trois stratégies qui apparaissent comme complémentaires. Cette approche mixte et conjointe pourrait permettre de réduire de 80 % la consommation de pétrole par les voitures d’ici 2050.

Enfin, l’étude souligne que les autres technologies propres ou sobres, comme les voitures électriques de nouvelle génération ou les voitures hybrides rechargeables, doivent également être développées. En fait, la généralisation de la voiture hydrogène, si elle semble inéluctable, sera lente et prendra au moins deux générations.

Elle nécessitera non seulement un effort considérable en matière de recherche et de développement de nouvelles infrastructures mais également une volonté politique très forte aux niveau des états développés, de l’Europe et de la communauté internationale, si l’on veut que les véhicules à hydrogène deviennent majoritaires dans la seconde moitié de ce siècle.

Auteur

René TREGOUËT, sénateur honoraire, fondateur du Groupe de Prospective du Sénat / RT Flash

Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que leur auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de notre-planete.info

22 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Christian (Var) le 10/10/2008, 10:35
Bonjour,

C'est une excellente voie d'évolution...

La conjonction des crises financière, matières premières ou économique est propice, comme l'a rappelé notre Président à l'accélération dans la recherche des énergies "après pétrole".

Bravo aux constructeurs qui se sont engagés dans la recherche de nouvelles énergies. Qu'en sera t'il en matière de stabilité de l'hydrogène dans la voiture, dans les stations? Quel sera le parc d'approvisionnement?...

...Restera également à en baisser les coûts ! Moi qui roule en voiture hybirque (développée il y a 10 ans !...) que personne voulait au début et que maintenant tout le monde recherche, cela impliquera, je l'espère, la possibilité de faire baisser les côuts de production !

A suivre...pour nos enfants !


Christian
http://jardinmed.blog4ever.com/blog/lirarticle-218266-879912.htmlalerte
Koen - sautron le 10/10/2008, 11:17
C'est du n'importe quoi. La voiture à l'hydrogène c'est de la poudre aux yeux pour n'avoir à rien faire - et pour pouvoir justifier les 40 milliards de dollars de subventions que les constructeurs américains viennent d'avaler.
Sans parler du reste: destruction des paysages pour exploiter le charbon (source de mercure, uranium, cobalt, poussières, ...pas du tout capturé).
L'article est une honte, la reprise par M. Trégouet dommage, et sa publication ici inexcusable.alerte
Jacques pyrénées oritentales le 10/10/2008, 14:17
Je pense que la seule énergie propre, facile à produire est l'air comprimé. Un compresseur tourne grace à l'électrécité produite (comme nous savons le faire ) sous différentes formes. Les bouteilles ne sont plus en acier mais en toiles de carbone etc etc. L'autonomie, moyennant un peu d'huile peut aller a plus de 1000 km. Le seul problème c'est que l'état ne pourra controler les flux d'air et donc la TIPP!!!!
Voir le site MDI.LU l'ingénieur Négre et son fils ont signé des contrats avec pas mal de pays dont l'inde (TATA) le brésil etc et nous, nous regardons BOORLO et son grenelle de l'environnement!!!!! alerte
Pierre - région parisienne le 10/10/2008, 14:33
L'hydrogène est, de loin, le plus mauvais vecteur énergétique qui existe. (Un vecteur énergétique, c'est un produit ou un système capable de stocker de l'énergie sous les plus petits volume et poids possibles).
Au moment où l'on ne parle plus que d'économies d'énergie, il est assez comique de voir une affirmation du genre : "l'hydrogène va s'imposer".
Mais, bon, on raconte tellement de salades de nos jours autour de l'énergie, que ça n'en fait qu'une de plus...alerte
Lionel N. de Cannes le 10/10/2008, 21:25
ENCORE une commission qui connait la conclusion avant de rédiger son texte.
Cette fois-ci c'est affreux.

Mais enfin, au bout du compte :

1- oui il est raisonnable de faire ABOUTIR les recherches sur les piles à combustibles propres et légères pour des automobiles.

2 - Oui l'air comprimé est un moyen raisonnable de transport

3 - Oui la voiture tout électrique est agréable à développer

L'humain n'a pas su prévoir le prix du pétrole qui est passé de 50 à 150 puis à 80 $ dans la même année.

Qu'on me dise il faut 5 ans pour concevoir raisonnablement une voiture soit.
Mais, je ne voie pas comment ce même être humain peut prévoir 2 méga dans 12 ans, 60 méga dans 27 ans et 200 méga dans 42 ans !!!alerte
Passant n'importe où le 12/10/2008, 10:28
Je ne crois pas non plus à l'hydrogène... Peut-être auront-ils quand même raison mais dans un troisième temps, aux alentours de 2040, comme l'article le suggère. En attendant, mieux vaut se concentrer sur l'électrique ou l'air comprimé à partir d'un compresseur électrique : les infrastructures existent déjà !!!
Peut-être l'autonomie est moindre dans un premier temps mais très vite les stations "essence" pourront s'équiper de compresseurs d'air pour la recharge des voitures particulières, et l'Etat pourra taxer cet air-là. Même si comme tout le monde, je n'aime pas être taxé, je suis conscient de l'énorme déficit public en Europe et aux Etats-Unis.
Tant qu'à produire de l'hydrogène, pourquoi pas plutôt des carburants de synthèse ?alerte
Théo Grenoble le 12/10/2008, 21:13
Certes, les émissions de CO2 sont réduites avec les technologies hybrides, mais cela n'en réduit pas pour autant ses dépenses énergétiques, qui faut-il le rappeler sont pour beaucoup issues de l'industrie du nucléaire.

Certains se rapellent peut-etre de cette étude faite par le CNWR (http://cnwmr.com/sv001data/) dans laquelle le cout énergétique de la honda prius était comparé au cout énergétique des hummer H1, H2 et H3 et à d'autres monstres de la route. Ce cout énergétique était calculé sur la durée de vie totale de la voiture, qui est largement supérieur sur un H1 que sur une prius. Les conclusions de cette enquête étaient que le rendement énergétique d'un Hummer H1 est largement supérieur au cout énergétique d'une prius. Autrement dit, pour sauver la planète mieux vaut rouler en hummer que en prius !

Bien entendu ces conclusions ont été remises en cause notamment par le PACINST (http://www.pacinst.org/topics/integrity_of_science/case_studies/hummer_vs_prius.pdf), mais le CNWR apporte aussi ses réponses aux critiques du PACINST. A vous de lire les arguments contradictoires et de vous faire une idée.

Toutefois ceci est pour vous rappeller que tout n'est pas rose et noir. Les technologies hybrides n'apportent pas de solutions miracles au problème de la sur-utilisation des voitures particulière. Et s'il existe effectivement des énergies renouvelables, pensez-vous sérieusement que le solaire et l'éolien (j'omet volontairement l'hydraulique qui à un impact extremement néfaste sur la faune aquatique) suffisent à donner à la société l'énergie qu'elle réclame ?

Merci les journaleux de nous vendre les technologie de demain qui loin de sauver les monde, contribuent à le pourrir encore plus !!! Et merci notre-planète.info de relayer de telles informations qui ne contribuent qu'a conforter les quidam dans leurs soif de consommation et dans un scientisme obscurantiste qui ne contribuera qu'à rendre la crise encore plus violente.
Si vous voulez sauver le monde arretez simplement de prendre la voiture, achetez vous un vélo et avec les bus et les trains vous ferez le reste !alerte
Denis Yvelines le 12/10/2008, 23:59
Le choix de l'hydrogène aux US est un choix politique qui a pour objectif de défendre les intérêts des pétroliers et accessoirement ceux des constructeurs.

La mise au point de cette filière est très hypothétique et en attendant un futur lointain il est plus rentable de vendre du pétrole et des moteurs thermiques sophistiqués donc fragiles (turbos, systèmes d'injection ...) que de vendre de simples moteurs électriques.

L'expérience de la Californie en atteste : http://fr.wikipedia.org/wiki/EV1_(General_Motors)

On attend effectivement une valeur ajoutée de la part des journalistes ! A moins qu'ils ne servent qu'à relayer de la propagande ...
alerte
Christophe Magdelaine le 13/10/2008, 16:29
@ Théo : vous avez raison dans votre conclusion, mais malheureusement, personne ne la suit... Dans ce cas, que faire ? Continuer avec le pire, ou chercher mieux ?...alerte
Bat Meaux le 14/10/2008, 08:49
2050 !!! au train ou vont les choses, dégradations, épuisement des ressources, démographie, guerres,... il est déjà trop tard !
Il fallait prévoir et agir il y a 30 ans !alerte
Guillaume, Lyon le 14/10/2008, 10:35
Voiture à hydrogène = voiture de riche, lourde, peu efficace, gâchis de ressources.

Si on produit de l'électricité renouvelable en grande quantité, pourquoi ne pas alimenter directement des petites voitures électriques plutôt que de produire de l'hydrogène ? (rendement affreux, très cher, infrastructures à bâtir, technologie cher)

La meilleure voie pour la voiture semble la voiturette électrique, et de loin. Malheureusement, elle a aussi beaucoup de défauts.alerte
DALSON Georges - Ile de France (Charenonton - 94) le 14/10/2008, 10:37
Chers amis,

Bonjour,

Je ne suis pas spécialiste des voitures, ni des moteurs, ni du pétrole, ni de l'hydrogène. Je ne suis pas scientifique, ni ingénieur. Je suis juste économiste de développement.

Actuellement, je suis promoteur de projets de développement "socio-économique et durable" pour des Pays du Sud.

Alors, je crois que compte tenu des moyens que tous les lobbies des "moteurs à quatre temps", du "pétrole", et du "nucléaire" osent mettre en oeuvre pour grader leur prépondérance dans toutes les questions liées aux énergies, des inventeurs français comme, Mr Guy Nègre (avec son moteur à air comprimé), et Mr Fabien Lecler (avec son moteur à hydrogène : l'hydrogène est seulement produit au moment où on le consomme => il n'y a pas de problème de stockage, ni de transport de l'hydrogène ; mais il y a juste les problèmes de la capacité, l'étanchéité et de la sécurité du réservoir, qui doit contenir les 3 composants requis : de l'eau, de la soude caustique, et de l'aluminium) aurons toujours des problèmes pour développer leurs inventions, en France.

Et je ne parle pas de la question « métaphysique » de la difficulté de l'Etat pour récupérer les taxes sur l'éventuel développement de ces nouvelles.

Pour notre part, dans le cadre de nos Projets de Développement dans les Pays du Sud, nous allons privilégier des solutions :
- comme celle de Mr Nègre (http://www.mdi.lu/fra/affiche_fra.php?page=accueil),
- et celle de Mr Lecler (http://www.laboratoirelecler.org/default.shtml).

Nous cherchons à avoir un partenariat direct avec ce type d'inventeurs, pour adapter et développer ce type de technologies dans les Pays du Sud, où nous allons déployer nos Programmes de Développement.

Nous sommes aussi intéressés par tous les types d'énergies renouvelables que l'on puisse développer dans ces Pays.

Merci beaucoup.

DALSON Georges (radalson@yahoo.fr)
alerte
Terre le 14/10/2008, 19:52
Bonjour,

L'Hydrogene Economy est 4 fois moins efficace que l'Electron Economy.

http://www.electron-economy.org/article-23265506.html

alerte
Stéphane (Manche) le 16/10/2008, 16:39
J'suis pas scientifique, mais du peu que je sache, l'hydrogène au niveau mondial est dans sa quasi totalité produit par vaporeformage du methane, c'est donc un produit petrolier dont le CO2 est rejeté au cours de sa transformation, on deplace juste le problème.
En gros on enleve le "carbure" de l"hydrocarbure" pour faire simple, le tout produit en France par GPN .... une filiale de total [relation avec la production d'engrais azoté en partant de la base de la synthèse de l'ammoniac (NH3) mis au point en 1918, tout se rejoint].

Le bilan est donc nul, mais devient negatif quand on rajoute tous les effets correlatifs, rien que le stockage sous forme liquide à -253°C alors que pendant ce temps en Afrique et même dans d'autres endroits dans le monde on ne trouve pas de simples frigos pour stopper les medicaments ... c'est pire que de croire au père noël.

Après bien sûr il y'a l'electrolyse, mais tout le monde sait que dans ce cas le bilan est aussi negatif, car energie provenant du nucleaire ou du charbon (4,5 kWh/m3 d'hydrogène produit).

après encore d'autres techniques, gazéification ou pyrolyse du charbon, toutes pires les unes que les autres.

En terme global, c'est une evidence, rouler dans une voiture à l'hydrogène pollue plus que de rouler dans une simple voiture à l'essence ou au gazoil, mais bon il faut donner du rêve au gens pour faire tourner l'entreprise, et puis deculpabiliser le peuple c'est aussi une bonne technique pour le pousser à avancer plus vite.alerte
Pierre M. Boriliens (Alsace) le 17/10/2008, 18:25
L'hydrogène n'est pas une source d'énergie ! Tout simplement parce qu'il n'existe pas à l'état naturel, contrairement au pétrole, qu'il suffit de ramasser.

Par conséquent, lors de la combustion de l'hydrogène (dans un moteur), on récupère au mieux l'énergie qu'on a déjà consommée ailleurs pour le fabriquer...

Pur délire, donc...alerte
Diomède Mujojoma Bujumbura-Burundi le 18/10/2008, 09:56
Persopnne ne peut ne pas encourager de telles inventions on ne peut plus géniales.Cependant,c'est bon que les voitures consommant du carburant soient remplacées par celles consommant de l'hydrogène;une question se pose:sont-elles seulement les voitures qui polluent la nature?Et les diverses industries, grands pollueurs?Ce ne serait qu'une goute de moins dans tout un océan. alerte
Tatiana nice le 18/10/2008, 15:11
Moi je dit "vive le vélo" c'est bon l'environnement et la santé!!!!!!!!
Et utiliser sa voiture que exeptionellement!!!!!!!!! je sais pas moi faire comme pékin pandent les jeux olympiques!!!!!!!! je crois q'uil ont tout changé en si peut de temps pour que la ville soit moin pollué pour les sportifs. Sauf que pour la chine la principale raison de tout ce changement c'était "l'image du pays" et puis biensur en méme temps l'environnement!!!!!!!alerte
Marie (pays de la loire) le 24/11/2008, 20:25
Je vous propose de regarder le système pantone. Il est mieux et carrément + écologique; Alors vive PAUL PENTONE et son invention qui nous auveras de la fin du monde.alerte
Clem le 27/11/2008, 21:09
Bonjour,
Je trouve que ce serait bien une Terre sans pollution mais cela serait plus grave car la vapeur d'eau rejetée par ces voitres à hydrogène est le gaz à effet de serre qui absorbe le plus de rayons infrarouges . En conséquence ceci entrainerait un réchauffement de la planète beaucoup plus important.alerte
Jean cul paris le 27/12/2008, 20:58
l'energie libre c'est possible
http://quanthomme.free.fr/energielibre.htmlalerte
Duke (Rhône) le 05/01/2009, 00:40
" Clem - 27/11/2008, 21:09
Bonjour,
Je trouve que ce serait bien une Terre sans pollution mais cela serait plus grave car la vapeur d'eau rejetée par ces voitres à hydrogène est le gaz à effet de serre qui absorbe le plus de rayons infrarouges . En conséquence ceci entrainerait un réchauffement de la planète beaucoup plus important."


=> La combustion de l'essence dégage déjà beaucoup d'eau, pas seulement du CO2, il suffit d'ailleurs de lever les yeux au ciel pour regarder la trainée laissée par les avions, c'est la condensation de l'eau issue de la combustion du kérosène.alerte
Georges BE Suisse le 14/05/2009, 05:37
JE NE CROIS ABSOLUMENT PAS QUE LA PILE à COMBUSTIBLE SOIT UNE SOLUTION... Les véhicules proposés par Bolloré (France) et Hayek (Suisse) sont de véritables bastringues luxueux et disfonctionnels. J'énumère les tares de ces bibelots:
1/ 1 bagnole et 5 moteurs...la pile à combustible+ 1 moteur électrique dans chaque roue...2/ piles trés sophistiquées contenant du lithium et sécurisées par du platine (ultra chers et difficiles à produire) . 3/ faible autonomie et recharge des piles trés lente: la Swatch mobile de Hayek= 230km d'autonomie, recharge de la pile= 12heures at home et 1h30 dans une station service hight-tec... 4/ ces véhicules seront trés petits,trés laids et le fait de recharger les piles à la maison 9 fois sur 10 ralentira l'économie et ruinera le réseau des stations services + l'état qui a besoin de taxer l'énergie...
Par contre les allemands (BMW 715) et les japonais
(MAZDA RX8) ont déjà construit des véhicules qui alimentent de banals moteurs thermiques (on dit à tors à explosion) avec du dihydrogéne liquide servi par une pompe...ces véhicules sont d'ailleurs en bi-énergie dihydrogéne+SP95 pour pallier au trop faible nombre de stations servant l'hydrogéne...
C'est parce que SARKOZY écoute trop les conseils de son SPONSOR Bolloré que la FRANCE prend du retard en ménageant exagérément TOTAL et ELF car les ridicules piles à combustible roulantes ne seront vendues qu'à quelques millier d'exemplaires à quelquesépouses de millionnaires qui ne s'en serviront que pour aller faire du shopping...alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus