^ Publicité ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
10 518
Partager
par email
Vendredi 24 octobre 2014, 47 563 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Octobre 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

Semaine européenne de la mobilité : seulement 7 jours en faveur de la mobilité durable

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualitésProposer un article

10 518 lectures / 5 commentaires15 septembre 2007, 13 h 18

Semaine européenne de la mobilité : seulement 7 jours en faveur de la mobilité durable© C. Magdelaine / notre-planete.info
Chaque année, du 16 au 22 septembre, une partie de l'Europe se mobilise pour promouvoir des solutions de transport alternatives. En France, c'est le ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables qui organise cette 6ème édition qui se terminera par la journée "en ville sans ma voiture", le 22 ou 23 septembre selon les municipalités.

La Semaine européenne de la mobilité

La Semaine européenne de la mobilité ou "European Mobility Week", soutenue par la direction de l'environnement de la Commission Européenne a été lancée le 19 avril 2002 à Bruxelles durant la "semaine verte". Cette semaine a pour objectif d'influencer la mobilité urbaine sur le long-terme ainsi que d'améliorer la santé et la qualité de vie des citoyens européens. Cette initiative représente une opportunité pour rassembler les villes et citoyens d'Europe autour du thème du transport durable dans les zones urbaines, pour expliquer les défis que les villes et municipalités urbaines doivent affronter afin d'induire un changement de comportement et de faire des progrès vers une stratégie de transport durable en Europe. En 2006, cette campagne avait mobilisé plus de 1300 participants en Europe, représentant 38 pays et environ 200 million de citoyens.

La campagne européenne de 2007, pour sa sixième édition, s'intitule "Réinventons la rue". Elle mobilise plus de 1700 villes dans 35 pays du monde dont le Brésil, le Canada, la Thaïlande, le Japon, l'Equateur... Même si l'initiative reste essentiellement européenne. C'est l'Autriche avec plus de 320 collectivités impliquées qui sera le pays le plus actif pour cette journée. La France, avec plus d'une centaine de communes (141) se place en quatrième position. Des villes comme Brest, Amiens, Calais, Clermont-Ferrand, Gap, La Rochelle, Lille, Marseille, Orléans, Reims... Mettront en place des opérations plus ou moins ambitieuses pour sensibiliser aux transports alternatifs et/ou réduire la circulation automobile dans les quartiers centraux.

Pour la Semaine européenne de la mobilité 2007, la France organise une opération intitulée "Bougez autrement ! La meilleure énergie c'est la vôtre", qui s'adresse aux collectivités territoriales, mais également aux réseaux de transports, aux associations, aux entreprises et aux services publics, une spécificité française.
Un appel à projets a été lancé auprès de tous ces acteurs de la mobilité pour favoriser des initiatives locales, faire émerger des projets et créer des événements susceptibles, partout en France, de susciter des changements de comportements.
On peut citer par exemple :
- la mise en place de parcs relais en lien avec un réseau de transport collectif type navettes, métro pour désengorger le centre-ville
- la mise en place de zones 30, d'espaces piétons ou d'aménagement de voirie visant à un meilleur partage de la rue
- la mise en place de services d'autopartage ou de covoiturage
- la mise en place d'aménagements cyclables (piste, bandes, stationnements...)
- la mise en place de vélo-stations, de points multi-services vélo
- des journées de découvertes du réseau de transport collectif avec gratuité ou tarification spécifique
- aménagement d'un parking vélos
- mise en oeuvre d'un Plan de déplacements d'entreprise (PDE) : partenariats avec les opérateurs de transport locaux, pour adapter l'offre aux besoins de l'entreprise (ajouter un arrêt sur une ligne, par exemple), participation financière aux abonnements de transports collectifs des salariés, développement du covoiturage entre les employés, incitation au télétravail...
- opérations de sensibilisation avec des projections de films, des expositions, des brochures...

En France, l'édition 2006 avait remporté un succès sans précédent avec une participation en hausse de 121 % mais l'édition 2007 dépasse déjà largement les très bons résultats de 2006 avec près de 570 participants (tous acteurs confondus) contre 351 en 2006, soit une augmentation de plus de 60 % !
Nous noterons toutefois la non participation de la ville de Paris à l'opération (sauf le 18ème arrondissement) et les initiatives très modestes d'un certain nombre de villes engagées qui relativisent la portée de cette semaine sur le long-terme tant recherché.

La journée "en ville sans ma voiture"

Cet évènement né au milieu des années 90 dans quelques villes dans le monde, s'est démocratisé lorsque la France en 1998 (avec 34 villes engagées), puis l'Europe en 2000 (avec 760 villes engagées) ont relayé l'opération.
La journée "en ville sans ma voiture" ou "car free day", qui a lieu normalement le 22 septembre, est petit à petit remplacée par la Semaine européenne de la mobilité. En effet, une journée c'était vraiment symbolique et depuis quelques années cet évènement connaissait un certain essouflement. Si cette journée tient davantage du symbole, elle a néanmoins permis dans certaines grandes villes européennes de renforcer les réseaux de transports collectifs, de favoriser l'accès aux vélos et de constater, si il le fallait encore, l'impact considérable de l'automobile sur la pollution de l'air.
A ce titre, le laboratoire de recherche en environnement de Bruxelles Environnement-IBGE a mené une étude comparative afin d'évaluer les effets d'une telle journée sur l'environnement bruxellois. Les rapports vont de 1 à 100 en fonction des rues étudiées !

La Journée du transport public

Toujours dans le cadre de la Semaine européenne de la mobilité, la France, sous l'impulsion du ministère des Transports, de l'Equipement, du Tourisme et de la Mer et le GIE Objectif transport public, créé par le GART (Groupement des autorités responsables de transport) et l'UTP (Union des transports publics et ferroviaires), lance cette année une grande opération nationale de promotion du transport public le mercredi 19 septembre 2007.
La Journée du transport public consiste à proposer, le mercredi 19 septembre, un tarif journée à 1 € pour voyager sur les réseaux de transport urbains, interurbains et régionaux participants.
Chacun pourra se déplacer librement et découvrir ce jour-là les atouts de son réseau de transport : dessertes, amplitude horaire, interconnexions... Le public expérimentera les services offerts par le transport collectif et sera sensibilisé sur les économies budgétaires qu'il permet de réaliser ainsi que sur les bénéfices pour l’environnement.
Dans certains réseaux, une réduction tarifaire sera également offerte pour tout nouvel abonnement de transport pris pendant la Semaine européenne de la mobilité.

Liens

Auteur

avatar Christophe Magdelaine / notre-planete.info - Tous droits réservés

5 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Pierre Dégé le 16/09/2007, 13:27
Et si on faisait une journée sans voitures une fois par mois en tournante dans les grandes (et petites) villes d'Europe ?alerte
Ruel st féliu-d'avall le 17/09/2007, 08:13
si, les mairies, les conseils régionnaux ,ne dépensaient pas l'argent a éditer des journeaux publicitaires qui coutent la peau des f.....! il- y -a bien lontemps que les transports urbains seraient gratuits justement pour qu'on ne soit pas dans l'obligation de prévoir des journées de dépolution c'est un coup de pub leur histoire , il faut faire des ville sans voiture, avec de vrais aménagement en pourtour ....
grands parcs pour les voitures.... petits bus privés ( cela donnerait du travail ou permettrait la création de micros-entreprises)
les petits bus seraient électrique ...bien sur!!
tout cela est réalisable en moins d'1 an!!!
mais il n'y-a-pas de vrais volonté pour ça helas le reste c'est que du bla bla bla comme d'habitude . merci que ceux qui sont d'accords m'écrivent et on sortira plein d'idées et dans chaque ville cela sera obligé d'etre mis en place il ne faut plus laisser les élus mettrent en place des idées qui empeche toujours les habitants de vivrent mieux c'est au peuple de dire aux élus ce qu'il souhaite pour sa ville c'est aussi cela qu'etre UN CITOYEN ......NON ????alerte
Gaëtan, Strasbourg le 17/09/2007, 10:52
Pour répondre à "Ruel", je pense que le problème par rapport aux citoyens c'est que la plupart veulent prendre leurs voitures pour aller le plus vite possible et le plus près possible du lieu de destination...alerte
Coqueli-so le 18/09/2007, 10:36
Je pense qu'en fait il n'y a pas vraiment d'alternative à la voiture ! mis à part les déplacements qui peuvent s'effectuer à l'intérieur même d'une ville, et encore ... on (on c'est plutôt eux, nos élus, mais avec nos sous !) investit encore beaucoup dans le macadam, et on vient après nous dire "prenez le bus !", mais le bus, il est pas au point : il est coincé dans les embouteillages, il n'a pas de couloir spécifique, il n'a pas d'horaires adaptés aux travailleurs, il n'a pas de trajectoire adaptée, bref il y a toujours quelque chose qui cloche (je parle surtout pour la Province, parce qu'à Paris il y a le choix, mais toujours les bouchons !) alerte
Coqueli-so le 18/09/2007, 11:22
Imaginez cinq minutes que subitement, tout le monde souhaite prendre le bus (ou autre ...) il n'y en aurait même pas assez ! alors pour l'instant ça reste de la ... bonne volonté affichée, mais dans les faits ça suit pas.
Si volonté il y avait, alors pourquoi pas un transport "gratuit" pour tous, un transport "gratuit" partout, puisque de toute façon, même à l'heure actuelle, ce sont nos impôts qui payent.alerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus