^ Publicité ^

1er média web francophone en environnement, écologie, nature
et sciences de la Terre depuis 2001

rss
49 348
Partager
par email
Dimanche 21 septembre 2014, 6 573 visites

Connexion

Login (email)  
Mot de passe mémoriser
 
Devenir membre Retrouver vos identifiants

^ Publicité ^

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

notre-planete.info sur Facebook notre-planete.info sur Twitter notre-planete.info sur Google +

^ Publicité ^

Sondage Septembre 2014

www.notre-planete.info : environnement, développement durable et sciences de la Terre

La température de la Terre s'approche des records historiques

Dernières actualitésAlerte mailToutes les actualités

49 348 lectures / 7 commentaires05 octobre 2006, 11 h 32

La température de la Terre s'approche des records historiques
Anomalies moyennes de températures de 2001 à 2005 (en °C)
crédit : NASA
Une nouvelle étude des scientifiques de la NASA montre que la température de la terre est en train d’atteindre un niveau inconnu depuis plusieurs milliers d’années.

L’étude est dirigée par James Hansen du « Goddard Institute for Space Studies » (l’institut des études spatiales) de la NASA à New York, avec la collaboration de scientifiques d’autres organisations. Ils concluent que, suite à une tendance au réchauffement rapide depuis 30 ans, la terre est aujourd’hui en train d’atteindre, puis de dépasser, les températures maximales connues pendant la période interglaciaire actuelle, qui dure depuis presque 12 000 ans. A cause du réchauffement actuel, plusieurs espèces de plantes et d’animaux sont forcées de migrer vers les pôles Nord et Sud.

Les températures utilisées dans l’étude sont des données enregistrées dans le monde entier pendant le siècle dernier. D’après ces données, les scientifiques ont conclu que la terre s’était réchauffée à la vitesse phénoménale d’environ 0,2° C par décennie, et ceci depuis 30 ans.

« Ces données impliquent que nous approchons des niveaux très dangereux de pollution venant exclusivement des mains de l’Homme » dit Hansen. Depuis quelques décennies, les gaz contribuant à l’effet de serre, qui proviennent des activités anthropiques, sont devenus la cause principale du changement climatique. Ces gaz retiennent la chaleur dans l’atmosphère, ce qui entraîne un réchauffement de la surface de la terre. Certains de ces gaz, dont la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone, le méthane, le protoxyde d’azote, et l’ozone, sont présents naturellement dans l’atmosphère, d’autres sont présents uniquement à cause des activités humaines.

L’étude fait remarquer que le réchauffement de la terre est à son maximal dans les hautes latitudes de l’Hémisphère Nord, et qu’il est plus important au-dessus de la terre qu’au-dessus des océans. Le réchauffement majoré des hautes latitudes est attribué aux effets de la glace et de la neige. En effet, avec le réchauffement de la Terre, la glace et la neige fondent, ce qui découvre des espaces plus sombres qui absorbent plus de lumière du soleil et qui donc augmente le réchauffement ; ce processus est appelé « boucle de rétroaction positive ». Le réchauffement est moindre au-dessus de l’océan grâce à la capacité importante du « mélange profond de l’océan », qui entraîne un réchauffement plus lent.

Hansen et ses collègues de New York ont collaboré avec David Lea et Martin Medina-Elizade de UCSB (en Californie) pour obtenir des comparaisons des températures récentes avec des températures historiques depuis un million d’années. Les chercheurs californiens ont obtenu un rapport des températures de surface, grâce à la mesure du magnésium contenu dans des coquilles d’animaux microscopiques, relevé dans les sédiments, vivant à la surface des océans tropicaux.

Une des conclusions de cette collaboration est que l’océan Pacifique Ouest et l’océan Indien sont aujourd’hui aussi chauds, sinon plus chauds, qu’à n’importe quel autre moment précédant l’Holocène. L’Holocène est la période relativement chaude qui existe depuis presque 12 000 ans, et qui a succédé à la dernière période glaciaire majeure. L’océan Pacifique Ouest et l’océan Indien sont importants car, comme ses recherches nous le montrent, les variations de températures dans ces deux océans sont indicatives d’une variation de température globale. Donc, par inférence, la terre entière est aujourd’hui aussi chaude, voir plus chaude, qu’à n’importe quel autre moment de l’Holocène.

D’après David LEA, « Le Pacifique Ouest a un rôle important pour une deuxième raison : c’est une source majeure de chaleur pour tous les océans, ainsi que pour l’atmosphère globale. »

Contrairement aux conclusions concernant le Pacifique Ouest, les chercheurs n’ont pas trouvé de réchauffement aussi important dans le Pacifique Est, qui se situe près de l’Amérique du Sud. Ils expliquent cette différence par le fait que cette région est maintenue fraîche grâce au « upwelling », qui est l’arrivée vers la surface de l’océan d’eau froide provenant des profondeurs. Le réchauffement dû aux activités humaines n’a pas encore eu d’incidence sur les couches profondes des océans.

Hansen et ses collègues suggèrent que l’augmentation de l’écart de température entre le Pacifique Ouest et le Pacifique Est puisse augmenter la probabilité de l’arrivée de forts El Ninos, comme ceux de 1983 et de 1998. El Nino est un phénomène naturel qui se produit tous les 3, 4 ans, où l’on constate un changement des situations climatiques partout dans le monde à cause des flux d’eaux chaudes à la surface du Pacifique d’Ouest en Est, et donc vers l’Amérique du Sud.

Le résultat le plus important de ces recherches est le fait que le réchauffement de ces dernières décennies ait ramené la température de la Terre à moins d’un degré Celsius de la température maximale du dernier million d’années. D’après Hansen, « Ceci indique qu’une augmentation supplémentaire d’un degré Celsius nous emmènerait à un point critique. Si le réchauffement de la planète reste en dessous de ce niveau, on pourrait arriver à gérer les conséquences. Pendant les périodes interglaciaires les plus chaudes, la Terre ressemblait beaucoup à celle d’aujourd’hui. Mais si la température augmente de 2 ou 3 degrés Celsius, on verrait sans doute, alors, des changements qui feraient de la Terre une toute autre planète que celle que l’on connaît aujourd’hui. La dernière fois dans l’Histoire que la Terre a été aussi chaude était au Pliocène Moyen, il y a environ trois millions d’années, et l’on estime, en outre, que le niveau des mers était d’environ 25 mètres plus élevé qu’aujourd’hui. »

Les conséquences du réchauffement de la planète se voient déjà dans la nature. Les plantes et les animaux ne survivent que dans certaines zones climatiques, et sous l’effet du réchauffement des dernières décennies, plusieurs d’entre eux commencent à migrer vers les pôles. Une étude paru dans « Nature Magazine » en 2003 a constaté que 1 700 espèces de plantes, d’animaux et d’insectes ont migré vers les pôles à une vitesse moyenne de 6 kilomètres par décennie depuis le milieu du 20ème siècle.

Cette vitesse de migration n’est pas assez importante pour suivre la vitesse actuelle de déplacement des zones climatiques, qui a atteint environ 40 kilomètres par décennie entre 1975 et 2005. D’après Hansen : « Le mouvement rapide de ces zones impose une pression supplémentaire à la faune et la flore, qui s’ajoute à la pression de la perte d’habitat due aux activités humaines. Si on n’arrive pas à réduire la vitesse du réchauffement de la planète, beaucoup d’espèces risquent de disparaître. En réalité, nous sommes en train de les chasser de la planète. »

Source

NASA Goddard Institute for Space Studies

Auteur

avatar Christophe Magdelaine / notre-planete.info - Tous droits réservés

7 commentaires

Vous aussi, vous pouvez ajouter votre commentaire !

Christian Saint Etienne le 07/08/2008, 09:50
Soyons claire, si nous atteignons la phase critique avec l'augmentations d'un degré Celsius, alors nous sommes déjà dans la phase critique. Arrêter le réchauffement climatique ce n'est pas comme appuyer sur un interrupteur.
Etant donné que nous sommes toujours dans un système capitaliste qui ne rêve que de croissance, aucun effort ne sera suffisant pour stoper la pollution qui nourrit le phénomène du réchauffement climatique.
D'autre part même si nous arrêtons toutes pollutions, la température continuera à s'élevée par un effet d'emplitude qui doublera l'excés de température actuelle. Seule la durée de ce réchauffement supplémentaire sera augmenté......alerte
LM-75001 le 29/12/2008, 11:23
Je pense que mettre le capitalisme en cause est une erreur, car un autre systeme, meme communiste ne changera pas le comportement humain. Melanger la politique et l'ecologie est une mauvaise chose. L'ecologie et le maintient (tant que possible) d'un environement viable ne se negocient guere. Quant a la croissance economique, elle ne s'oppose pas a une activite economique ecologique...Il faut que l'humanite accepte d'en payer le prix (car jusqu'ici le reel cout ecologique des biens et services produits est completement ignore de tous les models).alerte
Alice 93 le 02/04/2009, 11:12
si le capitalisme est la cause puisque c'est à cause de son but uniquement lucratif que nous en sommos làalerte
Eric st calixte le 07/11/2011, 13:49
je sut complaitement etourdi de voir la cupiditer de l homme qui devore ca planette
alerte
Iliace le 01/07/2012, 20:40
hypocrite... L'ordinateur que tu utilises alors ce n'est pas de la cupidité envers la terre? Tu penses que ça ne pollue pas? Narvalalerte
Lili123 le 26/05/2013, 15:26
Je pense que ce n'est pas avec des débats à 2 balles que nous allons faire avancer le sujet. Ordinateur ou pas ordinateur, l'homme a fait avancer la technologie, et ne vas pas régresser. Maintenant à nous de trouver des solutions alternatives, comme la plantation de potagers, l'utilisation du vélo, l'arrêt des centrales nucléaires. A nous de faire pression sur les gouvernements pour qu'ils débloquent des fonds utilisés dans l'armée, les industries ou le progrès afin de restreindre le réchauffement climatique et la destruction de notre terre.alerte
Madmax le 26/05/2014, 14:20
J'ai fait un petit site qui donne la température de la Terre en calculant la moyenne des relevés de plusieurs stations sur le globe. Venez y faire un tour et dites moi ce que vous en pensez! http://myearthishot.comalerte

Votre nom ou pseudo :

Vous êtes un humain ? Prouvez-le ! Sur quelle planète vivons-nous ? C'est la

Votre commentaire :

Tout commentaire répétitif, provoquant, irrespectueux, incompréhensible, religieusement ou politiquement engagé, non constructif, publicitaire, sera immédiatement supprimé. Toute récidive entraînera le bannissement définitif du posteur. Votre adresse IP sera conservée pendant la durée requise par la loi pour toute poursuite judiciaire éventuelle.

↑ Haut de page ↑ 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour établir des statistiques et personnaliser votre navigation.

En savoir plus